Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Oracle rachète Sunopsis pour contrer Informatica


Rédigé par le 9 Octobre 2006

D’après nos informations Oracle devrait annoncer ce matin le rachat de l’éditeur d’ETL Sunopsis. Une manière pour Oracle de poursuivre son offensive dans le décisionnel, et de contrer son principal concurrent sur ce marché, Informatica.



Oracle rachète Sunopsis pour contrer Informatica
Oracle a déjà développé sa propre offre d’intégration de données, Oracle Warehouse Builder, intégrée à la base de données de l’éditeur. Mais les récentes acquisitions dans le domaine applicatif et la stratégie de développement des applications analytiques conduisent Oracle à s’orienter de plus en plus vers le marché des entreprises moyennes. L’hétérogénéité de la gamme des applications Oracle, et les besoins de migration de données des clients acquis, conduisent l’éditeur à rechercher la « colle » qui renforcera la cohérence de ces acquisitions.
Malgré le développement de Warehouse Builder, Oracle semble avoir du mal à convaincre ses clients d’adopter sa solution d’intégration de données.
L’offre de Sunopsis pourrait bien convenir à cette tâche. Sunopsis a en effet développé une approche « ELT » (Extract Load Transform) ou « les transformations se font au plus près des données, en particulier sur la cible » ; une approche similaire à celle de Oracle qui a choisi d’inclure son outil d’alimentation au cœur même du moteur de la base de données.

Oracle a donc racheté en milieu de semaine dernière l’éditeur français. Une belle reconnaissance pour notre industrie du logiciel, même si ce rachat montre également qu’un développement mondial passe pour une entreprise française par l’intégration d’un groupe américain. Peu de détails ont été communiqués sur les conséquences de ce rachat sur l’organisation des gammes de produits ; Oracle a choisi de réserver ces détails pour les auditeurs de sa conférence Open World du 22 octobre à San Francisco. Mais Rick Schultz, vice-président marketing produits chez Oracle confirme qu’à terme l’offre Sunopsis sera bien intégrée à Warehouse Builder.
Depuis le rachat de Siebel, Oracle était également obligé de composer avec Informatica partenaire officiel de Siebel. Même si Oracle rappelle que le rachat de Sunopsis ne remet en rien en question le support des clients Siebel/Informatica, il offre à Oracle une alternative interne pour les futurs prospects.

L’incidence de cette opération sur le marché des ETL sera tout de même minime ; elle est une étape supplémentaire de la concentration en cours. Elle laissera Informatica seul éditeur majeur indépendant dans ce domaine de l’intégration, après le rachat de Acta par Business Objects et de Ascential par IBM. Pour les clients Sunopsis les conséquences ne seront certainement pas négatives, et l’intégration au groupe Oracle ouvrira à Sunopsis les portes d’un développement commercial décuplé. En revanche des partenaires de Sunopsis comme Teradata ou Netezza devraient être plutôt gênés par ce rapprochement. C’est également l’inquiétude chez les partenaires français de Sunopsis qui craignent que le rachat par Oracle ne se traduise par une perte de revenu pour eux. « Ce rachat est un énorme danger pour nous », explique un des intégrateurs spécialisés dans le décisionnel. « Le modèle économique des deux entreprises est très différent. Sunopsis a bâti une tarification à l’effort de développement. Oracle s’appuie sur la puissance machine ». Un autre intégrateur ne croit d’ailleurs pas à la réussite de l’intégration entre les deux entreprises, « il y a un tel écart de culture, et conception et d’esprit… Sunopsis est un éditeur du nouveau monde, proche de la philosophie open source », explique-t-il.

Quoiqu’il en soit du futur, cette opération est une réussite pour le PDG de Sunopsis, Alain Dumas, dont on dit qu’il quitterait l’entreprise à l’occasion de cette opération. Il valorise le travail de son équipe depuis plusieurs années (à un montant que Oracle n’a pas souhaité dévoiler) et lui permet de passer à la vitesse supérieure. Cet événement n’est finalement pour le marché qu’un non-événement, la confirmation de deux tendances : la concentration du marché autour d’acteurs majeurs, et la disparition progressive des éditeurs indépendants du monde de l’intégration de données au profit de grands éditeurs de plates-formes.




Commentaires

1.Posté par Stefan le 09/10/2006 19:18
Contre toute attente , non , mais c'est vrai que j'y croyais pas trop.

tout simplement Oracle voit Microsoft manger le secteur assez juteux de la PME tout seul , donc une initiative dans ce sens était de mise. C'est vrai néanmoins que l'intégration de Sunopsis dans Warehouse Builder va se faire dans la douleur car très différents. De ce point de vue , effectivement , Sunopsis ressemblait plus à un outil adaptatif de "style" open source / j2ee , donc plus Talend qu'Oracle en tout cas.

