Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


HYPERION ANNONCE UN CHIFFRE D'AFFAIRES ET DES BENEFICES RECORDS POUR LE SECOND TRIMESTRE DE SON EXERCICE 2005


Rédigé par Hyperion le 27 Janvier 2005

Le chiffre d'affaires des ventes de licences enregistre une hausse de 15%, et le résultat net augmente de 135%



Hyperion (Nasdaq: HYSL), premier fournisseur mondial de solutions de Business Performance Management, annonce des résultats financiers records pour le second trimestre de l'exercice fiscal 2005 clos le 31 décembre 2004.

Le chiffre d'affaires total du trimestre est de 177 millions de dollars, en hausse de 13% par rapport aux 156,1 millions réalisés sur la période correspondante de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires des ventes de licences s'élève à 68,5 millions de dollars, soit une croissance de 15% par rapport aux 59,7 millions enregistrés l'an dernier, tandis que la maintenance et les services totalisent 108,5 millions, soit une croissance de 12% par rapport aux 96,4 millions enregistrés au second trimestre 2004.

Selon les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U..S. GAAP ), Hyperion rapporte un résultat trimestriel net de 15,6 millions de dollars, ou 0,38 $ par action diluée, soit une hausse de 135% - la progression plus importante jamais enregistrée par la société. Ces chiffres sont à comparer au résultat net de 6,6 millions, soit 0,16 $ par action diluée, enregistré au second trimestre de l'exercice 2004.

Le chiffre d'affaires net pro forma (non GAAP) enregistre une progression de 46% en un an et atteint 20,4 millions de dollars, soit 0,50 $ par action diluée, hors charges - nettes des taxes associées - liées aux réductions des produits comptabilisés d'avance, aux amortissement des actifs intangibles acquis, à la compensation des actions différées et aux dépenses de restructuration, y compris celles liées au déménagement du siège de la société qui a eu lieu ce trimestre. Ce résultat est à rapprocher du chiffre d'affaires net pro-forma de 14 millions, soit 0,35 $ par action diluée, enregistré au second trimestre de l'exercice 2004.

Au 31 décembre 2004, Hyperion totalisait 405 millions de dollars en liquidités et investissements à court terme, à rapprocher des 362,6 millions disponibles au 30 septembre 2004. Sur le trimestre examiné, les opérations ont généré 29,7 millions de dollars de cash flow. La société a consacré 2,3 millions de dollars de liquidités au rachat d'actions, conformément au programme de rachat de 75 millions de ses actions annoncé en mai 2004. Le délai moyen de recouvrement des créances (DSO) a été ramené à 68 jours, soit une réduction séquentielle de 2 jours par rapport à l'an dernier.

« Ce second trimestre a été marqué par des résultats records, une bonne exécution des opérations, et de nouvelles innovations » a déclaré Godfrey R. Sullivan, président et chief executive officer d'Hyperion. « Nous avons battu des records en matière de revenus, de résultat net et de bénéfices par action. La forte demande pour nos solutions a généré une hausse du chiffre d'affaires des ventes de licences de 15% par rapport au second trimestre de l'exercice précédent, et nous avons enregistré des marges d'exploitation pro forma records de près de 17% pour ce trimestre. Le chiffre d'affaires des ventes de licences Hyperion Performance Suite a progressé de plus de 50% par rapport à l'an dernier. Ceci illustre la forte demande du secteur de la Business Intelligence pour nos solutions de reporting destinées aux dirigeants d'entreprise. Nos applications financières ont elles aussi connu à nouveau un excellent trimestre en enregistrant une croissance à deux chiffres par rapport à l'an dernier. »

« C'est une période très enthousiasmante pour toute notre équipe » a-t-il ajouté. « Nous capitalisons sur nos solutions de reporting destinées aux dirigeants d'entreprise afin de les étendre, au-delà des départements financiers, à d'autres domaines d'activité de l'entreprise. Nous sommes très bien positionnés pour rester en tête du marché du Business Performance Management dans la mesure où nous unifions les applications de Business Intelligence, les applications financières et les applications analytiques au sein de notre système BPM. Notre société n'a jamais été aussi solide. »

Eléments financiers non GAAP
Pour analyser ses résultats financiers, Hyperion s'est servi d'éléments financiers pro forma (non GAAP) ? hors ajustements liés au purchase accounting (comptabilisation des rapprochements d'entreprises) et aux dépenses de restructuration ? parce qu'ils fournissaient des informations utiles sur la performance opérationnelle de la société en excluant certaines dépenses hors trésorerie et non récurrentes. Ils facilitent également les comparaisons internes entre les résultats d'exploitation historiques de la société et ceux de ses concurrents. Toutes les informations financières non GAAP figurant dans ce communiqué de presse ont été rapprochées des informations GAAP correspondantes.

