Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les trois quarts des entreprises européennes sont exposées au risque de vol de données


Rédigé par Communiqué de Informatica le 14 Octobre 2015

Selon une étude, près de la moitié des entreprises pensent qu’elles auraient pu éviter des vols de données en utilisant une solution de gestion des données automatisée et des outils d’évaluation des risques



Selon une étude réalisée par Informatica Corporation (NASDAQ : INFA), premier fournisseur indépendant de logiciels d’intégration de données, seulement un quart des entreprises européennes estiment être en mesure de détecter un vol de données à tout moment et seulement 30 % déclarent que leur capacité à détecter et à maîtriser les vols est bonne, voire excellente. Parallèlement, 44 % des entreprises admettent avoir subi un vol de données au cours des 12 derniers mois et pensent qu’il aurait pu être évité si certains processus et des technologies intelligentes avaient été mis en place.

Les constats de l’étude, qui examine la stratégie de protection des données des entreprises européennes, sont les suivants :
· Les problèmes des préoccupations liées autour de la sécurité des données augmentent : compte tenu de la prolifération des données sensibles et confidentielles, la sécurisation et la protection des données sont une priorité pour 62 % des personnes interrogées. Au total, 55 % déclarent être préoccupées par les erreurs des intérimaires ou des sous-traitants, contre 51 % en 2014. En outre, 55 % n’ont pas confiance dans les méthodes de gestion des données des tiers ou des sous-traitants (y compris en mode Cloud).
· Les données des clients sont les plus menacées : plus de la moitié des personnes interrogées (51 %) citent les données des clients comme les informations les plus à risques, suivies par les données de l’entreprise (35 %) et les données contenues dans les e-mails ou les pièces jointes (21 %).
· Il reste beaucoup à faire pour améliorer la sécurité : les principales solutions de protection des données déployées aujourd’hui sont des outils de classification de données, de suivi et de détection. Les personnes interrogées estiment que la conformité et la sécurité peuvent être améliorées avec des solutions intelligentes assurant l’historique automatisé des accès des utilisateurs avec suivi en temps réel (69 %), ainsi que l’automatisation des workflows de règles (78 %) et de détection des données/évaluation des risques (65 %).

« Plus l’écart entre le fait d’être convaincu de l’efficacité des solutions de protection des données et le fait d’en mettre une en place se réduit, plus le risque de vol de données diminue », déclare Larry Ponemon, président et fondateur du Ponemon Institute. « Compte tenu des coûts croissants des vols de données pour les entreprises et la société, et de la prolifération rapide des données sensibles, les entreprises doivent envisager d’adopter une stratégie de sécurité centrée sur les données sans délai. Dans le cas contraire, leur attitude pourrait être interprétée comme de la négligence », ajoute-t-il.

Selon l’étude, les entreprises considèrent que les solutions automatisées permettant de découvrir où les données sensibles ont proliféré et d’évaluer les risques augmentent l’efficacité de la protection des données. L’étude révèle que 70 % des personnes interrogées estiment que ce type de solution améliorerait la stratégie de sécurité des entreprises.

« Les professionnels de la sécurité ne peuvent plus se passer d’une solution qui indique où résident les données sensibles et confidentielles, et quels sont les risques encourus », déclare Amit Walia, vice-président exécutif et chef de produit, Informatica. « Avec Secure@Source, Informatica fournit la seule solution de protection des données du marché qui indique où les données sensibles se trouvent, tout en présentant le profil de risque des données afin que des mesures de protection puissent être appliquées proactivement », ajoute-t-il.

Menée auprès de 15 600 DSI et professionnels de la sécurité IT européens responsables de la protection des données, l’enquête a été réalisée par le Ponemon Institute dans le cadre de l’édition 2015 de l’étude annuelle « State of Data Security Intelligence » et parrainée par Informatica.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.