Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Protéger votre entreprise contre le coût des temps d’arrêt informatique


Rédigé par Michel Bruley, Directeur Marketing de Teradata France le 24 Mai 2005



Protéger votre entreprise contre le coût des temps d’arrêt informatique
Selon le Gartner, les temps d’arrêt des systèmes informatiques peuvent coûter un million de dollars par heure aux grandes entreprises américaines. Ce chiffre peut paraître étonnant mais si l’on tient compte de l’importance des systèmes informatiques dans les entreprises modernes, il n'est pas si surprenant d'apprendre que les entreprises courent d'énormes risquent financiers lorsque leurs systèmes informatiques ne sont plus disponibles. En effet, des pertes de chiffres d'affaires, la réduction de la productivité, des pénalités ou des amendes peuvent entraîner des coûts directs considérables et nuire à la réputation de l'entreprise. Les systèmes d’aujourd’hui tirent la majeure partie de leur valeur des montagnes d’informations stockées dans les entrepôts de données, et ceci d’autant plus que les sociétés qui utilisaient leurs entrepôts uniquement pour supporter des analyses stratégiques recourent désormais activement à ces entrepôts pour appuyer la majorité des fonctions clés de leurs activités. Dans ce contexte, même si le chiffre d’un million de dollars par heure est plus ou moins exact, ce niveau de montant interpelle et souligne l'importance pour les entreprises de protéger leurs systèmes stratégiques en général et leur entrepôt de données en particulier.

La meilleure solution face à ce problème des temps d’arrêt est d'utiliser deux systèmes de production opérationnels. Cette configuration permet au second système d'entrer en jeu lorsque le premier système n'est plus disponible ou lorsque ses performances sont amoindries. Ce type de configuration est communément appelé "système redondant". Pour assurer la continuité de l’activité il convient de relever trois défis principaux. Le premier défi est celui de la disponibilité des systèmes et des données. Vu l'ampleur des enjeux, les sociétés doivent être certaines qu'en cas d'arrêt intempestif d’une partie du système, des moyens restent opérationnels et les données accessibles. La deuxième préoccupation se situe au niveau de la récupération du système. Les clients peuvent-ils se permettre d'attendre plusieurs semaines pour que l’activité soit à nouveau opérationnelle ? Attendront-ils ? Ensuite vient la continuité des performances. Les entreprises doivent maintenir un niveau de service à la clientèle acceptable pendant ces défaillances. A noter que dans de nombreuses entreprises, lorsqu'une partie du système tombe en panne, les performances du reste du système se détériorent.

Diverses solutions peuvent être mises en œuvre. L'attention accordée à chacune des préoccupations citées ci-dessus dépendra des sociétés. Par exemple, si une société peut supporter une défaillance de quelques jours, alors un système partagé dans un centre de récupération distant est la meilleure solution. La plupart des entreprises qui ont opéré une migration vers un entrepôt de données unique doivent en général tenir compte des trois préoccupations majeures déjà évoquées. Dans ce cas, les solutions partielles peuvent être combinées dans une solution unique et globale : deux systèmes actifs avec des fonctions de sauvegarde.

Les systèmes redondants actifs (Dual Active) se composent de deux systèmes qui permettent de synchroniser des données et de répartir le travail entre eux, alors qu’ils sont habituellement situés dans des emplacements géographiques différents. Ces systèmes offrent un certain nombre d'avantages, tout d’abord ils réduisent sensiblement les temps d'arrêt car ils fournissent des fonctions d'entreposage de données qui permutent automatiquement en cas de pannes et offrent un service continu pendant que l'un des systèmes est arrêté pour des tâches de maintenance ou de mise à jour de routine. Ensuite, les systèmes redondants actifs permettent de restaurer les applications stratégiques en quelques minutes afin de répondre aux besoins essentiels des sociétés. Enfin, en faisant du second système un système de production constamment synchronisé, les sociétés peuvent traverser les périodes de pointe ou de défaillances partielles sans problèmes.

Tout est à conditionner en fonction de l’évaluation des besoins qui consiste à comprendre ce que les temps d'arrêt et les performances réduites coûtent à l'organisation. Les principales questions à se poser sont : Combien de temps l’entreprise peut-elle supporter une panne avant que le chiffre d'affaires ou des activités stratégiques ne soient affectées ? Toutes les applications touchent-elles les fonctions clés de la même manière ? Existent-ils des priorités claires qui peuvent être identifiées et faire l’objet d’une solution spécifique ? Quelle est la complexité de l’environnement informatique ? Quelles sont les contraintes financières ? Il est recommandé aux entreprises de travailler ces questions de continuité des activités avec un consultant. Il convient de sélectionner des consultants qui ont déjà consacré un certain temps à évaluer ce type de besoin et qui disposent d'une expérience concrète pour relever ce type de défi relativement récent pour les systèmes décisionnels.

En conclusion le mot d'ordre est à la protection des entrepôts de données, dans la mesure où elle réduit les coûts, favorise la croissance et l'avantage concurrentiel. Enfin il convient de noter que les systèmes redondants actifs fournissent aujourd’hui le plus haut niveau de protection pour une production informatique. Pour aller plus loin sur ce sujet vous pouvez utilement consulter le lien ci-dessous :

http://www.teradata.com/t/page/119315/index.html





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.