Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les directeurs informatiques comptent sur la standardisation pour sortir du labyrinthe décisionnel


Rédigé par Unisys le 26 Août 2004

Une étude menée par Unisys conclut que les entreprises souffrent d'une certaine déroute des projets décisionnels



Une nouvelle étude, parrainée par Unisys Corporation (NYSE:UIS), révèle que les cadres et les directeurs informatiques sont de plus en plus préoccupés par la complexité des solutions décisionnelles,
pourtant initialement destinées à rationaliser la gestion de leurs
entreprises. D'après l'étude, ces dirigeants cherchent à déterminer dans quelle mesure une standardisation de leur infrastructure de serveurs permettrait de réduire le nombre pléthorique d'applications décisionnelles utilisées au sein des entreprises,. Plus de 30 % des personnes interrogées ont déclaré utiliser un minimum de 11 applications décisionnelles, la grande majorité des entreprises concernées en utilisant au moins 7.

Selon les principaux analystes du secteur, les services et logiciels de la business intelligence, conçus pour aider les entreprises à analyser les données relatives à leurs clients, à leurs marchés et à leurs opérations, pour ensuite les transformer en informations propres à accroître leurs ventes et leurs performances, représentent une valeur de 25 milliards de dollars à l'échelle mondiale.

La croissance du marché de la business intelligence et l'évolution sporadique du développement logiciel ont contraint les entreprises à acquérir leurs applications décisionnelles au compte-gouttes. Il en résulte une quantité d'applications disparates dénuées de la moindre fonction de reporting commune entre elles, ce qui constitue une source potentielle d'incohérences. La nouvelle étude Unisys montre que 92 % des décideurs informatiques sont prêts à standardiser les applications en question pour optimiser l'efficacité de leur reporting.

« Le décisionnel est devenu une jungle », confie Bill Jefferis, Responsable de la business intelligence chez Unisys. « Une proportion importante des personnes que nous avons interrogées déclarent utiliser un logiciel de business intelligence pour améliorer leurs processus de gestion. Et pourtant, ce sont ces mêmes applications qui semblent contribuer à la confusion. Après tout, le but de la business intelligence est de permettre aux utilisateurs de prendre des décisions plus rapides et mieux avisées.
Or, la meilleure manière d'y parvenir est de proposer à tous les utilisateurs de l'entreprise des fonctions de reporting à la fois standard et faciles à utiliser. »

Bien que l'industrie se pose la question de savoir s'il est réaliste de mettre à la disposition de tous la business intelligence, 80 % des personnes interrogées conviennent que le personnel non informatique devrait pouvoir utiliser les applications décisionnelles à la fois facilement et efficacement.

L'étude, parrainée par Unisys et menée par le cabinet d'études de marché KRC Research, a porté sur des cadres et des directeurs informatiques, qui ont été interrogés à propos de la stratégie de leur entreprise en matière de business intelligence. Toutes ces personnes travaillent pour de grandes entreprises américaines générant un chiffre d'affaires annuel au moins égal à 500 millions de dollars. L'enquête peut être consultée dans son intégralité à l'adresse http://www.unisys.com/es7/BI/survey.asp.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.