Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


61 % des DSI pensent que le Calcul Haute Performance aura plus d'impact sur l'innovation que l'Intelligence Artificielle


Rédigé par Communiqué de Suse le 22 Mai 2019

Le Calcul Haute Performance est bien plus démocratisé qu'on ne le pense. Pour 3/4 des DSI, il est perçu comme une influence positive sur leurs activités.



Le Calcul Haute Performance, ou HPC (High Performance Computing), utilise la puissance combinée de centaines de processeurs, un supercalculateur, afin d’effectuer des traitements complexes de données de masses. L’essor de l’IA ou encore de IoT ont amenées les entreprises à devoir gérer et traiter des volumes considérables de données. La puissance de calcul nécessaire pour traiter ces données est de fait, devenue elle aussi plus exigeante.

Par conséquent, les opportunités offertes par le HPC sont plus nombreuses que jamais pour mener les entreprises vers plus d’innovation. Et les DSI l’ont bien compris. C’est ce que révèle une étude menée par SUSE et Censuswide auprès de 250 DSI en France.

HPC, synonyme d’innovation

Le HPC d’une bénéficie d’une excellente réputation auprès des DSI. Ils sont 9 sur 10 à considérer le HPC comme un moteur de l'innovation et près de 93% s’accordent à dire le HPC est une technologie clé pour faire progresser l'innovation aujourd'hui,

Autrefois cantonné à la recherche, le HPC trouve une nouvelle légitimité aussi au sein des entreprises aujourd’hui. Près de 90% des DSI, le HPC est non seulement pertinent pour la recherche gouvernementale et universitaire, mais l’est tout aussi pour les entreprises. D’ailleurs, plus de 9 répondants sur 10 sont d'accord pour dire que le HPC est vital pour l'entreprise car il prend en charge les applications avancées d'analyse et de simulation de modélisation.

L’avenir est au beau fixe pour le HPC

81 % des DSI estiment que les entreprises qui n'envisagent pas de mettre en place des solutions HPC au cours des cinq prochaines années, ne seront pas suffisamment armées pour faire face à la concurrence. Faisant de cette technologie, l’un des premiers investissements pour leur développement.

Face aux autres technologies, une large majorité des DSI (61 %) estiment que le HPC aura un impact plus important sur l'innovation que l'IA (53%). Quant à son application, le secteur bancaire est considéré comme le secteur ayant le plus fort potentiel d’exploitation (18%), suivi des télécommunications (15%), de l'aérospatial et de l'aéronautique (14%).

Les DSI se préparent à l’application

Le HPC est déjà bien implanté dans l’Hexagone avec déjà 41% des entreprises font déjà appel au HPC via des cas d’applications pratiques du HPC et plus de la moitié d'entre elles (51%) qui prévoient de le faire prochainement. Pour les entreprises qui ne l’utilisent pas encore, plus de 9 sur 10 (91,56%) prévoient une mise en place dans les six mois à deux ans (dont 40% d’ici 1 à 2 ans).

Quant à la formation, indispensable pour ce type de solutions, 19% des entreprises françaises ont déjà formé leurs employés, quand la moitié le fait actuellement et 25 prévoient de le faire.

Mais comme toute nouvelle technologie, son implémentation ne se fait pas sans préoccupations. Les DSI s’inquiètent des problèmes de sécurité (22%), de leur manque de compétence (13%) et l’absence de technologies « HPC ready » appropriées.

« Les entreprises françaises sont très enthousiastes et prêtes à adopter le HPC. Pour elles, cette technologie est la clé de l'innovation, plus que d'autres technologies bien connues comme l'IA ou la blockchain. » commente Pierre-Yves Albrieux, Directeur France de SUSE. « Si le HPC a déjà démontré son rôle< indispensable dans la recherche et l’innovation, les DSI sont aussi bien conscients que ces solutions open source hautement évolutives et performantes aident aussi les entreprises à innover et à faire face à la concurrence. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.