Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Salesforce grille la politesse à Oracle et lève le voile sur Einstein !


Rédigé par le 19 Septembre 2016

Avec 650 millions de dollars investis, et une équipe de 175 data scientists, Salesforce ambitionne de mettre l’intelligence artificielle à la portée de tous les commerciaux. Einstein est dévoilé aujourd’hui, et devrait être disponible début octobre.



Marc Benioff, fondateur de Salesforce
Marc Benioff, fondateur de Salesforce
Nous sommes à quelques heures de l’ouverture officielle de la conférence annuelle des utilisateurs Oracle, où l’on attend les shows habituels de Larry Ellison en personne. Son meilleur ami-ennemi, Marc Benioff, fondateur de Salesforce, vient de lui glisser une peau de banane sur la scène où il s’apprêtait à monter, en dévoilant Salesforce Einstein.

Alors que les résultats de Oracle dans le cloud sont excellents, supérieurs aux attentes, Marc Benioff veut reprendre l’avantage, et a donné quelques détails sur le lancement de Einstein. Einstein avait été annoncé il y a plusieurs semaines, et tout le monde savait que Salesforce travaillait depuis des mois sur de nouveaux services d’intelligence artificielle.
Salesforce.com a investi environ 650 millions de dollars US afin d’acquérir une douzaine de startups dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’analyse de données. Ces acquisitions lui ont permis de bâtir une petite armée de 175 data scientists.

Einstein devrait être disponible d’ici deux semaines, à l’occasion de la conférence Dreamforce de l’éditeur. “C’est réellement de l’intelligence artificielle accessible à tous”, explique Marc Benioff. L’objectif est de soutenir les commerciaux, afin de les rendre meilleurs, c’est à dire de les aider à signer plus d’affaires. Pas simplement les commerciaux d’ailleurs, mais également les responsables marketing et ceux en charge du service clients.

Einstein sera intégré à Salesforce, et proposé autour de l’ensemble des modules. Ce sera bien entendu une option payante, qui permettra à Salesforce d’augmenter son chiffre d’affaires par utilisateurs. A l’aide d’algorithmes de machine learning et d’intelligence artificielle, Einstein analysera les données collectées dans Salesforce, afin de les transformer en recommandations. Les utilisateurs devraient signer plus de contrats, et mieux cibler leurs efforts sur les clients potentiellement aptes à signer rapidement.

Chez Salesforce, c’est John Ball qui est en charge de l’offre Einstein. “Nous investissons pour rendre l’utilisateur plus intelligent”, explique-t-il. Une belle progression pour celui qui avait travaillé chez Business Objects à Paris pendant cinq ans, puis avait rejoint une autre société française, KXEN, avant son rachat par SAP. Il a rejoint Salesforce en juin 2014, une maison qu’il connaissait déjà pour y avoir travaillé trois ans, à la fin des années 2000.

Mais finalement Oracle ne se laissera pas impressionner par cette annonce de dernière minute, et lors de la conférence d’ouverture, encore en cours à l’heure où nous publions ces lignes, il est largement question de cloud, de machine learning, de deep learning et d’intelligence artificielle. Uniquement sous forme de mots, pour l’instant en tous cas. Attendons les prochaines journées de conférence pour voir comment Oracle positionnera ses pions dans le domaine de l’intelligence artificielle… au-delà de l’éternel exemple de leur bateau engagé dans l’America’s Cup.




Commentaires

1.Posté par Aline Closset le 26/09/2016 16:33
Je trouve un peu dommage que l'on parle toujours des grosses machines US et jamais de ce qui se passe en France. Un concurrent de Sales Force propose depuis plus d'un an de l'IA fonctionnelle, de façon concrète... et on n'en parle pas. Pourquoi ? J'avais découvert cela pendant le salon CRM/ERP Solution à Paris et c'est vraiment bluffant. Le keynote est d'ailleur dispo sur le site de cet éditeur: http://the-happiness-at-work.com/now/

2.Posté par Philippe NIEUWBOURG le 26/09/2016 16:41
Peut-être tout simplement parce que cette société, que vous semblez très bien connaitre... devrait apprendre à communiquer !

Votre adresse IP est en Roumanie... Sur le site que vous indiquez, il n'y a aucun contact et aucune précision sur l'entreprise.
Le lien renvoie vers Simple CRM, un site qui semble avoir 20 ans, qui parle d'une société belge, mais pointe vers l'Inde, le Maghreb et... la Roumanie...

En fait, voilà pourquoi je n'en parlerai pas dans Decideo. Vous faites à peu près tout ce qu'il faut pour que je n'oriente pas mes lecteurs vers une société qui semble chercher à brouiller les pistes ainsi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.