Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Ces lecteurs ont testé un « libraire augmenté » : mi-robot, mi-humain


Rédigé par Communiqué de Boobox le 20 Octobre 2020

Il est bientôt 21 heures et pour beaucoup de français, le couvre-feu va redonner ses lettres de noblesse aux soirées lecture. Mais pour commencer, quels livres choisir ?



Depuis plusieurs années, les ayatollahs de la technologie nous promettent des miraculeux algorithmes. Ils prétendent pouvoir recommander de manière personnalisée le bon livre au bon lecteur et remplacer entièrement le rôle de conseil du libraire.

De l'autre côté, ces mêmes libraires, déjà affaiblis par les plateformes en ligne, défendent leur cœur de métier : la connaissance fine des œuvres et la recommandation humaine et empathique.

Pourtant, pourquoi vouloir opposer à tout prix le libraire et l'algorithme ? Une startup a voulu garder le meilleur des 2 mondes et prédit l'avènement du « libraire augmenté », mi-humain, mi-robot. Des milliers de lecteurs ont déjà testé.

Algorithme VS libraire : le « match » parfait

Puisqu'aujourd'hui, chacun peut posséder l'équivalent d'une grande bibliothèque dans sa liseuse, la difficulté pour le lecteur moyen n'est plus de pouvoir accéder à un roman mais bien de savoir lequel choisir dans cette abondance de possibilités...

L'algorithme de recommandation, puissant mais têtu, incite à répéter les préférences passées et à suivre un chemin bien connu et rassurant. Conçu pour optimiser les ventes, il a également tendance à trop orienter vers les grands succès commerciaux.

A l'inverse, le libraire va amener le lecteur vers de nouvelles pistes, loin des sentiers battus, pour lui faire découvrir des pépites inconnues du grand public.

Plutôt que de s'affronter, le libraire et les algorithmes pourraient-ils ensemble former un couple parfait ?

Quand le lecteur emprunte la voie du milieu

Défendre les algorithmes de recommandation et l'approche humaine à la fois, c'est la voie du milieu promue par Angeline Sirba, la fondatrice de Boobox.

La startup utilise des algorithmes pour analyser des critères très originaux et spécifiques. Par exemple, préférez-vous les narrations à la 1ère ou la 3ème personne ? Les univers sombres ou joyeux ? Les récits plutôt passéistes ou futuristes ?

Mais elle utilise en même temps la recommandation personnalisée, humaine et empathique pour inciter à découvrir des romans coup de coeur, loin des têtes de gondole.

Non, le « libraire augmenté », ce n'est pas de la science-fiction

Ils sont désormais plusieurs milliers à avoir suivi les yeux fermés les recommandations d'un « libraire augmenté », en recevant chaque mois sur Boobox une selection restreinte mais ciblée de romans sur leur liseuse.

A en croire le taux de satisfaction de cette communauté de lecteurs (ou plutôt de lectrices, elles sont largement majoritaires), il semblerait que la recette fonctionne ! Un début de succès qui a de quoi faire réfléchir tous les acteurs du monde du livre...

« Plutôt que de les craindre, utilisons les algorithmes pour donner de meilleurs conseils encore. Le libraire augmenté, hybride entre l'humain et la machine... ce n'est pas de la science fiction. C'est plutôt une belle histoire à écrire ! » prédit Angeline Sirba.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.