Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Hitachi libère les données de Copenhague


Rédigé par Communiqué de Hitachi le 24 Mai 2016

La solution City Data Exchange libère les données publiques et privées pour aider les entreprises et les administrations à soutenir l'innovation locale et à améliorer leur services.



Hitachi Insight Group annonce le lancement de sa solution City Data Exchange pour la ville de Copenhague. En rendant les données publiques et privées accessibles à la ville, cette nouvelle solution vise à favoriser l'innovation pour améliorer le développement durable, la prospérité et le dynamisme des villes intelligentes du futur. Avec ce projet phare, la capitale danoise et sa région aspirent non seulement à atteindre un bilan carbone neutre d'ici 2025, mais aussi à se donner les moyens d'améliorer la qualité de vie des citoyens et de stimuler l'économie locale.

City Data Exchange est un nouveau service qui procurera des données à un écosystème capable de transformer les agglomérations en villes intelligentes. Cette place de marché a été développée au cours des 12 derniers mois par Hitachi Insight Group, qui a conçu la solution avant de créer une première série d'applications testées à l'aide de données réelles, en étroite collaboration avec l'ensemble des partenaires concernés.

Avec ce lancement, City Data Exchange réunira les données de partenaires publics et privés, transformant ainsi ce qui était auparavant un paysage de données fragmenté en un guichet unique de données publiques et privées provenant de toute la région de Copenhague.

« Les données sont le carburant de notre monde numérique, mais la plupart des villes ne s'en servent pas », explique Hans Lindeman, vice-président senior d'Hitachi Insight Group pour la zone EMEA. « Même lorsqu'elles se trouvent dans des bases de données publiques en libre accès, leurs coûts d'extraction et de traitement peuvent rapidement dépasser les avantages escomptés. »
« Avec City Data Exchange, Hitachi se charge des tâches les plus lourdes : nous sommes l'intermédiaire entre les établissements détenteurs des données et les individus qui en ont immédiatement besoin pour aider les citoyens de Copenhague. »

La plupart des ensembles de données seront accessibles pour la première fois, grâce aux directives fournies par Hitachi pour la création d'un format fiable, sécurisé, garant de la confidentialité des informations et simple à utiliser. City Data Exchange n'acceptera que des données rendues totalement anonymes par leur fournisseur. Ainsi, les acteurs publics et privés s'affranchiront du travail et du coût d'extraction et de traitement des données issues de sources multiples ; parallèlement, les données propriétaires peuvent à présent devenir une ressource économique monétisable en externe.

Pour illustrer la manière dont les données de City Data Exchange pourraient être exploitées, Hitachi Insight Group développe actuellement deux applications : Journey Insight, qui permet aux habitants de la région d'enregistrer leurs déplacements et d'analyser leur empreinte carbone, et Energy Insight, qui permet aux particuliers comme aux entreprises de visualiser l'énergie qu'ils consomment. L'une et l'autre devraient être rendues publiques cette année.

City Data Exchange propose des données dans sept catégories : vie urbaine, infrastructure, climat et environnement, données commerciales et économie, démographie, logement et construction, et utilisation des services publics. La plate-forme est étudiée pour répondre aux besoins des collectivités locales, urbanistes, architectes, commerçants, opérateurs télécom et services publics, sans oublier les autres sociétés et établissements désireux de comprendre ce qui anime Copenhague, ses entreprises et ses habitants.

La diversité de ces catégories montre également que ce lancement trouve un écho bien au-delà de la seule métropole danoise ; d'autres villes du monde pourraient en effet considérer l'échange de données comme la solution d'urbanisme orientée données et analyse des Big Data pour l'Internet des objets.

« Les villes intelligentes ont besoin de données intelligentes, ce qui n'est possible que si chacun a toutes les cartes en main. C'est précisément le rôle de City Data Exchange ; c'est la solution qui nous aidera à créer de meilleurs espaces publics et permettra aux entreprises de Copenhague d'améliorer leurs services et de créer des emplois », affirme Frank Jensen, maire de Copenhague.

Le projet conçu par le cabinet de design urbain Gehl Architects pour renforcer l'attractivité du passage Vesterbrogade de Copenhague, aboutissement d'une « analyse de l'espace public » réalisée en 2005, illustre parfaitement la manière dont City Data Exchange peut transformer l'urbanisme. L'essentiel des travaux de design reposait sur un faible volume de données disponibles, issues d'échantillons. Grâce à l'échange de données, Gehl Architects pourra revoir le projet et obtenir rapidement des renseignements bien plus précis sur l'utilisation de l'espace par les citoyens, avec à la clé de meilleures décisions d'urbanisme et de meilleures politiques de la part des pouvoirs publics.

L'application « Mind My Business » est un autre exemple remarquable de la façon dont une solution de données intégrée telle que City Data Exchange peut favoriser l'essor économique d'une ville. Cette application mobile, développée par Vizalytics, rassemble toutes les données pouvant intéresser un commerçant : informations en temps réel sur l'état du trafic ou des travaux de construction, rappel des impôts à payer, nouvelles réglementations applicables, etc. Véritable « application de survie des commerçants », elle tire pleinement parti des sources de données utiles réunies par City Data Exchange.

Si la plate-forme City Data Exchange ne propose actuellement que des données brutes, elle offrira également des outils d'analyse d'ici la fin de l'année. Les frais de collecte et de traitement des données seront couverts par les recettes des abonnements et services, dont les tarifs devraient être bien moins élevés que ce qu'il en coûterait à une entreprise ou une ville pour extraire, recueillir et intégrer elle-même ces informations.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.