Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les Trophées de la Business Intelligence 2004 ont été décernés dans le cadre de l’événement ‘Le Pilotage en Action’ de Business Objects


Rédigé par Business Objects le 3 Décembre 2004

Ils récompensent cette année Air France, le Conseil Général du Val d’Oise, Crédit Agricole, Groupe CAT, Hewlett-Packard, JCDecaux, le Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale.



Dans le cadre de l’événement ‘Le Pilotage en Action’ de Business Objects (Nasdaq : BOBJ ; Euronext Paris code ISIN FR0004026250 - BOB), qui s’est tenu à Cœur Défense, le 2 décembre, Business Objects ainsi que le jury 2004 des Trophées de la Business Intelligence, sous la présidence de Jean-François Pépin, Délégué Général du Cigref, ont décerné sept Trophées :

Les six Trophées du Jury :

• Standardisation de la business intelligence : Air France/KLM

• Ventes et Marketing : JCDecaux
(Pilotage de la rentabilité des panneaux publicitaires).

• Ressources Humaines : Crédit Agricole S.A.
(Pilotage de l’effectif et des rémunérations du nouveau groupe).

• Logistique et Transport : Groupe CAT.
(Pilotage de la logistique automobile).

• Marchés Publics : Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale.
(Pilotage des politiques d’insertion des jeunes en difficulté).

• Initiative : Conseil général du Val d’Oise (95).
(Pilotage de l’ensemble des activités du Conseil général).

Le Trophée Business Objects :

• Standardisation de la business intelligence : Hewlett-Packard




A propos des Prix :

• Standardisation de la business intelligence :
Air France/KLM

Chez Air France, Business Objects est devenu un choix d’entreprise pérenne et stratégique. L’outil s’est étendu à toute l’entreprise et dans toutes les directions : commerciales, industrie, fret, exploitation, ressources humaines, finance ou informatique. Chez Air France, le décisionnel est utilisé comme un outil d’aide à la décision en prise directe avec l’activité. Les quelques 4 500 utilisateurs, en croissance de 600 par an en moyenne, ont accès à des intranets décisionnels organisés par direction, d’où une meilleure communication entre les services.
Air France/KLM se présente comme l’un des grands du transport aérien mondial. En chiffres, le groupe se place au 1 er rang européen pour le nombre de passagers, 1er rang mondial en chiffre d'affaires groupe, 4ème rang mondial pour le transport international de fret. Air France/KLM exploite 556 avions (189 en filiales), assure 1 800 vols quotidiens, transporte 66,3 millions de passagers (exercice 2003-2004) sur 189 destinations réparties dans 84 pays.


• Ventes et Marketing :
JCDecaux

JCDecaux est arrivé à un niveau de complexité où il devient vital de prendre des décisions de plus en plus fines. Pour ce faire, le groupe souhaitait mettre à la disposition de ses analystes un outil décisionnel dynamique leur permettant d’évaluer rapidement la rentabilité des emplacements publicitaires. Il s’agissait de suivre en parallèle les différents coûts et revenus qu’ils génèrent dans le temps ; c’est pourquoi, déjà équipés de BusinessObjects, JCDecaux a capitalisé sur ce premier investissement et opté pour BusinessObjects Dashboard Manager.
Avec un chiffre d’affaires de 1,544 milliard d’euros en 2003 et près de 7 000 collaborateurs, JCDecaux est présent dans 43 pays avec 630 000 faces publicitaires. Ses activités se répartissent en trois pôles : le mobilier urbain et la publicité dans les centres commerciaux, l’affichage et la publicité lumineuse, la publicité dans et sur les moyens de transport (autobus, tramways, trains…).


• Ressources Humaines :
Le groupe Crédit Agricole

Grâce aux positions de premier plan conquises par ses 43 Caisses Régionales et 2 629 Caisses locales dans les activités de banque de proximité et par ses filiales dans leurs métiers respectifs, Crédit Agricole affirme sa vocation de banque universelle, présente dans l'ensemble des métiers de la banque et de l'assurance. En 2003, l'offre publique amicale du Crédit Agricole sur le Crédit Lyonnais a conduit à la création d'une banque d'envergure européenne, leader en France. Le Groupe compte 21 millions de clients avec une présence dans 60 pays.
Le nouveau groupe compte aujourd’hui, hors Caisses Régionales, près de 65 000 collaborateurs. Business Objects est apparu comme l’outil le plus approprié pour piloter les ressources humaines et offrir le meilleur service aux utilisateurs.


