Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Oracle concurrence Google sur le marché de l’entreprise


Rédigé par le 6 Mars 2006

Il fallait bien que cela arrive ! Google semblait poursuivre sa progression sans barrière. Oracle a choisi de ne pas lui laisser ainsi ouverte la porte d’entrée du système d’information des entreprises. Rechercher sur le Web c’est bien, mais l’enjeu de demain, c’est l’indexation des données des entreprises et leur exposition en respectant les contraintes d’accès et de sécurité.




Oracle annonce Secure Enterprise Search 10g, un nouveau produit complémentaire de ses solutions d’infrastructure. Pas vraiment un outil décisionnel, quoique. La numérisation d’un nombre grandissant d’informations, la création de gisements de données qui se comptent en téraoctets, rendent la recherche d’informations nécessaires à la prise de décision quotidienne de plus en plus complexe, et consommatrice de ressources. Toutes les études le montrent, un cadre passe plus de temps à chercher de l’information qu’à la traiter, et à prendre des décisions sur ces bases.
Les moteurs de recherche du Web (Google, MSN, Yahoo…) ne répondent qu’à une partie du problème. Ils rendent accessibles les informations publiques, celles qui composent la fameuse « toile ». Même déclinés dans l’entreprise, les moteurs de recherche ont du mal à accéder aux bases de données, encore plus aux applications, et se heurtent aux systèmes d’identification.

Avec ce nouveau produit, qui sera disponible fin mai, Oracle compte permettre un accès sécurisé et contrôlé, à l’ensemble des informations structurées et non-structurées : bases de données, systèmes de gestion de fichiers, outils de gestion de contenu, portails, emails et applications d’entreprise.
Pour sa prise de décision, l’utilisateur doit en effet aujourd’hui manipuler des données conservées dans ses emails, tout comme des informations calculées à partir de ses applications de gestion. La couverture fonctionnelle des offres Oracle, tant technologiques (bases de données, développement…) qu’applicatives (Ebusiness Suite, Peoplesoft, JDEdwards, Siebel…), permettra sans doute à l’éditeur d’offrir un accès complet à l’ensemble du système d’information d’un client Oracle. Il faudra néanmoins vérifier la compatibilité de Oracle Secure Enterprise Search 10g avec les autres éléments de votre système d’information. Certains formats très propriétaires comme les bases Microsoft Exchange ou Lotus Domino, ne sont pas forcément simples à indexer. Oracle ne dispose pas encore des connecteurs pour assurer une compatibilité totale.

L’interface utilisateur de ce nouveau produit se rapproche des pages web popularisées par Google, ce qui permet à Oracle d’avancer des arguments de déploiement et de prise en main faciles, rapides et donc peu coûteux, par les utilisateurs.
Point clef, le respect des autorisations d’accès et des identifications. Les données auxquelles l’utilisateur n’a pas le droit d’accéder ne lui sont pas présentées, ce qui évite toute frustration ou tentative de contournement. L’application contient par ailleurs un système d’authentification multiple qui permet de conserver ne mémoire les procédures d’identification aux différents systèmes.

Il ne s’agit pas ici d’un outil traditionnel d’aide à la décision, mais d’un outil qui servira réellement à aider les utilisateurs lors de leur processus de collecte d’informations préalable à une prise de décision. CQFD.