Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’adoption de l’IA par les entreprises françaises s’accélère


Rédigé par Communiqué de Microsoft le 8 Octobre 2017

77% d’entre elles ont un projet d’IA ou vont en déployer un en 2018
72% déclarent avoir alloué un budget pour un projet d’IA sur 2018



A l’occasion de l’ouverture de Microsoft experiences 17, événement catalyseur du numérique qui se tient les 3 & 4 octobre, au Palais des Congrès de Paris, sous le signe de l’Intelligence Numérique, Microsoft présente les résultats d’une étude sur la maturité des entreprises françaises vis-à-vis de l’Intelligence Artificielle. Menée par IDC pour Microsoft auprès de 150 entreprises françaises de plus de 500 salariés, cette étude souligne l’intérêt croissant pour ces technologies en France. Ainsi, 77% des organisations déclarent avoir un projet IA à déployer en 2018, plus particulièrement dans les secteurs de la santé et de la finance même si seules 6% d’entre elles ont concrètement des solutions en production. L’adoption de l’Intelligence Artificielle en France devrait donc être rapide notamment pour optimiser les opérations de production et les processus internes.

Un intérêt progressif qui devrait s’accélérer en 2018
Si le concept peut paraître encore un peu flou pour certains, l’étude révèle un intérêt croissant des entreprises françaises pour cette nouvelle technologie disruptive et son potentiel. 78% des répondants déclarent ainsi avoir une connaissance moyenne (43%) ou bonne (35%) de l’IA, même s’ils n’envisagent encore qu’une partie de son potentiel. 66% d’entre eux associent avant tout l’Intelligence Artificielle à la robotique et près de la moitié mentionne les programmes algorithmiques, les systèmes cognitifs ou décisionnels, en lien avec l’exploitation et la valorisation de leurs données.

Parmi les principales motivations au déploiement d’un projet IA figure l’optimisation des opérations et des processus internes, pour près de trois quarts des personnes interrogées. L’amélioration de l’efficacité des collaborateurs comme la transformation ou le développement de produits et services constituent également des déclencheurs importants pour une majorité d’entreprises.

« Nous sommes aujourd’hui en France au tout début de la courbe d’adoption de l’Intelligence Artificielle. Les entreprises connaissent le concept et ont déjà une idée assez précise de l’intérêt qu’elle peut représenter pour leur organisation » souligne Thomas Kerjean, Directeur de la Division Cloud de Microsoft France. « L’étude laisse entrevoir que l’adoption pourrait être rapide puisque 72% des entreprises interrogées ont alloué un budget spécifique pour des projets d’Intelligence Artificielle en 2018. Cela confirme ce que nous percevons auprès de nos clients et renforce la volonté de Microsoft de contribuer activement à l’émergence de champions de l’IA en France ».

Les secteurs de la Finance et de la Santé en avance de phase
L’étude montre qu’il existe une différence de maturité au sein des différents secteurs couverts. Ainsi, les mondes de la finance et de la santé sont les plus avancés avec 9% d’utilisation de solutions d’Intelligence Artificielle. La Santé est d’ailleurs le domaine où les organisations n’ayant aucun projet de déploiement sont les moins nombreuses, avec seulement 11% d’entre elles (vs 23% en moyenne).

L’industrie comme le commerce sont comparativement bien moins avancés en termes de mise en œuvre de ces technologies. Ils devraient néanmoins rapidement rattraper leur retard voire dépasser le secteur de la santé d’ici 2020 puisqu’un tiers d’entre eux environ déclarent avoir des projets qui devraient voir le jour dans les mois à venir.

Parmi les applications métiers faisant l’objet de déploiement d’IA :

• 64% des répondants mettent en avant le marketing et trois principaux cas d’usages : l’optimisation et l’automatisation des campagnes, la personnalisation et recommandation avancées, les préconisations quant aux actions à réaliser en temps réel.

• Viennent ensuite les applications liées à la gestion des opérations (60% des entreprises) et des ventes (56%). Pour ce dernier domaine, sont principalement mentionnés l’identification des prospects, les recommandations et offres personnalisées en temps réel ainsi que le service client, à travers le déploiement d’agents intelligents et de chabots.

• L’Intelligence Artificielle est pour le moment moins intégrée au sein des applications financières (38%) et de gestion des ressources humaines (12%). Elles interviennent alors essentiellement, au niveau de la finance, pour renforcer l’intelligence réglementaire, une meilleure gestion et interprétation automatique des documents d’entreprises. Pour les RH, il s’agit avant tout d’optimiser le recrutement, le temps de travail et, plus généralement, les processus métiers.

Des enjeux importants, mais positifs pour le développement de l’entreprise

46% des entreprises interrogées affirment que l’Intelligence Artificielle contribuera à renforcer leur capacité d’innovation grâce à une meilleure exploitation des données, à commencer par celles qui ne sont pas valorisées aujourd’hui.

Une majorité d’entre elles sont d’ailleurs conscientes de l’impact de son déploiement au sein de leur entreprise (77% l’estiment important ou très important), elles y voient un moyen d’optimiser ou de réduire leurs coûts à court terme. Il s’agit bien souvent de projets stratégiques et de long terme qui impactent non seulement la gestion des données en interne mais également l’évolution des compétences métiers comme la manière dont les équipes IT et métiers collaborent ensemble.

« Face aux enjeux de mise en place de projets basés sur l’Intelligence artificielle, les entreprises ressentent un fort besoin de conseil, d’accompagnement, notamment sur le plan de la conduite de changement » conclut Thomas Kerjean. « Bien que convaincues que l’Intelligence Artificielle va permettre d’automatiser les tâches les plus répétitives, et permettre ainsi aux collaborateurs de monter en compétences et de se focaliser sur plus des tâches à plus forte valeur, elles sont conscientes de la nécessité de partager leur vision et leur approche auprès de l’ensemble des collaborateurs pour les rassurer et les fédérer autour des bénéfices attendus. Cela rejoint notre conviction que le déploiement de l’Intelligence Artificielle doit se faire au service de l’humain et des grands enjeux de notre société ».

Enquête IDC réalisée pour Microsoft auprès de 150 interlocuteurs (DSI, managers IT, Directions métiers) au sein d’entreprises avec un effectif de 500 salariés et plus du secteur industriel : Banque-Finance-Assurance, Industrie Manufacturière et de Process, Commerce (gros et détail, VPC, négoce, import- export), Santé (Cliniques, Hôpitaux, Etablissements de soins).




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.