Les éléments financiers non GAAP ne sont pas mesurés conformément aux principes comptables généralement admis, et peuvent être différents des éléments financiers non GAAP utilisés par les autres sociétés.. Les résultats non GAAP ne devraient pas être considérés comme distincts, ou comme substituts, des informations financières mesurées conformément aux indicateurs GAAP.

Rapprochement des bénéfices dilués par action GAAP et pro forma du second trimestre de l'exercice fiscal 2005 et du second trimestre de l'exercice fiscal 2004

Q2 2005 / Q2 2004
Bénéfices dilués par action GAAP : 0,38$ 0,16$
Plus :
Ajustement du chiffre d'affaires différé généré par la maintenance 0,02
Amortissement des intangibles : 0,05 0,04
Amortissement de la compensation des actions différées : 0,01 0,03
Coûts de restructuration : 0,12 0,09
Déduction des recherches et développements en cours 0,06
Perte lié au remboursement de la dette 0,02
Moins :
Effet de l'impôt sur le revenu sur les ajustements pro forma : (0,06)
(0,07)

Bénéfices dilués par action pro forma : 0,50$ 0,35$

Perspectives
Hyperion a également annoncé aujourd'hui ses perspectives pour le troisième trimestre de l'exercice fiscal 2005. Sur une base GAAP, la société prévoit un chiffre d'affaires total situé entre 173 et 178 millions de dollars, et un bénéfice net dilué par action situé entre 0,35$ et 0,40$. Ces chiffres tiennent compte d'un taux d'imposition réel de 35% et d'actions diluées en circulation d'un montant total de 42 millions de dollars.

Hors impact de l'amortissement des actifs intangibles, de la compensation des actions différées et des dépenses de restructuration, la société prévoit un bénéfice par action pro forma dilué situé entre 0,40$ et 0,45$ pour le troisième trimestre fiscal.

Rapprochement des prévisions de bénéfices dilués par action GAAP et Pro Forma Bénéfices dilués par action GAAP prévus pour le Q3 2005 : entre 0,35$ et 0,40$
Plus:
Amortissement des intangibles : 0,06
Amortissement de la compensation des actions différées : 0,01$ Moins :
Effet de l'impôt sur le revenu sur les ajustements pro forma: (0,02)

Bénéfices dilués par action pro forma prévus pour le Q3 2005 : entre 0,40$ et 0,45$

Hyperion rachète Razza Solutions
Dans un communiqué de presse séparé, Hyperion a annoncé l'acquisition de Razza Solutions. Cette société privée basée à Austin, au Texas, offre une solution de synchronisation de la gestion des données de référence (master data management) à travers les outils de BPM, notamment les plates-forme de Business Intelligence (BI), les applications financières et analytiques, et les systèmes transactionnels. Les termes de la transaction n'ont pas été révélés. Hyperion prévoit un impact faible sur le chiffre d'affaires et les bénéfices.

Autres faits marquants du second trimestre :
- Signature de marchés importants avec AB Nynäs Petroleum (Suède), Carl Zeiss AG (Allemagne), Carlson Companies, CoBank, HBOS (Royaume-Uni), Reed Elsevier (Royaume-Uni), Regus Group Plc (Royaume-Uni), Sanofi-Synthelabo Groupe (France), The School Board of Broward County, le ministère américain de la Sécurité Sociale, et le Birmingham Health System de l'Université d'Alabama;

- Livraison de la version 4.0 de la suite d'applications de BPM. Elle offre une nouvelle interface orientée processus qui augmente la productivité des utilisateurs et est standardisée à travers tous les produits de la suite.
Cette version inclut également le nouveau module Hyperion Workforce Planning, qui étend l'intelligence de domaine d'Hyperion Planning au support du dénombrement des effectifs et de la planification des salaires.

- Livraison de la version 8.3 d'Hyperion Performance Suite, une étape clé du calendrier de développement de la plate-forme de BI de la société. Cette nouvelle version associe le reporting opérationnel au reporting financier, et fournit un meilleur support SAP, une intégration plus profonde avec les autres produits Hyperion, et une nouvelle version de Dashboard Builder, guidée par un assistant.

- Pour la seconde année consécutive, Hyperion Essbase surpasse les standards définis par le benchmark APB-1 pour le secteur OLAP, et reste le serveur analytique d'entreprise le plus rapide et le plus évolutif du marché ;

- Mark Cochran a été nommé vice-président, avocat conseil et secrétaire général en remplacement de Russell Wayman, qui a pris sa retraite en septembre 2004.

- Lancement du programme Drive Clean to Drive Change. Première initiative de ce type, ce programme a pour objectif de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'air en remboursant $5,000 aux salariés qui achèteront un véhicule consommant moins de 5 litres aux 100 km.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.