On verra bien d'ailleurs ce qu'il va advenir de Talend , j'ai comme un mauvais pre-sentiment que ça va tourner au commercial et ils vont finir comme Sunopsis , avec un gros packet de fric pour la direction et rien pour le pauvre développeur passioné open source qui y a pleinement contribué...mais bon , gardons un peu d'espoir quand même :-)

Par ailleurs , je connais des gens chez Sunopsis qui perçoivent ce rachat comme un rêve brisé après tant d'efforts personnels. Je suis entièrement d'accord avec eux , et j'espère que Talend fera mieux que ça.

2.Posté par Pascal Varenio le 09/10/2006 20:58
Il normal que Sunopsis cède à une offre qui ne présente qu'une fois dans sa vie, et vraiement bravo à Alain et Pascal pour leur flair !

On va peut-être avoir un ETL, pardon ELT, sérieux dans Oracle après des années de souffrances sous OWB.

Oui le petit développeur passioné dans son garage, finit toujours dans les mailles du financier.

3.Posté par Philippe le 10/10/2006 11:41
Sidérante cette réflexion !
Que vaut l'intérêt de 2 personnes face à l'intérêt des hommes et femmes de cette entreprise qui va disparaitre rapidement sans proposition de replacement si ce n'est pour quelques développeurs ?
Et les clients dans tout ça qui ont fait confiance à cet éditeur et qui du jour au lendemain vont voir leur grille de tarifs modifiée à la sauce Oracle et leurs développements à revoir ?

4.Posté par Gérard le 13/10/2006 18:20
Que vaut à ce jour WareHousebuilder ? Quelqu'un a t il une expérience récente de ce produit ?

5.Posté par Fabrice Bonan le 15/10/2006 12:13
J'ai peut être mauvaise mémoire mais à mon sens Sunopsis n'a jamais été Open Source ; du coup il y a peu de rapports (stratégiques j'entends) entre Talend et Sunopsis.

D'autre part, Talend accepte les contributions de la communauté (à la différence de MySQL et a fortiori de Sunopsis). Talend Open Studio est un pur produit Open Source, les sources sont en totalité et librement téléchargeables sur notre site web (www.talend.com/downloads). Le tout (code source et documentation) est disponible sous licence GPL V2.

Les contributions de la communauté garantissent la fiabilité, la pérennité mais aussi une rapide évolution des fonctionnalités (parallèlement à l'évolution des besoins) des solutions Open Source.
Ce sont aussi ces contributions qui garantissent que Talend Open Studio ne deviendra jamais un produit propriétaire. Pour passer T.O.S sous licence propriétaire, il faudrait retirer toutes les contributions externes que nous avons intégré (et ça commence à en faire) et retirer toutes références à du code GPL (ce qui est techniquement impossible).
Donc aucune crainte à avoir...
Notre modèle est simple et clair, il est basé sur la vente d'expertise, de support (niveau 1 gratuit) et de formations (un peu comme JBoss).

Cordialement,

Fabrice / Talend


PS : en tous cas, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'OWB et Sunopsis sont des produits très différents, tellement même qu'à mon avis Oracle ne les intègrera pas pour n'en faire qu'un. A mon avis l'éditeur va se contenter d'adapter Sunopsis pour ne le rendre compatible qu'avec Orracle ; pour un faire un générateur full PL/SQL et délaisser ainsi les bases concurrentes.

6.Posté par Christophe FOURNEL le 18/10/2006 10:56
Bonjour à tous,

En laissant de côté l'aspect de restructuration des deux entreprises, cela va être bénéfique pour Oracle.
En effet les deux outils sont des ELT et non pas de ETL. La dernière version de OWB a fait un grand pas en avant du point de vue de la conception, même s'il resterait certaines choses à revoir comme l'obligation de positionner un objet transformation pour réaliser des transformations dans un mapping.
Néanmoins, avec ce rachat, cela permet à Oracle de fournir un outil d'intégration sur des cibles qui ne devront plus être hébergées exclusivement sur Oracle.
On est tous d'accord que Oracle ne pourra pas intégrer comme cela Sunopsis dans OWB, mais j'espère que cela va pousser Oracle à développer ses futures versions de OWB en J2EE, permettre des connexions natives, et s'inspirer des forces de SUNOPSIS comme les knowledges modules pour repenser les futures versions de OWB.

Je pense que cela va être également une grande source pour toute la partie de Oracle Fusion Middleware, qui va pouvoir utiliser la puissance de l'Active Integration HUB de Sunopsis, avec son SOA et son MDM.

Christophe FOURNEL /SQLI
Consultant Décisionnel
Expert ETL