Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Selon le Data Literacy Index, la maitrise des données par l’ensemble des salariés pourrait accroitre la valorisation des entreprises jusqu’à 500 millions de dollars


Rédigé par Communiqué de Qlik le 23 Octobre 2018

Cet index , commandé par Qlik et réalisé par les universitaires de la Wharton School et le cabinet d’études IHS Markit, révèle le lien de corrélation entre performance d’entreprise et datalphabétisation des employés.
Les entreprises ayant un bon niveau de datalphabétisation enregistrent jusqu’à 5% d’augmentation de leur valeur d’entreprise
Bien que la majorité des décideurs reconnaissent l'importance d’avoir des salariés formés à l’usage des données, moins de 20 % les encouragent à devenir plus confiants à l'égard de celles-ci.



Photo by rawpixel on Unsplash
Photo by rawpixel on Unsplash
Selon une étude commandée par Qlik® dans le cadre du lancement du Data Literacy Project, 92 % des décideurs estiment qu'il est important que leurs salariés soient en capacité de lire et comprendre les données, alors que seulement 17 % déclarent les encourager à se sentir plus assurés face à elles. Les grandes entreprises qui s’engagent en faveur d’une meilleure maîtrise des données pourraient voir la valeur de leur entreprise augmenter de 320 à 534 millions de dollars (valeur marchande totale de l’entreprise).

La datalphabétisation améliore les performances financières

Le Data Literacy Index est un modèle rigoureux qui classe les entreprises en fonction de leur datalphabétisation c’est-à-dire la capacité du personnel à lire, analyser et utiliser les données pour la prise de décisions, et à communiquer à l’aide de ses données dans l’ensemble de l’entreprise. Ces résultats sont croisés avec les mesures de performance d’entreprise.

Les entreprises classées dans le tiers supérieur du Data Literacy Index enregistrent une valeur d’entreprise de 3 à 5% supérieure. De plus, il semble y avoir une corrélation positive entre l’amélioration de la datalphabétisation et d’autres mesures du rendement des entreprises, telles que la marge brute, le rendement des actifs, le rendement des capitaux propres et la rentabilité des ventes.

« C’est la première fois que la datalphabétisation est mesurée à l’échelle de l’entreprise, mettant en évidence pas uniquement la maîtrise des données des salariés au sein des entreprises mais également l’utilisation des données dans la prise de décisions » explique Lorin Hitt, professeur d’université à la Wharton School. « Cette étude permet de montrer que cette notion plus large de datalphabétisation au sein de l’entreprise constitue un ensemble de pratiques complémentaires liées à une meilleure performance financière. »

Les entreprises ne sont pas prêtes à payer pour une expertise généralisée en matière de données

Si la majorité des décideurs estiment qu’il est vital que les salariés soient compétents en matière de données, seulement 24% des salariés au niveau mondial se disent confiants dans leur capacité à lire, analyser les données, travailler et communiquer avec celles-ci.*

Et ce déficit de compétences se creuse davantage : si les deux tiers des entreprises (63%) ont l’intention d’embaucher davantage de salariés compétents en matière de données, la responsabilité de ces compétences repose sur eux. Les dirigeants d’entreprise se montrent peu disposés à engager des ressources en faveur de l’amélioration de la datalphabétisation de leurs salariés. En effet, seulement 34% des entreprises délivrent actuellement des formations de datalphabétisation et uniquement 36% seraient prêtes à verser des salaires plus élevés aux salariés maîtrisant les données.

Encore peu de décisions prises grâce aux données

La quasi-totalité des dirigeants reconnaissent l’importance des données pour leur secteur (93%) et pour leurs processus de prise de décisions (98%). De manière pourtant stupéfiante, seulement 8% des entreprises ont apporté, au cours de ces cinq dernières années, des changements majeurs à leur manière d’utiliser les données.

