Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le CEA acquiert un supercalculateur BullSequana d’Atos équipé de processeurs Marvell ThunderX2 basés sur une architecture Arm


Rédigé par Communiqué de Atos le 8 Novembre 2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce qu'il fournira son BullSequana X1310, le premier supercalculateur d’Atos basé sur une technologie Arm®, à la Direction des applications militaires du CEA. La machine inclura les nouveaux processeurs Marvell® ThunderX2® 64 bits.



Depuis plus de 40 ans, le CEA développe des codes multi-physiques d’importance critique pour assurer ses missions – une tâche qui a revêtu une importance particulière depuis la fin des essais nucléaires français il y a 22 ans.

La validation de ces codes constitue une partie importante du travail des développeurs du CEA. Or, les équipes ont observé que la détection des bugs et anomalies était facilitée par le fait d'exécuter ces codes sur différentes plateformes, en ayant recours à des architectures différentes et à un large éventail de compilateurs et de bibliothèques provenant de différentes sources.

Pour ce faire, et pour pouvoir ainsi offrir le meilleur environnement de validation à ses développeurs à l’échelle requise, le CEA/DAM a commandé à Atos un système BullSequana basé la technologie Arm qui utilisera le nouveau processeur ThunderX2 de Marvell.

Développé par Atos, ce système est issu du projet Mont-Blanc 3, financé par la Commission européenne. Ce projet vise à évaluer la capacité des systèmes utilisant la technologie Arm à faire face aux besoins HPC au niveau exascale, à développer l'écosystème logiciel correspondant et à émettre des recommandations pour un système exascale fondé sur la technologie Arm.

Le nouveau modèle, qui sera livré fin 2018 dans le centre du CEA/DAM situé en Île-de-France à Bruyères-le-Châtel, comprend un rack BullSequana avec 92 lames BullSequana X1310, trois nœuds de calcul par lame, deux processeurs Marvell ThunderX2 dotés de 32 cœurs cadencés à 2,2 GHz, basés sur le jeu d'instructions Armv8-A, avec 256 Go par nœud et un réseau d'interconnexion EDR InfiniBand®. Le nouveau processeur ThunderX2 prend en charge jusqu'à quatre threads par cœur et 8 canaux de mémoire apportent la combinaison de bande passante de calcul et de mémoire requise pour les charges de travail scientifiques critiques. La gamme ThunderX2 est entièrement conforme aux spécifications de l'architecture Armv8-A, ainsi qu'aux normes d'architecture système de base du serveur Arm (SBSA) et aux exigences de boot de base du serveur (SBBR). ThunderX2 accélère encore l'adoption des serveurs Arm dans les déploiements HPC les plus exigeants en passant au niveau supérieur en matière de performances de calcul et en fournissant un écosystème prêt aux déploiements commerciaux.

En prévision de cette installation, le CEA/DAM a déjà reçu un premier jeu de lames pour commencer à travailler sur le portage, la caractérisation et l'optimisation des logiciels. Les premiers résultats montrent que ce nouveau système représente une architecture très prometteuse pour les applications gourmandes en mémoire.



« Nous sommes fiers d'installer le premier système BullSequana X1310 au CEA. Il s'agit de l'aboutissement de notre engagement de longue date dans le projet européen Mont-Blanc qui évalue le potentiel d'utilisation des clusters basés sur la technologie Arm pour atteindre l’exascale. Ce système est la version commerciale du prototype développé et construit par Atos dans le cadre du projet Mont-Blanc à des fins de test et d'évaluation. La disponibilité de ce nouveau modèle est la traduction concrète de notre politique d'ouverture technologique et de notre soutien des efforts européens dans le domaine des supercalculateurs exascale, » a déclaré Sophie Proust, responsable du département Big Data et de recherche et développement en matière de sécurité chez Atos.

« Marvell est ravi de s'associer au CEA et à Atos pour accélérer le développement et l'optimisation globaux des codes clés critiques pour la mission sur l'architecture Arm avec ThunderX2. Le CEA est un organisme respecté dans le monde entier pour son leadership en matière d'innovation scientifique et d'expertise en calcul haute performance, et cette collaboration améliorera encore la maturité de l'écosystème des applications logicielles HPC sur ThunderX2, » a déclaré Gopal Hegde, vice-président et directeur général du département des processeurs serveur chez Marvell Semiconductor, Inc.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.