Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’étude Oracle Grid Index met en évidence la nette progression du Grid Computing dans le monde


Rédigé par Oracle le 6 Avril 2005

Les résultats montrent une compétition serrée dans l’adoption du Grid



Oracle dévoile les résultats du dernier Oracle® Grid Index, étude conçue pour mesurer l’impact du Grid Computing dans les entreprises. Cette nouvelle étude s'inscrit dans la continuité du projet pilote lancé l'année dernière avec succès en Europe. Elle fournit donc désormais des informations, à la fois en Europe et dans le monde, sur les tendances, l'attitude des entreprises face au Grid Computing ainsi que son degré d’adoption. Le Grid Computing est appelé à bouleverser l’organisation des systèmes d’information des entreprises dans le monde.

L'indice global Oracle Grid Index, Amérique du Nord, Europe et Asie-Pacifique confondues, est de 4,41 sur une échelle de 0 à 10. L’analyse des différents indices et une comparaison avec l’indice de 3,1 annoncé pour l’Europe en septembre 2004 permettent de conclure à une progression croissante de l'adoption du Grid Computing dans le monde. L'Europe a fait de considérables avancées. La zone Asie-Pacifique devrait effectuer de rapides progrès dans l'adoption de cette technologie révolutionnaire. Pour autant, les résultats montrent qu'aucune de ces régions n'est clairement en avance pour le Grid Computing par rapport à une autre : la course au « leadership mondial » s'avère en effet très serrée.


Beaucoup d’entreprises comprennent le Grid mais peu agissent encore

Alors que les entreprises sont de plus en plus sensibilisées au Grid Computing et ses avantages, l'enquête démontre que la plupart n’ont pas encore agi en conséquence.

· L’indice global Grid Index est à peu près identique pour chaque zone étudiée : l'indice est de 4,5 pour l'Amérique du Nord, 4,39 pour l'Europe, et de 4,37 pour l'Asie-Pacifique. Ce qui prouve qu'un nombre significatif d'entreprises de chacune de ces zones analysent, comprennent et évaluent cette nouvelle technologie.
· Globalement, la connaissance du Grid Computing et de ses avantages est réelle, avec des indices, respectivement, de 5,61 et de 4,89. Ces chiffres ne se traduisent pas encore en termes d’engagement, de mise en œuvre et d’objectifs de retour sur investissement. L'indice d'engagement est de 2,45 et celui de retour sur investissement de 1,89. Cette structure de résultats est typique de l’adoption d'une nouvelle technologie telle le Grid Computing.
· En Europe, les entreprises ont progressé dans parcours vers le Grid Computing. L'indice global Grid Index pour l'Europe est passé de 3,1 à 4,39. Ce qui représente une augmentation considérable en six mois seulement. Cette progression se retrouve pour chacun des pays européens étudiés, et au niveau de tous les sous-indices composant l’indice global européen.
· Les sous-indices de chaque zone montrent que l'Europe et l'Amérique du Nord ont des attitudes similaires vis-à-vis du Grid Computing. En revanche, les entreprises d'Asie-Pacifique ont un comportement nettement différent. Les indices de standardisation et de consolidation sont beaucoup plus élevés dans la plupart des pays d'Asie-Pacifique que partout ailleurs, et on constate un contraste plus fort entre des valeurs élevées pour les indices de connaissance du Grid Computing et de ses avantages et des valeurs basses pour les indices d'engagement et de retour sur investissement. Ainsi, bien que la zone Asie-Pacifique soit clairement en retrait pour l'adoption, elle semble bien mieux préparée à mettre en œuvre la technologie Grid.


"Les visionnaires, premiers utilisateurs du Grid Computing bénéficient déjà d'une efficacité accrue au niveau des systèmes de gestion de leur activité, ERP, CRM ou encore SCM," déclare Charles Phillips, Président d'Oracle. "La prochaine étape pour cette technologie est sa généralisation. La solution Oracle de Grid Computing est largement en avance sur les autres offres du marché, notamment pour ses qualités opérationnelles et nous travaillons avec l’aide de partenaires stratégiques à la rendre encore plus performante et unique sur le marché. Oracle a clairement pour objectif de généraliser l'adoption du Grid Computing."
L'Europe progresse - Les pays nordiques leaders mondiaux de l'adoption du Grid

Si l'Europe montre une forte progression en faveur du Grid Computing, la connaissance du Grid Computing et de ses avantages ne s'est pas encore traduite dans les mêmes proportions en terme d’engagement et d’action. L'indice européen de la connaissance a augmenté de 2,74 à 5,81, et celui de l'appréciation des bénéfices de 2,25 à 4,58 (des progressions de plus de 100%). Par comparaison, sur la même période, l'indice d'engagement est passé de 1,75 à 2,70 et celui de retour sur investissement de 1,17 à 2,10.


