Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


La décennie 2010 – 2020 sera retenue comme étant celle du passage au Cloud


Rédigé par Laurent LEFOUET, Anaplan le 10 Juillet 2013



Laurent Lefouet, Directeur Général d’Anaplan pour la région EMEA
Laurent Lefouet, Directeur Général d’Anaplan pour la région EMEA
Le cabinet IDC vient de publier une étude à propos de la planification des ressources de l’entreprise (ERP), dans laquelle il constate un manque de flexibilité des solutions du marché – même les plus récentes – pour accompagner l’évolution de l’entreprise. Selon les résultats de cette étude, ils ne règleraient pas la question de l’adaptation du progiciel aux évolutions de l’entreprise.

Dans 15% des cas, ces évolutions nécessitent une ré-implémentation de l’ERP, ce que les entreprises françaises semblent prêtes à réaliser. En effet, le dernier index semestriel publié par le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) met en avant la motivation des entreprises françaises pour augmenter en flexibilité plutôt que sur la réduction des coûts. C'est particulièrement visible pour le SaaS où cette motivation principale est de faciliter le déploiement. Les entreprises s'inscrivent dans une démarche d'innovation et de changement de business model. Elles souhaitent en effet intensifier l’usage du Cloud et utiliser des extensions dans le SaaS, l’IaaS ou le PaaS.

En dépit de la crise qui touche l’Europe, IDC constate également que le marché du business analytics a surperformé le marché mondial des logiciels en général qui n'a progressé que de 3,6% en 2012. IDC prévoit, en effet, une croissance du marché mondial du business analytics de 9,7% d'ici à 2017. Parmi les différents segments de ce marché, celui des logiciels de gestion de plateformes de stockage de données affiche la plus forte croissance avec +10,8% en 2012.

Trois conditions économiques, sociales et technologique ont généré l'émergence du Big Data et grandement accéléré le Cloud Computing. Tout d’abord, l'environnement Business s'est grandement complexifié. Il connaît, en effet, une accélération notamment avec la mondialisation, l’accroissement de la compétition, les réglementations, et le renforcement de la crise. Les technologies se sont considérablement développées depuis 2007, notamment avec la dématérialisation de la consommation via la mobilité, le développement des réseaux sociaux et du e-commerce. Enfin, une nouvelle équation économique s’est rajoutée : la forte pression sur les coûts dans les entreprises et la baisse du coût de stockage des données, des mémoires et des accès réseaux haut débits.

Aujourd’hui, les directeurs financiers reconnaissent que la maîtrise des technologies est essentielle à leur mission et les interactions avec la DSI sont croissantes. Ainsi, le directeur financier est de moins en moins un gestionnaire et de plus en plus un leader de la transformation (cf. étude Longitude Research). De son côté, le DSI est de plus en plus un architecte.

La décennie 2010 – 2020 sera retenue comme étant celle du passage au Cloud
Depuis déjà 2 ans, la majeure partie des investissements dans le logiciel est directement ou indirectement dirigée vers le cloud et la gestion du big data. Dans moins de 3 ans, 100% des innovations y seront concentrés, tandis que l'existant sera juste maintenu. Ce "new deal" technologique a des impacts techniques, financiers, règlementaires et de sécurité qui font évoluer les missions des DSI et des DAF.

Le Cloud computing existe depuis longtemps. C'est un mouvement tectonique "ancien" qui s'est soudain accéléré par le changement de quelques paramètres sociaux, économiques, technologiques et environnementaux. Il n’est pas possible de mettre toutes les innovations technologiques récentes sur le même plan, et le cloud computing est la réponse ultime apportée par l'industrie pour permettre aux autres innovations de se déployer largement et rapidement.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.