Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


À l’heure où les entreprises cherchent à rationaliser leurs coûts de gestion opérationnelle, l’intégration et l’adoption du cloud ont le vent en poupe


Rédigé par Communiqué de Denodo le 17 Avril 2019

Une enquête Denodo révèle que la plupart des organisations optent pour des architectures cloud hybrides et multi-cloud.



Denodo, leader de la virtualisation des données, dévoile les résultats sa deuxième enquête annuelle sur l’utilisation du cloud. Celle-ci met en lumière l’essor de l’adoption du cloud à l’heure où 36 % des entreprises ont amorcé leur migration cloud, tandis que 20 % estiment avoir atteint les phases avancées de leur implémentation. Face à la multitude d’options de stockage des données et au temps nécessaire à la migration de ces sources de données vers le cloud, les configurations cloud hybrides s’imposent comme la solution de choix des entreprises (46 %), suivies par le cloud privé, les architectures multi-cloud et le cloud public. Réalisée auprès de 201 chefs d’entreprise et professionnels IT spécialisés dans divers domaines techniques, l’enquête révèle que les organisations se tournent aujourd’hui vers le cloud pour améliorer leur agilité, réduire leurs coûts IT et assurer leur évolutivité.

Le classement 2018 des principaux fournisseurs cloud reste inchangé, avec AWS en tête de file (67 %), suivi de près par Microsoft Azure (60 %) et Google cloud (26 %). Les entreprises s’appuient sur ces prestataires pour bénéficier de fonctionnalités de veille économique et d’analyse, pour permettre la formation de data lakes et l’intégration hybride sous AWS, ou encore pour l’entreposage de données et l’intégration hybride sous Azure.

En termes de services, de nombreux cas d’utilisation ciblent la modernisation des entrepôts de données et la création de data lakes, à l’heure où les données se rapprochent progressivement du cloud.

Si l’adoption du cloud a actuellement le vent en poupe, elle reste soumise à un certain nombre de défis comme la sécurité (52 %), la gestion et le suivi des dépenses cloud (44 %) et le manque de compétences cloud (32 %). Malgré leurs inquiétudes, quatre entreprises sur dix affirment être prêtes à remanier le code ou l’architecture de leurs applications pour pouvoir tirer parti du cloud computing. Les conteneurs gagnent également en popularité, avec Docker en tête de file (31 %) suivi par Kubernetes (21 %). Enfin, les places de marché cloud continuent d’attirer l’attention des organisations : en effet, près de trois entreprises sur cinq (59 %) se disent intéressées par leurs modèles de tarification à l’usage, par leurs fonctions en libre-service (48 %) et par leurs coûts initiaux abordables (40 %).

En associant différents types et sources de données cloud et sur site, de nombreuses organisations optent pour des solutions de virtualisation des données pour bénéficier de l’agilité et de la flexibilité caractéristiques du cloud, tout en permettant à leurs équipes d’exploiter les données issues de ces environnements hybrides. La virtualisation des données est une méthodologie d’intégration de données agile et en temps réel qui génère une vue d’ensemble logique sur toutes les données d’entreprise, sans avoir à enregistrer les informations dans un référentiel physique. Elle permet donc aux organisations de gagner du temps, de faire des économies et de moins solliciter leurs ressources.

« Alors que l’adoption des solutions cloud continue de prendre de la vitesse, les entreprises éprouvent des difficultés à migrer leurs ressources d’information critiques compte tenu de la complexité du Big Data », explique Olivier Tijou, Directeur Général de Denodo France, Belux et Suisse francophone. « Grâce à la virtualisation des données, elles pourront surmonter cet obstacle en développant une architecture de services de données qui les aidera à tirer le maximum de valeur de leurs données et à tirer pleinement parti de la modernisation du cloud, de l’analytique et des configurations hybrides. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.