Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’avènement du Chief Data Officer


Rédigé par Karthik Krishnamurthy, Cognizant le 16 Février 2015

Alors que beaucoup d’acteurs évoquent l’arrivée des « data scientists » dans l’entreprise, le rôle du Chief Data Officer (CDO) reste bien moins connu alors que la valeur que peut apporter ce poste à toute entreprise ne doit pas être sous-estimée : l'émergence du Chief Data Officer peut être considérée comme « un changement transformationnel qui élève l'importance des données au sommet de l'organisation ».



Karthik Krishnamurthy, Global Business Leader for Enterprise Information Management, Cognizant
Karthik Krishnamurthy, Global Business Leader for Enterprise Information Management, Cognizant
Ces deux dernières années, les entreprises ont reconnu l’importance des données, et beaucoup les ont identifiées comme un élément essentiel de leur stratégie d'entreprise. Les entreprises reconnaissent également que la donnée stratégique est séparée du système qui la génère. Chacun réalise désormais la valeur des données ; si celles-ci sont « canalisées » et analysées correctement, elles peuvent aider les entreprises à mieux fonctionner en réalisant des économies, et à fonctionner différemment en apportant des produits et des services innovants sur le marché. L’intelligence apportée par les données procure une meilleure compréhension des préférences des clients, et aide ainsi les organisations à développer de nouveaux modèles commerciaux, à offrir une valeur commerciale tangible, et à demeurer compétitives. Cette évolution a entraîné une demande pour de nouvelles fonctions dans l’organisation, la plus importante étant le « CDO ».

Le rôle du CDO est tout d’abord apparu comme précieux dans le secteur des services financiers, pour faire face à la pression extrême qui est née de la crise financière et à l'évolution rapide des réglementations. Si une grande partie des priorités immédiates du CDO ont été concentrées autour des banques afin de les aider à gérer et orchestrer leur réponse au risque, la priorité a ensuite été d’identifier des opportunités de revenus autour des données à travers la micro-personnalisation et la segmentation marketing. En conséquence, le CDO se concentre désormais à construire des écosystèmes de données intégrés, pour faire émerger des cluster de données sociales afin d’identifier les types de comportements inhabituels dans les transactions, et de les signaler pour prévenir la perte et la fraude. Fait intéressant, cela ne fait traditionnellement pas partie des prérogatives des services financiers, mais qui est de plus en plus central pour les entreprises financières. Le CDO joue ainsi un rôle essentiel en aidant les entreprises financières à rester en tête, en gérant les risques et en demeurant conformes de manière plus efficace.

Le secteur de la distribution, qui a été témoin de grands changements dans la manière de rester concurrentiel, est une autre industrie dans laquelle les CDO apportent une véritable valeur pour le business. En maîtrisant les données des consommateurs, les enseignes peuvent offrir des produits et services ciblés, améliorant considérablement la satisfaction client, ainsi l’analyse des données a-t-elle permis de révéler que les clients accordent plus d’importance à l’expérience d’achat dans sa globalité qu’à la question du coût des produits. Tout comme l’analyse du sentiment permet de détecter des nuances sensibles dans la relation entre client et la marque. En se basant sur la tonalité de la voix d’un client, à la fois en personne et par l’intermédiaire de relais tels que le téléphone, les réseaux sociaux, etc., les enseignes peuvent par exemple connaitre les vrais sentiments de leurs consommateurs.

D’autres industries comblent rapidement leur retard : beaucoup d’entreprises des nouvelles technologies se différencient par leur capacité à collecter de vastes quantités de données, leur désir de monétiser ces données ou encore de les utiliser pour le design de produits ou de services. Les secteurs tels que les télécommunications, l’énergie, la pharmacie ou l’automobile réalisent tous la valeur des données, et forment des managers responsables de ces données.
La gestion des données fait désormais partie des attributions du comité de direction, soulignant la valeur que le rôle de CDO apporte aux organisations. Pour Cognizant, les qualités suivantes sont indispensables aux CDO :
- Une profonde connaissance des données et la capacité de les identifier comme atouts stratégiques
- Une grande perspicacité et la capacité d’identifier de nouvelles opportunités à travers de nouveaux produits d’information
- Une vision, une stratégie et des connaissances de toutes les initiatives faisant appel aux données dans l’organisation
- S’empare de la question des données et en prend la responsabilité et la gouvernance au sein de l’organisation
- Passion et intérêt pour la technologie




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.