Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Nissan mise sur Oracle Cloud Infrastructure pour accroître ses capacités de calcul haute performance (HPC)


Rédigé par Communiqué de Oracle le 2 Novembre 2020

Nissan va migrer ses charges de calcul liées à la dynamique des fluides, à la simulation mécanique des structures et à la visualisation 3D vers Oracle Cloud afin d’accélérer la mise sur le marché de ses nouveaux véhicules.



Oracle annonce que Nissan Motor Co.,Ltd a décidé de déplacer ses charges de calcul haute performance (HPC « High Performance Computing ») jusqu’alors sur site (« on-premise »), vers Oracle Cloud Infrastructure. Nissan s’appuie sur un processus de conception numérique pour prendre des décisions de conception rapides et critiques afin d’améliorer l’efficacité énergétique, la fiabilité et la sécurité de ses véhicules. Les charges de travail issues de la simulation technique nécessitent de puissantes capacités de calcul et une très faible latence. En les faisant migrer vers Oracle Cloud, Nissan va pouvoir accélérer la conception et les tests de ses nouvelles voitures.

Plus précisément, Nissan s’appuie sur des logiciels de CFD (« Computational Fluid Dynamics ») et des techniques de simulation structurelle pour concevoir et tester les voitures afin d’analyser l’aérodynamisme externe et détecter les défaillances structurelles. Grâce aux fonctionnalités de calcul, de mise en réseau et de stockage d’Oracle Cloud Infrastructure optimisées pour les applications de HPC, Nissan va pouvoir s’appuyer sur la première et unique solution HPC bare-metal avec mise en réseau RDMA pour continuer à produire des véhicules toujours plus innovants. En exécutant les charges de simulation technique dans le Cloud, Nissan prévoit de gagner en performance et de réduire ses coûts.

« Nissan se positionne en véritable leader en optant pour une stratégie de HPC dans le Cloud pour les charges de grande échelle telles que les simulations CFD et les simulations de sécurité », explique Bing Xu, General Manager, Engineering Systems Department, Nissan Motor Co, Ltd. « Nous avons choisi les solutions HPC d’Oracle Cloud Infrastructure afin de répondre aux demandes croissantes de simulations sur lesquelles pèse une forte pression sur les coûts. Je suis convaincu qu’Oracle va nous faire bénéficier d’un retour sur investissement significatif. »

L’exécution de grandes charges de simulations CFD et structurelles nécessite des puissances de calcul considérables. Nissan a adopté une stratégie Cloud pour sa plateforme HPC afin de mettre à disposition de ses ingénieurs la capacité de calcul nécessaire pour réaliser leurs simulations complexes. Si le marché HPC est traditionnellement plutôt mal desservi par les fournisseurs de cloud public, Oracle Cloud Infrastructure propose la première infrastructure de calcul bare-metal basée sur Intel Xeon avec une mise en réseau RDMA. Elle offre des temps de latence inférieurs à 2 microsecondes et une bande passante de 100 Gbps, afin de réaliser des migrations HCL à grande échelle dans le Cloud.

Nissan est l’un des tout premiers constructeurs automobiles mettre à profit la technologie GPU dans Oracle Cloud Infrastructure pour la simulation structurelle et la visualisation à distance. Avec les serveurs GPU bare-metal d’Oracle, Nissan peut réduire ses coûts et gérer de larges transferts de données, tout en s’assurant que les données générées par les opérations de simulation soient facilement lisibles en format 3D OpenGL dans le Cloud.

Outre les charges de travail HPC, Oracle Cloud Infrastructure prend en charge tout un écosystème mature et diversifié d'applications ISV dans différents domaines tels que la CFD et la simulation structurelle. Cela permet d'obtenir un rapport prix/performance plus intéressant que l'exécution sur site (« on-premise ») ou que via d'autres fournisseurs de cloud public. Avec les solutions uniques de HPC Cloud d'Oracle, les clients peuvent exécuter à la demande des opérations HPC de très haute performance au lieu de devoir acheter une capacité fixe sur site. Avec Oracle Cloud Infrastructure, Nissan peut lancer des dizaines de milliers de cœurs et de serveurs GPU de visualisation avec une immense flexibilité et ainsi modifier de façon dynamique le calcul et la visualisation 3D à distance en fonction des besoins de ses ingénieurs.

« Oracle est ravi de travailler aux côtés de Nissan pour faire évoluer la conception et le développement numériques de produits et les aider à concevoir la prochaine génération de véhicules qui seront primés », déclare Clay Magouyrk, vice-président exécutif d'Oracle Cloud Infrastructure. « Notre mission consiste depuis toujours à mettre à disposition des entreprises la meilleure infrastructure cloud, y compris pour les charges de travail qui demandent une importante puissance de calcul et de faibles temps de latence et dont les organisations comme Nissan ont besoin pour concevoir la prochaine génération de véhicules ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.