Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Teradata avance timidement vers le cloud


Rédigé par le 21 Octobre 2013

A l’occasion de la conférence annuelle des utilisateurs Teradata, la conférence Partners qui réunit cette année plus de 4000 participants à Dallas, l’éditeur a annoncé de nouveaux services, permettant de disposer de l’offre d’entrepôt de données en mode infonuagique. Pas facile cependant pour l’éditeur de migrer son modèle traditionnel de licences vers ce nouveau modèle par abonnement. La transition se fait timidement, sans transparence ni offre accrocheuse sur les prix.



Scott GNAU, Président de Teradata Labs
Scott GNAU, Président de Teradata Labs
L’offre n’est disponible pour le moment qu’aux Etats-Unis, mais les clients intéressés par Teradata peuvent à partir d’aujourd’hui commander un environnement Teradata en mode hébergé. Cet environnement comprend la base de données Teradata, des outils d’alimentation et des outils de restitution. L’ensemble est hébergé et géré par Teradata qui assure la production quotidienne de l’ensemble. Teradata annonce une tarification sous forme d’abonnement, mais sans indiquer clairement les tarifs appliqués. « Teradata Cloud vous propose un nouveau choix d’infrastructure, au même coût total de possession (TCO) que la solution traditionnelle », explique sans plus de précisions Scott Gnau, Président de Teradata Labs. Aucun prix public par utilisateur ou par mois n’est annoncé. Talend a annoncé faire partie des partenaires de Teradata compatibles avec Teradata Cloud dans le domaine de l'ETL, et Microstrategy a fait de même pour la restitution et le reporting.

Teradata adopte ainsi les trois modèles de déploiement : installé dans l’entreprise sur ses propres serveurs, le modèle « cloud privé » sur des serveurs dédiés, et le nouveau cloud public géré par Teradata. Pour l’instant, seule la base de données Teradata SQL est disponible en infonuagique. Mais l’éditeur annonce que dès le 1er semestre 2014, son offre « Discovery as a service », c’est à dire la solution Aster, sera également disponible en mode hébergé. Afin de faciliter le déploiement de la solution, Teradata propose des kits de démarrage, pour certaines industries.

Cette offre en mode hébergé, avec un modèle d’affaires basé sur un abonnement, pourrait être l’occasion pour Teradata d’évoluer vers les entreprises moyennes. L’éditeur applique en effet depuis longtemps un modèle commercial unique, ciblant ses prospects, et concentrant ses efforts sur quelques grands comptes. L’investissement initial des entreprises sur la plateforme Teradata est en effet important. L’offre cloud va peut-être changer la donne ? Rien n’est cependant acquis, car Teradata semble là aussi avancer à petits pas. L’éditeur confirme sa stratégie verticale sur certains secteurs d’activité et refuse de se prononcer sur un éventuel changement de stratégie qui s’appuierait sur sa nouvelle offre partagée.

Tout change donc avec l’offre Teradata Cloud, mais rien ne change en réalité car l’éditeur reste fidèle à son modèle d’affaires et à sa stratégie commerciale.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.