Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Evolusys adapte XLCubed pour le marché francophone

Un outil complet, qui ajoute de nombreuses fonctions à la suite Microsoft BI


Rédigé par le 1 Octobre 2012

Comment reconnaitre qu'il manque certaines à la suite Microsoft BI, sans pour autant que l'éditeur ne le prenne mal, puisqu'il est un prescripteur important. C'est un peu le défi que souhaite relever Evolusys. Cette société suisse (www.evolusys.ch) est dirigée par un belge, Francis Incourt; son responsable du développement commercial est un québécois, Jean-François Saint-Pierre. Evolusys incarne à elle seule la francophonie toute entière.
Et c'est sans doute pour cela que l'entreprise a proposé à l'éditeur anglais de XLCubed de prendre en charge la francisation du produit.



Des fonctions qui s'ajoutent à la suite Microsoft BI

Evolusys adapte XLCubed pour le marché francophone
Mais revenons-en au produit. XLCubed est un complément de la suite Microsoft BI. Il apporte des fonctions complémentaires, tout en étant parfaitement intégré à l'environnement Microsoft. L'idée, selon Francis Incourt, managing partner chez Evolusys, est de "faire de choses assez complexes dans Microsoft BI sans pour autant devoir faire appel au service informatique". La cible de XLCubed est donc en priorité les utilisateurs métiers, les contrôleurs de gestion, etc.

Parmi les fonctions proposées, citons de nouvelles visualisations graphiques : des matrices de graphes, les cartes de chaleur, l'intégration des cartes géographiques de Google, les micro-graphes, les "treemaps"… Autre fonctionnalité, un serveur de publications qui permet d'envoyer des rapports et des graphiques vers l'iPhone et l'iPad, avec une véritable interface de type Apple, par exemple sur les menus déroulants. Le module iPhone/iPad est d'ailleurs en cours de réécriture, en html5, et devrait être disponible fin 2012.
XLCubed permet aussi la création de formulaires de saisie, leur publication sur un serveur web, et l'alimentation de Microsoft SSAS à partir de ces formulaires.

Parmi les autres fonctions disponibles, une intéressante transformation d'une formule Excel automatiquement en langage MDX. Mais aussi la possibilité d'utiliser une cellule comme valeur d'entrée, et que le contenu de cette cellule pilote les autres formules de la feuille de calcul.
Il est également possible de créer facilement des mini-applications, avec des boutons de navigation.
A noter également une aide à la migration à partir de Proclarity. Le support de Proclarity, racheté par Microsoft, s'arrêterait fin 2012, et XLCubed propose une fonction d'importation des "briefings books" de Proclarity, et leur conversion automatique. Les clients actuels de Proclarity sont donc une cible de choix pour Evolusys.

Toutes ces fonctions semblent apporter une réelle valeur ajoutée à l'utilisateur des solutions Microsoft BI. Avec un seul point d'interrogation, les prochaines version des modules Microsoft. Dès la sortie de Office 2013, il faudra analyser quelles éventuelles fonctions de XLCubed sont finalement disponibles en standard via Microsoft. C'est un peu une course en avant pour XLCubed, qui doit maintenir sa R&D sur le qui-vive et conserver une longueur d'avance sur Microsoft.

Stratégie de développement vers le monde francophone

Le produit n'est pas nouveau, il a été lancé en Angleterre en 2002, en est à sa version 7. L'éditeur XLCubed emploie 60 personnes. Mais la version française n'avait jamais été proposée.

Evolusys a investi et développé en parfaite collaboration avec l'éditeur la localisation en français. Sans disposer d'une véritable exclusivité, Evolusys a néanmoins convenu avec l'éditeur originel qu'il assurerait un rôle de "distributeur maître" sur les pays francophones. Evolusys va donc à son tour travailler avec des revendeurs à valeur ajoutée, comme Infinite Square à Paris. Cette version française est disponible dans quelques jours. Elle a déjà été commandée par un des très grands noms de la distribution en France, et Evolusys signerait en moyenne deux nouveaux clients par mois en Suisse (récemment une grande maison d'horlogerie de luxe, une société financière, des banques privées et des acteurs de la grande distribution). Au niveau mondial, XLCubed est utilisé par environ 400 sociétés.

XLCubed n'est bien sur pas le seul "add-in" à la suite Microsoft BI. On peut citer Intelligent Apps, Bristol, MIS… ou encore BeGraphic développé par Aldecis.

XLCubed proposé par Evolusys s'appuie sur une structure de prix encore un peu complexe. Deux applications différentes pour développer ou pour publier, deux niveaux, standard et entreprise… tout cela nous donne une fourchette, large, entre 5000 et 20000 euros, en fonction également du nombre d'utilisateurs.

Si vous êtes utilisateur des solutions Microsoft BI, il ne fait aucun doute que XLCubed vous permettra d'en faire encore plus. Vous surveillerez cependant que la marche reste conséquente, en fonction des nouvelles versions proposées par Microsoft, entre l'offre standard de l'éditeur et les fonctions supplémentaires de XLCubed.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.