Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


IBM ouvre son porte-monnaie et rachète I2 et Algorithmics


Rédigé par le 2 Septembre 2011

IBM poursuit ses investissements en "business analytics" et après avoir acquis des solutions généralistes, étend sa présence dans certains secteurs. Dans les secteurs de la banque et de l'assurance avec le rachat de Algorithmics, et dans celui des applications de sécurité et de renseignement avec le rachat de i2.



IBM ouvre son porte-monnaie et rachète I2 et Algorithmics
Algorithmics est un éditeur installé à Toronto au Canada, mais qui appartenait indirectement à la holding française Fimalac de Marc LADREIT de LACHARRIERE, au travers d'une participation américaine. Le métier de Algorithmics est de fournir aux banques et compagnies d'assurances des logiciels d'analyse de leurs risques. Décisions d'investissements, de couverture, de cession, toutes ces décisions financières nécessitent la comparaison de plusieurs hypothèses. IBM investit 387 millions de dollars pour s'emparer de Algorithmics qui vient compléter son offre de "business analytics". Algorithmics dispose d'un portefeuille de 350 clients, dont de nombreuses grandes banques comme HSBC, Société Générale, Scotia Capital, Allianz Group…
IBM combinera les solutions de Algorihtmics avec celle de OpenPages, un autre éditeur racheté en octobre 2010 et qui intervenait dans le même domaine. Les 900 employés de Algorithmics dans le monde rejoindraient les équipes de IBM.

I2 est une société plus confidentielle, son métier l'impose. Parmi ses clients prestigieux, la CIA, les Navy Seals, la NSA, le conseil national de sécurité… toutes ces agences américains figurent comme références de I2.
"Savent-ils quelque chose que vous ne savez pas ?", c'est le slogan de I2, qui annonce clairement sa mission. C'est sans doute pour cela que 25 pays sur les 28 que comptent l'OTAN ont choisi ses solutions, dont la France.
Les sujets traités par I2 sont nombreux : fraude, cybercriminalité, immigration clandestine, gangs, sécurité maritime, gestion des grands événements… Preuve que les gouvernements s'intéressent de près aux réseaux sociaux, la prochaine conférence utilisateurs de I2 qui a lieu en Australie, prévoit une session sur l'analyse de ces réseaux sociaux.
Cette acquisition est présentée par IBM comme un pas vers le "big data". L'expérience de I2 dans le domaine de la sécurité conduit en effet l'entreprise à collecter et analyser des données de formes et de supports très divers. Mais IBM ne met pas en avant les métiers "sécuritaires" de I2, et communique plutôt sur l'intégration de ces solutions à son initiative globale "starter cities", des villes plus intelligentes. Le montant de cette acquisition, réalisée auprès du fonds Silver Lake Sumeru-Led Investor Group n'a pas été dévoilé.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.