Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


La BI 2.0, agile, mobile et collaborative


Rédigé par par Jean-Marc DUPONT, 6IT le 20 Mai 2011

Les utilisateurs semblaient s'être résolus à extraire les données de leurs rapports décisionnels dans excel pour leur faire dire ce qu'ils voulaient bien entendre ...
L'arrivée de la nouvelle génération d'outils BI (Qlikview, Prelytis, Digdash, BI Board, ...) semble avoir réveillé les DSI des entreprises et les sociétés de service.

Ces nouveaux outils profitent des concepts et bonnes pratiques issus du Web 2.0, et de la démocratisation des appareils mobiles (smartphones et tablettes).



Jean-Marc DUPONT, fondateur de 6 IT
Jean-Marc DUPONT, fondateur de 6 IT
Voici les 3 points majeurs qui caractérisent selon moi cette nouvelle génération d'outils, les process de mise en oeuvre associés et les changements dans leur utilisation que cela implique.


La BI devient Agile

Par les outils :
  • Désynchronisation entre les sources / modèles de données et la représentation graphique de ces données (sous forme d'indicateurs / objectifs)
    Il devient très simple d'ajouter des indicateurs calculés à partir des données issues du SI (ou de modifier leur règle de calcul) et d'en faire profiter immédiatement les tableaux de bord qui en dépendent
  • Conception graphique des tableaux de bord par assemblage de graphiques et/ou tableaux
    Chaque graphique / tableau est également disponible indépendamment pour être assemblé sur d'autres supports : Intranet, Extranet, Site Web ....
    Possibilité de mixer dans un même tableau de bord plusieurs sources de données
    structurées : bases de données, fichiers, flux BI existants, ...
    et non structurées : flux RSS, extraits web, ...
  • Utilisation interactive : plutôt que d'afficher de manière statique des "rapports" longs de plusieurs pages et larges de dizaines de colonnes, dans lesquels on ne sait plus distinguer L'INDICATEUR qui doit nous aider à prendre la bonne décision, on utilise plutôt des tableaux de bord synthétiques, réactifs, interactifs, qui permettent de comparer des indicateurs par rapport à des objectifs de performance, de faire varier des paramètres afin de constater instantanément leur impact sur ces mêmes indicateurs (scénarios de simulation - "what if" scenarios)

Par la démarche de mise en oeuvre (de type SCRUM) :
  • Démarrer la définition des besoins avec des éléments concrets (des tableaux de bord adaptés au métier) pour faire réagir les utilisateurs
  • Livraisons régulières avec démos des tableaux de bord, recueil des retours des utilisateurs, priorisations des besoins, ré-estimation du budget
  • Implication des utilisateurs clés tout au long du process


La BI devient Mobile

De par leur disponibilité sur les navigateurs web (si possible sans plugins), les tableaux de bord sont disponibles :
  • Partout : dans l'entreprise, au domicile, dans les lieux publics, voire même en voiture (disponibilité des indicateurs sous forme de vidéos commentées, sécurité oblige)
  • Sur tous types de terminaux supportant les navigateurs web modernes : PC, Mac, tablettes, smartphones, ...
  • Sous différents formats (en fonction de la taille de l'écran)

La nouvelle plate-forme Chrome OS lancée par Google va tout à fait dans ce sens


La BI devient Collaborative

Les indicateurs sont bien sûr destinés en priorité aux utilisateurs de l'entreprise mais certains indicateurs / tableaux de bord peuvent être partagés avec les partenaires, les clients, les fournisseurs.

La disponibilité des plate-formes BI en mode hébergé (ou Cloud pour être à la mode) facilite la mise à disposition des indicateurs à l'extérieur de l'entreprise (avec bien sûr la confidentialité d'accès associée aux données).
Il devient également possible d'aggréger les données en fonction du partenaire qui les consulte.
Par exemple : aggrégation des données de plusieurs prestataires de services d'un même client pour donner une vision agrégée de ces indicateurs à ce client.
Chaque partenaire enrichit ses données et en met une partie à disposition de ses clients, partenaires, ...
Un réseau de collaboration et un process gagnant / gagnant entre partenaires économiques se met progressivement en place ....

Les métiers de la Supply Chain, par nature éclatés géographiquement et mettant en relation de nombreux tiers partenaires sont les plus appropriés à profiter des évolutions des Systèmes d'Information qui sont en cours, et notamment concernant la BI.
J'imagine par exemple très bien agréger les indicateurs des prestataires Transport d'un industriel ou d'un distributeur afin de lui donner une vision de synthèse de ses KPIs (CO2 consommé par UVC, Coût du transport par colis, par kg, ....).




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.