Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les NTIC au service de la Globalisation !


Rédigé par Michel Bruley, Directeur Marketing de Teradata France le 24 Mars 2006



Les NTIC au service de la Globalisation !
Il ne faut pas confondre la Globalisation avec la Mondialisation qui est la « simple » ouverture des frontières aux mouvements de biens, d’hommes, de cultures et de capitaux. La Globalisation est une évolution du système économique mondial qui se caractérise par les deux points suivants. 1°) Tous les terriens sont en compétition, tous les domaines de l’activité humaine sont concernés, tout est ou est en passe d’être pris en compte par l’économie marchande, soumis à la concurrence et aux exigences de profit. 2°) Les capitalistes ne sont plus que rarement à la fois entrepreneur et propriétaire mais sont des propriétaires/actionnaires animés par un esprit d’enrichissement dissocié de l’esprit d’entreprise.

Les Nouvelles Technologies de Information et des Communications (NTIC) jouent un rôle majeur dans le développement de la globalisation, notamment du fait de la réduction exponentielle des coûts de communication, de l’influence forte des progrès technologiques sur les facteurs de production, de la croissance due à ceux qui utilisent les NTIC, de la part de plus en plus grande jouée par l’information dans l’économie, (productivité américaine en hausse depuis 96), des facilités offertes par la technologie pour délocaliser, des possibilités de piloter au plus près des activités à distance, de l’accès généralisé à un monde commun unificateur le www.

La globalisation pousse à une adaptation des stratégies : définition de stratégie préventive et réactive, centrée sur la pression concurrentielle, le pouvoir de négociation vis-à-vis des clients et fournisseurs et la pression des produits de substitution. L’entreprise doit essayer de maximaliser et de protéger ses avantages compétitifs. Les systèmes d’information jouent un grand rôle dans ce jeu, car les clés du succès sont : Intelligence Economique, Benchmarking, Data Warehousing ! Il s’agit pour les entreprises de faire des choix de localisation de leurs activités en maximisant le transfert et la protection de leurs FSAs et en utilisant leurs LSAs. (FSAs = Firm specific advantages : actifs spécifiques à la firme tangibles et intangibles - technologie, brevets, marques, savoir-faire d’organisation et de marketing, etc. - LSAs = Location-specific advantages : avantages externes liés aux marchés et pays d'implantation - ressources, matières premières, coût de main d’œuvre, etc. -).

Mais tout cela est fonction du type d’industrie. Dans le cas des Industries globales, on a une concurrence ouverte au plan mondial à cause de l'absence de barrières réglementaires, des opportunités d'effets d'expérience, de l’homogénéité du comportement du consommateur entre pays, de la quasi-absence de barrières de marché, et de la relative faiblesse des coûts de transport, de douane et des obstacles non-tarifaires. Dans le cas des Industries multidomestiques on a des marchés fragmentés mais la concurrence internationale existe ; elle se joue par marché national (ex: pharmacie) et le produit, le comportement du consommateur, ou d’autres éléments du marketing mix (en particulier distribution) dépendent de la culture et augmente la «multidomesticité». A noter qu’il existe un continuum du strict global au multidomestique absolu, que l’on constate une évolution vers la globalisation des industries multidomestiques.

Au niveau des Grandes Fonctions de l’entreprise cela se traduit par une globalisation des organisations au niveau mondial. Les grandes entreprises cherchent des cohérences entre les lieux d’implantation et les différentes fonctions du processus de production des biens et services, mais comme par ailleurs elles sont généralement multiproduits/services et que plusieurs générations de produits/services sont commercialisés en même temps, elles doivent appliquer différentes stratégies locales en fonction du stade de développement des produits/services au sein des marchés considérés. Pour les fonctions de support (GRH, Finance, R&D, …) la problématique est différente et elles peuvent faire l’objet d’une intégration mondiale plus aisée.

Donc en fonction des secteurs d’activité, des produits/services proposés, de la personnalité des entreprises et de leurs dirigeants, nous voyons des formes d’organisations mondiales diverses : soit une organisation fortement hiérarchisée et centralisée entre maison-mère et filiales ; soit une organisation en réseau intra-firmes avec des responsabilités plus importantes pour les filiales ; soit une organisation en réseau externe avec de nombreux sous-traitants hiérarchisés et répondant au donneur d’ordre ; soit une constellation de réseaux externes peu hiérarchisés reposant sur de nombreuses alliance avec au centre une firme leader en porte-drapeau (marque).

Chez Teradata nous travaillons quotidiennement avec toutes sortes de grandes entreprises et nous constatons que nos propositions de data warehouse d’entreprise sont parfaitement adaptées au contexte actuel de globalisation et répondent précisément aux besoins des Directions Générales de nos clients/prospects. Pour aller plus loin sur le sujet de la globalisation vous pouvez utilement consulter le lien ci-dessous :

http://www.globalisationguide.org/