Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


La GSMA lance son initiative de big data pour le bien commun


Rédigé par Communiqué de GSMA le 5 Mars 2017

Soutenue par 16 opérateurs représentant 2 milliards de connexions dans plus de 100 pays;

Projets pilotes prévus pour juin 2017 au Bangladesh, au Brésil, en Indie, en Birmanie et en Thaïlande



Aujourd'hui au Mobile World Congress, la GSMA a lancé l'initiative "Big Data for Social Good", qui s'appuiera sur les capacités des opérateurs mobiles en matière de big data pour répondre aux crises humanitaires, notamment les épidémies et les catastrophes naturelles. Le programme est lancé avec 16 des plus grands opérateurs mobiles mondiaux - Bharti Airtel, Deutsche Telekom, Hutchison, KDDI, KT Corporation, Millicom, MTS, NTT DOCOMO, INC., Orange, SK Telecom, Telefónica, Telenor, Telia, Turkcell, Vodafone et Zain – qui représentent ensemble plus de 2 milliards de connexions dans plus de 100 pays. La Fondation des Nations Unies est un partenaire fournissant des services de coordination et d'intégration avec l'écosystème élargi, y compris les organisations telles que Global Partnership for Sustainable Development Data (GPSDD) et Digital Impact Alliance (DIAL). Les premiers essais de l'initiative Big Data for Social Good porteront sur les épidémies et débuteront en juin 2017 au Bangladesh, au Brésil, en Inde, en Birmanie et en Thaïlande.

"Il y a un an, l'industrie mobile est devenue le premier secteur dans son ensemble à s'engager en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU et, comme le souligne notre rapport "Impact de l'industrie mobile" publié en septembre, nous contribuons déjà aux 17 objectifs à des niveaux différents", déclare Mats Granryd, directeur général de la GSMA. "Nous nous focalisons maintenant sur l'amplification et l'accélération l'impact de l'industrie pour la concrétisation des ODD, et l'initiative que nous annonçons aujourd'hui sera un atout majeur pour relever certains des plus grands défis auxquels l'humanité est confrontée: les épidémies et les catastrophes naturelles".

Réduire le tribut des crises humanitaires

L'impact des crises humanitaires, comme les épidémies et les catastrophes naturelles, est vertigineux. Chaque année, 15 millions de personnes meurent et des millions d'autres tombent gravement malades à cause de maladies infectieuses1, qui sont répandues par contact humain et par d'autres vecteurs, comme les moustiques. Il est estimé que 1,8 milliard de personnes ont été affectées par une catastrophe naturelle au cours de la dernière décennie2 et que les pertes économiques provoquées par ces catastrophes s'élevaient à 1,5 trillion USD sur la période 2003-20133.

Grâce à l'initiative Big Data for Social Good, les opérateurs mobiles fourniront des informations clefs sur la base de méta-données anonymisées générées par leurs réseaux pour soutenir la réponse à ces situations de crise. Par exemple, en surveillant les flux de personnes en partance et en direction de zones touchées, les organisation de santé publique pourront répondre plus efficacement pour prévenir les épidémies, répondre à la propagation des maladies et mieux cibler les opérations de secours. Avec l'accès aux informations de réseaux mobiles, les agences humanitaires peuvent aider les efforts d'évacuation, de réponse et de rétablissement avec davantage de précision.

Fournir une réponse évolutive

Un des objectifs majeurs de l'initiative Big Data for Social Good est de développer des processus et des mécanismes communs et évolutifs, et de construire un écosystème en faveur d'une planification et d'une réponse rapides en cas de crise. Pour cela, la GSMA élaborera un code de conduite afin d'assurer que toutes les activités entreprises respectent rigoureusement les réglementations de confidentialité. En outre, la GSMA s’attelle à normaliser le procédé, en employant des algorithmes et des processus communs afin de générer des informations, et en définissant des formats de sortie de normes de-facto pour le partage d'informations et de mécanismes.

Les premiers essais de l'initiative Big Data for Social Good contre les épidémies sont prévus pour juin, avec Bharti Airtel en Inde, Telefónica au Brésil, et Telenor au Bangladesh, en Birmanie et en Thaïlande. L'objectif de ce projet pilote multi-opérateurs est de développer des capacités communes pour surveiller, alerter, prédire et gérer la propagation de maladies qui, si elles ne sont pas contenues, pourraient devenir des épidémies. Lors de ces essais, les opérateurs fourniront des méta-données anonymisées à l'aide de flux de données et d'algorithmes communs pour mieux comprendre les tendances de mouvements de populations. Ces essais vont enrichir ces informations avec des sources de données tierces, comme les admissions hospitalières, le nombre de décès et les données météorologiques, entre autres, pour fournir des informations utiles aux autorités locales et internationales, ainsi qu'aux agences humanitaires, qu'elles pourront utiliser pour prendre des décisions relatives aux conditions de déploiement des ressources. La GSMA prévoit de publier les résultats de ces projets à l'occasion du Mobile World Congress de février 2018.

Augmenter l'impact sur les ODD

L'initiative Big Data for Social Good aura un impact positif sur de nombreux ODD, notamment l'ODD 1 (Pas de pauvreté), ODD 3 (Bonne santé et bien-être), ODD 9 (Industrie, innovation et infrastructure), ODD 10 (Inégalités réduites), ODD 11 (Villes et communautés durables), ODD 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques) et ODD 17 (Partenariats pour la réalisation des objectifs).

En parallèle de l'initiative Big Data for Social Good, la GSMA et l'initiative Global Pulse des Nations Unies ont collaboré sur un rapport relatif aux données mobiles pour le bien commun ("State of Mobile Data for Social Good"). Le rapport démontre la valeur potentielle des informations dérivées de la technologie mobile pour concrétiser les grands objectifs de politique publique en synthétisant les données factuelles disponibles à ce jour. Le rapport offre également des exemples d'efforts de recherche et de projets pilotes réalisés jusqu'à présent, et souligne les défis clefs et les limites aussi bien du côté de la demande que de l'offre. En outre, l'étude formule des recommandations pour faire progresser les partenariats public-privé de développement durable et l'utilisation des données mobiles pour un impact social. Pour plus d'informations, veuillez visiter www.gsma.com/mobilefordevelopment/programme/disaster-response/data-for-development.

"L'initiative Big Data for Social Good prendra exemple sur des opérateurs, petits ou grands, dans les économies développées ou en développement, investissant dans le big data pour améliorer la société dans un certain nombre de domaines", ajoute M. Granryd. "Elle complète également l'expérience et l'expertise acquises grâce aux programmes de la GSMA tels que Disaster Response, mHealth, Connected Living et d'autres encore, en mettant l'accent sur un impact accéléré et prouvable pouvant être développé pour répondre à d'autres problématiques d'envergure mondiale".

Pour plus d'informations sur le programme Big Data for Social Good, veuillez visiter www.gsma.com/betterfuture/bd4sg.

1. Dye, Christopher. "After 2015: Infectious Diseases in a New Era of Health and Development." Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences 369.1645 (2014): 20130426. PMC. Web. 23 février 2017. http://rstb.royalsocietypublishing.org/content/369/1645/20130426

2. Charte relative à la connectivité humanitaire de la GSMA, http://www.gsma.com/mobilefordevelopment/wp-content/uploads/2016/12/Charter_Activites_document.pdf

3. "Impact des catastrophes naturelles sur l'agriculture et la sécurité alimentaire", Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), http://www.fao.org/3/a-i5128e.pdf




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.