En réalité, la prise de décision éclairée par les données enregistre le plus faible score parmi les trois dimensions de datalphabétisation mesurées. En d’autres termes, même dans les entreprises qui disposent de salariés compétents en matière de données, la probabilité d’une utilisation efficace des données en tant qu’informations exploitables reste faible.

Les entreprises européennes présentent le plus haut niveau de maturité vis-à-vis des données

C’est l’Europe qui détient le plus haut score de datalphabétisation, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France étant parmi les pays au niveau de maturité le plus élevé en matière de datalphabétisation d’entreprise. Avec un score légèrement plus faible, les Etats-Unis et la région APAC présentent peu de différences, hormis Singapour qui ressort comme le pays avec le plus fort niveau de datalphabétisation à l’échelle mondiale. Cela reflète une plus grande reconnaissance de la valeur des données par les décideurs européens, 72% affirmant qu'elle est "très importante", contre seulement 60% en Asie et 52% aux Etats-Unis.

Des niveaux variés de datalphabétisation selon les secteurs

Les écarts en matière de datalphabétisation sont bien plus grands entre les secteurs qu’entre les régions. Les secteurs de la santé, de la distribution, et de l’immobilier obtiennent des résultats plus faibles (avec des scores de datalphabétisation respectifs de 67.1, 69.2 et 70.7), tandis que les secteurs des services administratifs et techniques, ou encore la finance obtiennent des résultats plus homogènes (81.1, 80.2 et 77.4 respectivement).

« La présence accrue de l’automatisation, de la robotique et de l’intelligence artificielle annonce l’arrivée de la quatrième révolution industrielle. Les données seront la langue universelle et les entreprises qui en ont la maîtrise en récolteront les fruits. » déclare Jordan Morrow, Global Head of Data Literacy chez Qlik. « Pourtant, bien que les entreprises se montrent très sensibles à la pertinence et l’importance de la datalphabétisation pour leurs activités, elles semblent encore peu disposées à engager des ressources au profit d’une meilleure maîtrise des données de leurs employés et à susciter les changements qui permettraient des prises de décisions fondées sur les données. »

« Dans seulement cinq ans, les grands gagnants de la révolution des données apparaîtront de manière évidente. Le Data Literacy Index n’est pas uniquement une prise de conscience. C’est un véritable appel aux dirigeants d’entreprise pour la défense de leur part de marché. »

Le Data Literacy Index a été élaboré dans le cadre du Data Literacy Project, une nouvelle communauté mondiale dont la mission est d’encourager des discussions plus riches au sujet des données et de développer les outils nécessaires à la construction d’une société confiante et compétente en matière de données. Les partenaires fondateurs comprennent Accenture, Cognizant, Qlik, Pluralsight, Experian, le Chartered Institute of Marketing et Data to the People.

Pour plus d’informations sur la manière dont les entreprises peuvent initier leur propre révolution de datalphabétisation, rejoignez le Data Literacy Project sur https://thedataliteracyproject.org/

Methodologie

Sondage auprès des décideurs d’entreprise

Cette étude a été réalisée par l’institut PSB. Le nombre total d’entretiens réalisées s'élève à 604 : 200 aux États-Unis et en Europe, 204 en Asie.

Dans le cadre du Data Literacy Index, 604 décideurs d’entreprise de 10 régions du monde ont été interrogés Research entre le 27 juin et le 18 juillet 2018 quant à leur utilisation des données et leur approche de la datalphabétisation. La sélection des décideurs d’entreprise a été effectuée parmi des sociétés mondiales cotées en bourse d’au moins 500 employés et représentant un large éventail de secteurs dont les services bancaires et financiers, l’industrie, le retail, les transports, la santé, l’énergie, la construction, les services publics et les communications. Cette recherche a été mise au point par la Wharton School, faisant partie de l’Université de Pennsylvanie et réalisée par PSB Research,

* Source: How to Drive Data Literacy within the Enterprise




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.