Les autres résultats significatifs pour l'Europe sont les suivants :

· En France, les progrès les plus nets se portent cette année sur l'indice du niveau de connaissance, dont le score passe à 5,69. Soit autant que la valeur moyenne européenne, et plus que la valeur moyenne mondiale qui est de 5,61. La France a amélioré son indice de connaissance à 2,73. Bien que la France montre des signes d'amélioration et d'augmentation de sa compréhension des technologies de Grid, elle doit encore progresser dans les autres domaines. La France est deuxième pour l'indice d'engagement, avec un résultat de 2,71 en retrait par rapport aux pays nordiques bien qu'au-dessus de la valeur moyenne européenne de 2,7.
· L'Italie et l'Espagne montrent des avancées spectaculaires, avec des indices globaux passant respectivement de 2,80 à 4,04 et de 2,40 à 4,19.
· L'Allemagne domine l'Europe dans les domaines de la standardisation et de la consolidation, avec des indices de standardisation de 6,71 et de consolidation de 5,99.
· Les pays nordiques se positionnent en leaders mondiaux en termes d'engagement et d'adoption du Grid. Les entreprises atteignent un indice d'engagement de 3,60 et un indice de retour sur investissement de 2,58.
· L'intérêt pour les serveurs lames augmente rapidement. Le nombre d'européens interrogés considérant les serveurs lames comme une technologie importante a quadruplé en six mois, passant de 8% à 33%.



"Il est très satisfaisant de constater les progrès de l'Europe dans ce domaine" commente Sergio Giacoletto, Executive Vice President d'Oracle EMEA. "Je remarque avec plaisir que les leaders mondiaux de l'adoption du Grid Computing, à savoir les pays nordiques, sont européens. Mais les entreprises ont encore besoin de comprendre toute la portée du Grid Computing. L'utilisation du Grid pour répondre à une concurrence mondiale de plus en plus vive est essentielle si l'Europe veut améliorer sa compétitivité économique. Ce n'est pas pour autant le moment de faire de l'autosatisfaction. L'enquête d'Oracle montre que la standardisation et la consolidation (composants essentiels du Grid Computing) sont déjà très répandus sur la zone Asie-Pacifique, ce qui pourrait constituer un réel avantage concurrentiel pour cette région. L'Europe a la connaissance. L'Europe a les compétences. Ajoutez à cela une infrastructure de Grid Computing et l'Europe dispose également d'une réelle opportunité de prendre le leadership."


Les leaders d'opinion changent la perception des technologies associées

L'enquête d'Oracle a été réalisée de façon indépendante par le cabinet d’analystes Quocirca, un leader des études sur les technologies de l’information. Elle apporte également des informations utiles sur des technologies liées au Grid Computing, telles que les architectures orientées services (SOA) et les serveurs lames. L'Indice Oracle Grid Index publié en septembre dernier pour l'Europe montrait que les entreprises sensibilisées et averties sur le Grid Computing poussaient le plus souvent à son adoption. Cette nouvelle étude révèle l’existence d’une communauté de leaders en terme de niveau de connaissance, soit environ 10% des personnes interrogées dans le monde, dont le but est de permettre à leurs entreprises de pouvoir bénéficier des avantages générés par la mise en place d’un Grid.

· Une large proportion des « leaders de la connaissance » interrogés (86%) considère que l'implémentation des architectures orientées services (SOA) par les principaux éditeurs de progiciels constitue un avantage significatif en matière d'interfaçage et d'intégration.
· Plus de 90% des entreprises déjà engagées dans le Grid Computing (indice d'engagement > 7,5) utilisent déjà les méthodologies SOA pour développer de nouvelles applications ou le feront en 2005. Pour l'ensemble des entreprises interrogées, ce chiffre est inférieur à 20%.
· Plus de la moitié des organisations leaders de la connaissance interrogées utilisent largement les serveurs lames, contre moins d'un quart pour l'ensemble de la population étudiée. Pour les entreprises fortement engagées (indice d'engagement > 7,5), ce chiffre dépasse 60%.




"Chez Quocirca, nous constatons depuis longtemps une relation forte entre SOA et Grid Computing," ajoute Clive Longbottom, Directeur de Recherche chez Quocirca. "Répondre aux grands problèmes des entreprises par des services élémentaires « assemblés » constitue la solution la plus rapide et la plus économique pour implémenter des systèmes informatiques capables de s'adapter souplement aux évolutions des besoins de l'entreprise. L'approche SOA permet d'exécuter efficacement cette solution. De plus, cette technologie bénéficie d'une synergie claire avec le Grid Computing, qui assemble de petits composants informatiques élémentaires au sein d'un seul et même système global puissant. L'étude qui sous-tend le dernier Indice Oracle Grid confirme que ceux qui l'ont compris agissent selon ce principe. Ces leaders de la connaissance adoptent également une architecture avec des serveurs lames, et font ainsi des économies en déployant de la puissance informatique au sein de leurs systèmes de Grid Computing. D'autres résultats de notre étude démontrent également ces avantages : deux tiers des entreprises les plus engagées envers le Grid Computing sont capables de se réorganiser et de répartir très simplement et avec efficacité leur infrastructure informatique pour faire face à des surcroîts de charge. Les autres doivent revoir la conception de leurs systèmes, acheter de la capacité supplémentaire ou simplement serrer les dents."




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.