Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Selon l’étude réalisée par Capgemini Consulting* et le MIT Sloan Management Review**, les entreprises peinent à déployer leur programme de transformation digitale


Rédigé par Communiqué de Capgemini le 8 Octobre 2013

Pour y parvenir, la participation active des dirigeants est un facteur clé de réussite



Capgemini Consulting, filiale du groupe Capgemini dédiée au conseil en stratégie et transformation, et le MIT Sloan Management Review révèlent les résultats d'une nouvelle étude mondiale sur la transformation digitale. Celle-ci résultent de l’usage par les entreprises des technologies telles que les réseaux sociaux, le mobile, l’analyse des données et les objets connectés. Intitulée « Embracing Digital Transformation: A New Strategic Imperative » (Saisir les opportunités offertes par la transformation digitale : un impératif stratégique), l’étude montre que si les avantages potentiels de la transformation digitale semblent évidents, la stratégie à mettre en œuvre pour en bénéficier ne l'est pas.

Cette étude réalisée auprès de plus de 1 500 dirigeants et collaborateurs dans 106 pays met en lumière le bénéfice qu’apportent les nouvelles technologies : pour 78 % des personnes interrogées, la transformation digitale sera un enjeu majeur pour leur entreprise dans les deux prochaines années. En outre, lorsque le déploiement d'un programme de transformation digitale est porté par la direction, 81 % des sondés pensent qu'une telle initiative renforcera la compétitivité de leur entreprise. Toutefois, les dirigeants ont des difficultés à élaborer une stratégie de transformation et à la mettre en œuvre : 63 % des sondés déclarent en effet que le rythme de l'évolution technologique de leur entreprise est trop lent.
Selon l’étude, mobiliser l’ensemble des collaborateurs est un facteur clé de réussite. La concurrence avec les autres priorités au sein de l’entreprise et le manque de compétences dans le domaine du digital sont cités comme les deux principaux obstacles à l'exécution d’un programme de transformation digitale.
L’implication des dirigeants dans les projets de transformation digitale est une nécessité. Le premier obstacle à la transformation de l'entreprise que citent les sondés est l'absence de « situations d’urgence ». En outre, seulement 36 % des dirigeants ont présenté une stratégie de transformation digitale à leurs employés ; mais lorsqu’ils l’ont fait, 93 % des collaborateurs se sont mobilisés à leurs côtés.
Il est nécessaire de prouver la nécessité de la transformation digitale, or seulement la moitié des entreprises effectuent des analyses de rentabilité des investissements numériques.
La mise en place d’une gouvernance appropriée est indispensable pour piloter les initiatives. Cependant, 40 % des entreprises sondées ne disposent pas de processus de gouvernance adéquats en matière de transformation digitale et 26 % seulement s'appuient sur des indicateurs de performance pour suivre l'avancement de cette transformation.
« Les dirigeants jouent un rôle essentiel dans le déploiement d'un programme de transformation digitale. Leur mobilisation est clé pour élaborer et communiquer une stratégie, ainsi que pour orchestrer le changement à tous les niveaux de l’entreprise. Les opportunités d’amélioration des performances de l'entreprise grâce à la transformation digitale sont évidentes, mais le passage à l'acte reste difficile. Il ne faut pas céder à l’immobilisme », souligne Didier Bonnet, vice-président et co-auteur de l’étude pour Capgemini Consulting.

Certaines entreprises ont mené leur transformation digitale avec succès, c’est le cas de l’américain Starbucks :
L'étude fait référence à Starbucks, qui a relevé avec succès le défi de la transformation digitale. L'entreprise a créé un poste de Directeur des projets numériques qui a été confié à Adam Brotman. Sa première initiative a été d'offrir une connexion Wi-Fi gratuite dans les cafés Starbucks et de proposer, en page d’accueil, du contenu gratuit provenant de publications telles que The Economist. Aujourd'hui, Adam Brotman est Directeur du Digital (Chief Digital Officer) chez Starbucks. Il travaille en étroite collaboration avec Curt Garner, le Directeur des Systèmes d'Information. Ces deux dirigeants ont même restructuré leurs équipes afin qu'elles collaborent dès le début des projets. L'année dernière, ils sont ainsi parvenus à réduire de 10 secondes la durée de chaque transaction effectuée par carte ou à l'aide d'un téléphone portable pour l’achat de produits en ligne ; diminuant ainsi de 900 000 heures le temps passé par les clients à commander sur internet. Starbucks intègre le traitement des paiements mobiles dans ses boutiques et en traite déjà 3 millions de paiements mobiles par semaine sont aujourd’hui effectués en boutique. Bientôt, les clients passeront des commandes directement à partir de leur téléphone portable. Starbucks prouve ainsi que le digital permet une véritable transformation de « l’expérience client* ».

« L'équipe dirigeante doit être le premier acteur de la transformation digitale. Les entreprises doivent nommer un responsable ou mettre en place un comité de direction pour guider les initiatives et mettre en œuvre des projets pilotes afin d'investir dans ceux qui leur permettront de se transformer », conclut David Kiron, rédacteur en chef du MIT Sloan Management Review – Big Ideas initiatives.

Pour lire l'étude complète, cliquez sur le lien suivant : http://www.capgemini-consulting.com/SMR




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.