Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


La MGEN, 1re mutuelle de santé française, a choisi SAS pour optimiser son système de maîtrise des risques opérationnels


Rédigé par Communiqué de SAS le 3 Décembre 2009



SAS, leader mondial du décisionnel et des solutions de business analytics, annonce que la MGEN, 1re mutuelle de santé française, a retenu la solution SAS® OpRisk Monitor pour optimiser son système de maîtrise des risques opérationnels.

La MGEN assure une protection sociale obligatoire et/ou complémentaire à plus de 3 millions de personnes. Elle dispose d’un réseau de 113 centres de services (101 sections départementales, 8 centres de gestion, 4 centres d’appels) et de 33 établissements sanitaires et médicosociaux. Elle regroupe près de 9 000 employés.

Le challenge
La MGEN a initié début 2008 une démarche globale de contrôle de ses risques opérationnels. Son double objectif était de renforcer ses capacités de contrôle interne et d’anticiper l’entrée en vigueur des nouvelles réglementations de l’Union Européenne (Solvency II/ Solvabilité II[1]) et de la CNAMTS (Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés).
Dans cette perspective, la MGEN voulait se doter d’un nouvel outil de pilotage du contrôle interne pour ses mutuelles de Livre 2 (MGEN, MGEN Filia, MGEN Vie) et pour son entité de pilotage MGEN Union. Depuis 2008, chacune de ces structures publie un rapport annuel sur le contrôle interne, basé sur un dispositif global qui répond aux mêmes principes, méthodes et outils pour l’ensemble du groupe. Une première étape a consisté à lancer une cartographie exhaustive des risques.

La solution
Afin que le fonctionnement de l’outil soit défini par la méthodologie retenue par la MGEN et non par les solutions technologiques, la mutuelle a précisé ses différents impératifs avant de lancer ses consultations et appels d’offres. « L’ambition du projet est d’aller au-delà de la mise en place d’une base de connaissances, il s’agit de “faire vivre” le dispositif, explique Frédéric Morvan, Responsable du Contrôle Interne du Groupe MGEN, et notamment afin d’obtenir à tout moment des reportings fiables. »
C’est dans ce contexte que la MGEN a retenu la proposition applicative de SAS, SAS OpRisk Monitor.

La mise en œuvre
La MGEN finalise actuellement la phase de développement et de paramétrage et s’apprête à réaliser la recette du système. Le déploiement opérationnel de la solution aura lieu au 1er trimestre 2010. Environ 550 utilisateurs interviendront alors directement sur le système. L'application garantit notamment la récupération intégrale des données existantes, sans perte ni détérioration des informations.



SAS® OpRisk Management
SAS OpRisk Management est une solution complète faisant partie de l’offre SAS Business Analytics Framework, qui repose sur une plate-forme intégrée comportant des fonctionnalités d’intégration des données, une large palette d’outils analytiques et de multiples capacités de reporting. SAS OpRisk Management aide les entreprises à optimiser l’allocation des capitaux tout en minimisant les risques dans tous les domaines de leur organisation.
L’expertise de SAS dans le domaine du risque opérationnel est plébiscitée par le marché et sa solution reconnue comme très complète et parfaitement adaptée à la mise en œuvre des projets de gestion des risques opérationnels.

En septembre 2009, SAS était placé dans le quart des Leaders du Magic Quadrant for Operational Risk Management Software for Financial Services ¹ de Gartner, Inc.

En juin 2009, SAS a également été désigné à la première place par le Chartis Research’s Operational Risk Management Systems 2009 report pour la cinquième année consécutive.

Actuellement, plus de 200 organisations dans le monde utilisent SAS pour la gestion de leurs risques opérationnels.


[1] Solvabilité II (Solvency II en anglais) est une réforme réglementaire européenne du monde de l'assurance. Dans la lignée de Bâle II, son objectif est de mieux adapter les fonds propres exigés des compagnies d'assurances et de réassurance avec les risques que celles-ci encourent dans leur activité.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.