Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Lefigaro.fr utilise MongoDB pour fédérer ses différentes bases de données


Rédigé par Communiqué de 10gen le 5 Février 2013

Le site du Figaro implémente MongoDB afin de centraliser ses informations sur une seule et même base de données



10gen, la société américaine qui propose la solution MongoDB, annonce que les nouveaux médias du groupe « Le Figaro » vont désormais utiliser la base de données MongoDB pour fédérer les différentes sources du site web. Le Figaro a choisi cette solution car elle lui permettra de répondre à ses besoins de rapidité et de flexibilité mais aussi pour sa capacité à gérer des données hétérogènes. Grâce à MongoDB, le service informatique pourra également offrir des solutions toujours plus innovantes afin de répondre de manière continue et avec une meilleure agilité aux besoins de l’interne.



Un objectif phare : centraliser les informations !

Le site web du Figaro est constitué de nombreuses sources d’informations qui sont bien souvent agrégées dans des formats hétérogènes. En effet, les productions éditoriales digitales proviennent de différentes sources CMS Web par site éditorial ainsi que d’un CMS bi-media.



Les différentes sources composées entre autres par Le Figaro Bourse, le Figaro Santé, Madame Figaro, L'Avis du Vin, les blogs de journalistes, l'espace communautaire du Figaro, etc, ainsi que le site Le Figaro.fr ont fait l’objet d’une étude visant à créer une base documentaire centralisée. Ces sites, évoluant dans un univers hétérogène (avec près de 100 000 écritures par jour), utilisaient leur propre base de contenus. Une centralisation des informations est donc rapidement devenue indispensable.



Après réflexion, les équipes du site ont décidé de s’appuyer sur l’expertise de PimenTech et de 10gen en installant sa solution phare MongoDB. Grâce à sa facilité de déploiement, la phase de mise en conformité des documents et la migration des premières sources n’auront duré que quelques semaines.



Le choix s’est porté sur cette application par souci de rapidité et de volonté continue d’évolution des services offerts aux utilisateurs internes chez Lefigaro.fr. MongoDB est notamment reconnue pour être une base orientée document et pour sa capacité à traiter des données, structurées ou non et ce de façon ultra-rapides.



Le département informatique des nouveaux médias du Figaro a également décidé d’adopter MongoDB car 10gen propose un véritable accompagnement de sacommunauté et un support continu autour de la base de données.





Une première étape déjà satisfaisante

Depuis son intégration, MongoDB a d’ores et déjà contribué à l’amélioration des performances de la gestion des bases de données. Un premier lot de sources, les plus importantes, a été importé et est exploité en production. En ce début d'année 2013, 80% des sources du groupe a d'hors et déjà été intégré à la base de contenu centralisée avec MongoDB.



« Nous avons choisi de nous appuyer sur MongoDB pour sa flexibilité, sa facilité et sa rapidité de mise en œuvre. Le fait que la solution de 10gen soit libre a été un argument de poids dans la prise de décision finale. » déclareSandrine Crozat Directrice Technique au sein du service technique des nouveaux médias du Figaro.fr.



Pour Joe Morrissey, VP EMEA de 10gen : « Dans un environnement digital qui évolue rapidement, pouvoir mettre en ligne une histoire le plusvite possible et cibler la bonne audience est vital. Quand le succès dépend de l’agilité et de la flexibilité, MongoDB est un choix naturel. »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.