Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


ARK Ecosystem intègre l'Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN)


Rédigé par Communiqué de Ark Ecosystem le 17 Janvier 2020

Onze acteurs français de l’industrie des actifs numériques et de la blockchain se rassemblent pour constituer une association professionnelle représentative du secteur dans le but de développer l’industrie des actifs numériques en France et à l’Europe, l’Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN). L’association représentera l’industrie auprès des pouvoirs publics et de la société civile.



Depuis plusieurs années, les actifs numériques sont en plein essor. Le bitcoin et des centaines d’autres actifs s’échangent aujourd’hui sur des protocoles spécialisés: cryptomonnaies, jetons d’« ICOs », stablecoins, représentations d’actifs réels ou de droits financiers… Ce nouveau terrain - celui de la valeur numérique - est immense, et il fait émerger de nouvelles "verticales", ainsi que de nouveaux champions.

En France, une industrie spécialisée s’est développée depuis 2011 et couvre aujourd’hui toutes les activités du secteur: plateformes d’échange, courtiers, matériels de sécurisation, protocoles, conseils et produits.

Cette industrie représente aujourd’hui plus de 50 entreprises et des milliers d’emplois. Le pays s’est également doté, avec la loi PACTE, de l’un des cadres juridiques les mieux adaptés et les plus innovants au monde pour le développement d’activités liées aux actifs numériques.

Ce succès relatif masque cependant un grand déficit de compétitivité face aux géants de l’industrie localisés aux Etats-Unis et en Asie. Il est crucial que la France et l’Europe prennent toute leur place, pour des raisons économiques mais aussi politiques.

Pour accélérer la structuration de l’industrie, la promouvoir auprès des pouvoirs publics et des acteurs privés et favoriser son développement, les entreprises ARK Ecosystem, Blockchain Partner, Coinhouse, Coinhouse Custody Services, ConsenSys France, iExec, Kaiko, Ledger, LGO, Nomadic Labs et Woorton mettent aujourd’hui leurs efforts en commun pour créer l’ADAN, l’Association pour le Développement des Actifs Numériques. Tous les acteurs sont invités à rejoindre l’initiative.

ARK Ecosystem intègre l'ADAN

Les actions de l’ADAN, coordonnées par deux permanents dédiés à son activité, consistent à aider à la mise en pratique concrète des nouvelles exigences applicables aux émetteurs de jetons et prestataires de services sur actifs numériques de la loi PACTE, à valoriser les solutions déjà développées par l’industrie, à promouvoir l’amélioration du régime juridique et fiscal existant et à proposer aux pouvoirs publics des mesures d’accompagnement ciblées pour développer une industrie d’ampleur internationale.

"Mes fonctions de CEO d’ARK Ecosystem - la première cryptomonnaie française - me permettent, depuis plus de deux ans, de travailler de manière approfondie avec les acteurs institutionnels français et européens afin de faire évoluer la législation de l’écosystème blockchain et des cryptoactifs, déclare François-Xavier Thoorens. Mon but est, notamment, de pousser la bancarisation des sociétés françaises de la blockchain, qui n'ont pas encore un accès égal aux services bancaires, faute d'une législation adaptée, et sont donc tentées de s'installer à l'étranger. Je suis heureux, et fier, d'intégrer ADAN aujourd'hui pour défendre et pousser cette réforme absolument nécessaire pour l'économie française de demain. La France ne peut pas se permettre de passer à côté de la révolution technologique que représentent les cryptomonnaies et la blockchain."




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.