Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Pourquoi le DBaaS (Database-as-a-Service) est essentiel pour le cloud d’aujourd’hui


Rédigé par Andrew Davidson, MongoDB le 25 Avril 2020

Aujourd’hui, la base de données est très probablement la partie d’une infrastructure technologique la plus inerte. Le problème est que la maintenance opérationnelle quotidienne est notoirement difficile. C'est aussi un défi d’en migrer une fois que vous en avez choisi une pour votre application. De fait, les anciennes bases de données relationnelles qui représentent encore la majorité du marché sont basées sur une technologie conçue il y a plus de 40 ans.



Andrew Davidson, VP Cloud Products, MongoDB
Andrew Davidson, VP Cloud Products, MongoDB
La plupart des bases de données relationnelles utilisées aujourd'hui a été créée avant l'avènement du cloud, avant le mobile, avant Internet - et certainement avant le volume et la variété des données qui sont aujourd'hui les enjeux des applications que nous utilisons tous les jours au travail et dans notre vie personnelle. Grâce au cloud computing, la valeur des Database-as-a-Service (DBaaS) est si élevée qu'elle est enfin assez convaincante pour sortir de l'ornière des bases de données existantes. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il est combiné avec des modèles de données de nouvelle génération qui offrent une expérience élastique conçue pour le cloud.

Comment le cloud permet d’utiliser le DBaaS

En dehors des grandes entreprises, il est peu probable qu'une organisation puisse se permettre le nombre de ressources nécessaires (que ce soit au niveau financier, humain ou technologique) pour assurer le fonctionnement quotidien d’une base de données et autres applications logicielles. Si les personnes sont coûteuses pour les raisons énumérées ici, elles sont aussi beaucoup plus susceptibles de commettre des erreurs, comme provoquer accidentellement des problèmes opérationnels ou laisser des vecteurs d'attaque ouverts. L'automatisation est donc essentielle pour réduire la surface des risques opérationnels et de sécurité. En outre, dans l'économie actuelle, ce n'est pas la technologie qui coûte cher, mais le talent qui l'utilise.

Les développeurs d'applications sont les artisans clés de notre époque lorsqu'il s'agit de répondre aux besoins de l'entreprise. Il est essentiel de leur permettre d’être autonome afin de travailler à leur propre rythme sans interruption. Le DBaaS permet aux développeurs de bénéficier d'une expérience en libre-service à gratification instantanée, ce qui n'a tout simplement pas été possible au niveau des bases de données, ce qui permet une plus grande agilité que jamais.

Les équipes d'ingénieurs sont coûteuses et la technologie qui leur permet de se concentrer sur la création de valeur en arrivant plus rapidement sur le marché, en créant des fonctionnalités différenciées dans les logiciels, etc. est évidemment vitale. Avant DevOps, les développeurs d'applications confiaient la gestion des charges de production monolithiques à une équipe Ops centralisée. Mais aujourd'hui, le nouveau modèle d'équipes autonomes de la taille de "deux pizzas", utilisant les principes modernes de DevOps, est capable de posséder et d'exploiter ses services de bout en bout.

Une opportunité pour les workloads des entreprises

Gartner a indiqué dans un rapport que les systèmes de bases de données cloud étaient désormais la norme pour la plupart des workloads des entreprises. Le cabinet d’analyse prévoit qu'au cours des trois prochaines années, les trois quarts de tous les déploiements de bases de données se feront dans le cloud. En outre, une nouvelle étude publiée récemment par Morgan Stanley indique que d'ici 2028, les dépenses en nouvelles technologies dépasseront les investissements en infrastructures, les bases de données NoSQL restant le principal bénéficiaire de ce changement. En raison de notre monde tourné vers le cloud et le mobile, ces nouvelles applications nécessitent un schéma flexible et une infrastructure cloud native flexible pour pouvoir répondre à des millions de requêtes par seconde, sans risquer une panne de l’application.

Le passage à l'utilisation d’une DBaaS permet d'accéder à une base de données sans avoir besoin de matériel physique ou de logiciel. Le gros du travail est effectué par les experts qui construisent la base de données, ce qui présente des avantages incroyables en termes de performances de pointe et de facilité de gestion des exigences de sécurité et de conformité. Le passage au DBaaS et au "cloud native" a donné aux nouveaux arrivants un avantage concurrentiel, passant par des alternatives aux fournisseurs traditionnels dans tous les secteurs.

C'est pourquoi on observe des entreprises comme Coinbase, Stripe, Lyft et Epic Games atteindre une adoption massive en si peu de temps. Ces entreprises, parmi tant d’autres, font de l’ombre aux infrastructures traditionnelles et remettent en lumière le potentiel du cloud natif et des DBaaS. Une nouvelle génération de développeurs est également en train de naître, qui ne peut envisager de faire autre chose que d'abstraire la couche de base de données pour en faire un service flexible qui fonctionne. Grâce aux DBaaS, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, peuvent se concentrer sur l'innovation et il est beaucoup plus facile pour une petite start-up de grandir et d’évoluer.

L'amélioration de la sécurité et de la conformité des DBaaS

Avec les nouvelles législations sur la protection des données – RGPD, CCPA… - le choix de bases de données devient plus important et l'utilisation de DBaaS est un moyen facile de contribuer à la conformité de votre organisation. Étant donné que le RGPD impose des contrôles rigides sur les données, l'autogestion de sa base de données afin de rester conforme devient un véritable exercice.

En utilisant un service de base de données géré tel que MongoDB Atlas, l’entreprise a un contrôle granulaire sur la localisation de ses données grâce à une fonctionnalité appelée Global Clusters. Il suffit d'ouvrir son tableau de bord, de sélectionner un fournisseur de cloud public et l'emplacement du centre de données et de déplacer les données automatiquement en arrière-plan sans rien arrêter. Ainsi, l’entreprise respecte les exigences en matière de souveraineté des données en plaçant les données les plus pertinentes à proximité des serveurs d'applications locaux et en garantissant également une faible latence et des performances élevées des applications.

Par défaut, les workloads des entreprises sont désormais basées sur le cloud

Si les bases de données relationnelles ont bien fonctionné, il ne faut pas chercher plus loin que le récent bilan publié par Amazon après des années de migration des bases de données Oracle vers sa propre technologie de cloud computing. Ce changement a été initié lorsque l’entreprise s’est rendue compte du temps passé à gérer et à mettre à l'échelle des milliers d'anciennes bases de données.

Cette initiative par une des plus grandes entreprises technologiques du monde vient renforcer et valider l'approche DBaaS. Comme le déplacement des workloads vers le cloud - qu'il s'agisse d'un modèle multi-cloud ou d'un modèle hybride - continue d'augmenter dans tous les secteurs d'activité, nous devrions nous attendre à ce que les entreprises augmentent la quantité de workloads critiques pour lesquelles elles se déchargent de la gestion des bases de données.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.