Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Gestion de la donnée interne et ERP : une piste encore négligée


Rédigé par Eric WOLFARTH, Eureka Solutions le 21 Novembre 2019

Incontestablement, les données sont au centre des attentions des directions des systèmes d’information qui commencent à entrevoir le potentiel inexploité dont elles disposent pour mener à bien leur mission en permettant aux directions opérationnelles de gagner en productivité et en agilité.



Eric WOLFARTH, Directeur général d’Eureka Solutions
Eric WOLFARTH, Directeur général d’Eureka Solutions
En effet, selon une récente étude, nous pouvons constater que plus de la moitié des données dont dispose l’entreprise est aujourd’hui « déconnectée » du SI et perdue dans des silos applicatifs. C’est précisément sur ce point qu’il est fondamental que les DSI prennent ce projet à bras le corps pour redonner du sens à ces données et les rendre toujours plus accessibles.

Pas d’ERP performant sans données

Au regard de ces éléments, il est important que les DSI positionnent rapidement les projets liés à la donnée au centre de leurs préoccupations. En effet, sur un marché en quête d’agilité, les processus de gestion des entreprises doivent être optimisés et permettre de se démarquer d’une concurrence toujours plus pressante. C’est en ce sens que les ERP, qui sont le pivot du SI des entreprises, doivent être alimentés en données pertinentes pour que les opérationnels puissent mener à bien leurs opérations en s’appuyant sur des informations fiables et actualisées.

Travailler pour les directions métiers

À ce stade, il est important d’échanger en continu avec les différents départements de l’entreprise (commerce, ressources humaines, marketing, supply chain, etc.) pour comprendre leur besoin et leur permettre de travailler dans les meilleures conditions. Un scoring et une évaluation des données nécessaires pour réaliser ces opérations sont ainsi fondamentaux. La DSI pourra alors mieux comprendre quelles données ont du sens pour les opérationnels et créer un schéma directeur pour alimenter l’ERP.

Ce faisant, il sera alors possible de bénéficier d’une part d’informations pertinentes et structurées et d’autre part d’une plateforme permettant de les orchestrer pour les rendre accessibles et pertinentes. Dans ce contexte, nous assistons à la montée en puissance et à l’émergence de nouveaux comités « données » au sein des entreprises. Réunissant DSI, directions métier et opérationnels, ils veillent à mettre en œuvre de nouveaux modes de gestion agiles pour permettre à l’entreprise de relever ses challenges.

Au regard de ces éléments, on comprend donc parfaitement que l’ERP et les datas sont deux éléments complémentaires. Il n’est pas possible d’aborder un sujet sans l’autre. Nous débutons donc un nouveau cycle de croissance pour le marché des ERP qui est d’ailleurs largement renforcé par l’émergence de nombreux projets de migration. Cette conjugaison de facteurs va jouer un rôle central ces prochaines années et repositionner les projets ERP dans les priorités des déploiements lancés par les DSI.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.