• Logistique et Transport :
Le groupe CAT

CAT assure la distribution de 2,4 millions de véhicules par an des usines vers les concessionnaires, pour plusieurs constructeurs. Le pilotage de l’activité logistique sur 120 centres dans 18 pays se doit d'être particulièrement performant pour répondre aux exigences de qualité des clients et dégager la profitabilité attendue.
L’activité s'appuie sur une base logistique centrale européenne mise à jour en temps réel, à laquelle est adossé un entrepôt de données. BusinessObjects est utilisé depuis 1994 pour obtenir les états d'analyse et de synthèse nécessaires, tout en s'adaptant aux évolutions induites par la recherche continuelle de la meilleure performance. BusinessObjects permet également de contribuer à une flexibilité d'exploitation par des requêtes spécifiques souvent établies directement dans les pays concernés. C'est également un outil de mesure de la performance par rapport aux clients majeurs.


• Marchés Publics :
Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale.

Près de 900 000 jeunes sont suivis chaque année par les missions locales financées par l’Etat et les collectivités locales. Grâce aux technologies de Business Objects, Extranet et web services, le système d’information ‘Parcours 3’ est un véritable outil de suivi et pilotage pour 6 500 utilisateurs. C’est l’aide au quotidien du conseiller dans les missions locales pour l'accueil et l'accompagnement des jeunes en difficulté. C’est aussi pour l’Etat, les conseils régionaux, et collectivités locales, un observatoire national et régional de la situation des jeunes et une mesure directe de l’efficacité des politiques publiques d’insertion.
La DGEFP (Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle), est composée de 300 personnes qui se consacrent à la mise en place des grands chantiers concernant l’emploi et la formation professionnelle. Cette structure gère, en 2004, un budget de 31,6 milliards d’euros. La DGEFP assure également une tutelle stratégique sur l’ANPE, l’Agence Nationale Pour l’Emploi, et sur l’AFPA, (Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes).



• Initiative :
Conseil général du Val d’Oise (95)

Mieux comprendre et analyser les problématiques des usagers, évaluer les services rendus, estimer les coûts, et agir en conséquence… Tels étaient les enjeux majeurs qui ont conduit le Conseil général du Val d’Oise à mettre en place une démarche volontaire de pilotage stratégique. Grâce à BusinessObjects Dashboard Manager, les élus ainsi que la Direction Générale du Conseil général du Val d’Oise et les directions opérationnelles ont accès en temps réel et de manière très graphique à des indicateurs clefs de nature sociale, juridique, financière, politique, démographique pour piloter leurs activités.
Né en 1964, le Conseil général du Val d'Oise est une administration située à Cergy qui emploie
1 920 agents territoriaux. Le budget, destiné à assurer les compétences dans les domaines social, santé, éducation, transport, culture, aménagement, environnement, sécurité publique, économie, s'élève à 851 millions d’euros pour 2004.


• Spécial Business Objects :
Hewlett-Packard

Le décisionnel aujourd’hui ne souffre pas d’une absence de technologies, mais de standardisation et d’industrialisation. Il faut des projets de grande ampleur qui réussissent et prouvent un retour sur investissement très rapide. C’est l’idée de la BI Factory que Hewlett-Packard et Capgemini ont mis en place. Composée de plus de 90 spécialistes répartis sur huit pays, la BI Factory est une plate-forme dédiée, chargée de délivrer les projets décisionnels en trois semaines selon les demandes des
15 000 utilisateurs. Fort de l’expérience acquise dans le décisionnel, la BI Factory investit sur des standards : Business Objects pour la business intelligence. Le retour sur investissement se chiffre à plusieurs millions de dollars sur deux ans.
La fusion de HP en 2002 avec Compaq Computer Corporation a permis de forger une équipe dynamique et puissante, travaillant dans 178 pays, avec plus de 40 devises différentes et dans plus de 10 langues. Les revenus ont atteint 73,06 milliards de dollars pour l'année fiscale qui s'est terminée le 31 octobre 2003. L’offre de la compagnie couvre l'infrastructure des systèmes informatiques, les systèmes personnels et les produits d'accès, les prestations de l'imagerie numérique et les systèmes d'impression.

A propos du Jury

L’objectif de ces Trophées est de récompenser les meilleures réalisations sous l'angle de la valeur générée par une utilisation au quotidien des technologies de business intelligence de Business Objects et de démontrer le retour sur investissement pour l'entreprise.

Comme les années précédentes, un jury de professionnels spécialistes et connaisseurs de la Business Intelligence et de ses enjeux a été constitué. Il rassemblait cette année Jean-Pierre Brulard, Directeur Général de Business Objects France et EEMEA, Jean-François Pépin, Délégué Général du Cigref, Laurent Le Provost, Alliances & Programmes Manager ISVs, Hewlett-Packard EMEA, Philippe Nieuwbourg, Président-Directeur Général de Nieuwbourg Group, et c’est maintenant une tradition, un client de Business Objects, lui-même lauréat des Trophées 2003, Christophe Lazar, Responsable des projets décisionnels au sein de la DSI d’Elior.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.