Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Google présente F1, sa propre base de données qui remplace MySQL


Rédigé par le 10 Juin 2012

Il y a deux semaines avait lieu au coeur de l'Arizona, à Scottsdale, dans des salles hautement climatisées lorsque la température extérieure avoisine les 40°, une conférence elle-aussi hautement spécialisée, SIGMOD - consacrée aux principes de gestion des bases de données. C'est dans cette environnement de grands spécialistes que Google a présenté son projet baptisé F1.



Google présente F1, sa propre base de données qui remplace MySQL
F1 est une base de données distribuée, à tolérance de panne, que Google a développé pour remplacer MySQL qui gérait auparavant AdWords. Le système de personnalisation et d'affichage de liens publicitaires est au coeur de l'activité de Google et sa principale source de revenu. On imagine bien l'attention que Google porte à l'efficacité des outils qui motorisent AdWords.

Depuis sa création, Google a basé l'implémentation de ses services critiques sur MySQL, la base de données relationnelle ouverte. Mais pour en améliorer le fonctionnement, Google a décidé en parallèle de développer sa propre base, F1. F1 est une base de données relationnelle, compatible SQL, qui s'appuie sur un système de stockage distribué, optimisé pour les serveurs utilisés par Google dans ses centres de données.
La tolérance de pannes est un des points clefs. Les données et les transactions sont répliquées sur plusieurs centres de données afin de pallier la moindre défaillance dans plusieurs points de la chaine. Disponible 24h/24 même en cas de panne de centre de données, le système AdWords doit de plus répliquer des dizaines de To de données sur des milliers de machines.
Le stockage des données exploitées par F1 s'appuie sur Google Spanner le système de stockage maison révélé en 2009.

Google Spanner est une architecture de stockage et de réplication qui serait capable de gérer jusqu'à plusieurs milliers de centres de données, plusieurs millions de serveurs, et un exactes de données (10 puissance 18).

"Avec F1, nous avons construit un système hybride qui combine l'évolutivité, la tolérance de panne, le partitionnement dynamique, et tout cela à un coût bien inférieur, comparable aux systèmes "NoSQL" tout en conservant la facilité d'utilisation, les habitudes et la sécurisation que l'on attend d'une base de données relationnelle", explique Google.

Cette base de données est pour l'instant dédiée aux applications transactionnelles. A ce jour, il n'est pas question d'une commercialisation directe de F1 par Google. Mais mis en perspective avec les lancements récents de Google Query et de Google Table, Google F1 pourrait compléter l'offre d'outils pour les entreprises. Google lorgne évidemment sur le succès de Amazon sur le nuage et le chiffre d'affaires généré par ces outils.

La présentation complète réalisée par Google est accessible en PDF sur ce site




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.