Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Qui doit choisir les outils décisionnels dans l’entreprise ? Match nul !


Rédigé par le 12 Février 2006

Vous avez été nombreux à participer à notre sondage sur le décideur en matière d’outils décisionnels. Notre question était directe : qui doit choisir les outils décisionnels utilisés dans l’entreprise ? La direction utilisatrice ou la direction informatique ?



Qui doit choisir les outils décisionnels dans l’entreprise ? Match nul !
Manifestement les avis sont tranchés. Pour 51,5 % des répondants c’est la direction utilisatrice qui doit avoir la main sur le choix des outils car elle est la mieux placée pour évaluer et connaître ses propres besoins. Pour 47 % des répondants, c’est en revanche la direction informatique qui devrait avoir la main sur cette décision, car c’est elle qui sera ensuite sollicitée pour la mise en place de ces mêmes outils. Match nul à quelques pourcents près donc.
En revanche, seuls 1,5 % des personnes interrogées considèrent que c’est la direction des achats à qui devrait revenir la décision finale car elle s’y connaît en négociation de prix.

Un mini-sondage qui traduit clairement le processus multipartite que l’on retrouve finalement dans de nombreuses entreprises : la direction métier sélectionne les outils qui répondent à ses besoins ; demande à la direction informatique de valider ses choix techniques ; et passe finalement la main à la direction des achats qui ne choisit pas, mais négocie avec le fournisseur au mieux des intérêts de l’entreprise.




Commentaires

1.Posté par Hubert BOXHO le 17/02/2006 12:16
La lecture du commentaire, induit du résultat du sondage, « consolide » trois points de vues :1. Il démontre que le choix des outils décisionnels doit être fait conjointement entre les utilisateurs et la direction informatique. Toute la problématique se résume à répondre aux besoins métiers des utilisateurs, d’une part, et à respecter les contraintes d’architectures, de normalisation et de sécurité imposées par la direction informatique, d’autre part.2. Autant le choix des outils doit être fait conjointement lorsque ces outils sont directement utilisés par les utilisateurs (restitution, data mining …), autant ils ont, dans la majorité des cas, une moindre importance lorsque qu’ils n’ont pas d’incidence sur leur utilisation, à savoir lorsqu’ils sont transparents aux besoins métiers souhaités.3. Cependant, si les utilisateurs sont « dotés » d’une ou de plusieurs applications tierces très particulières alimentant ou réceptionnant des informations issues d’un environnement décisionnel (Data Warehouse ou Data Mart), il est souhaitable de s’orienter vers une suite d’outils décisionnels qui est en adéquation avec les spécifications fonctionnelles et techniques de ces applications.