Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


TIBCO et Microsoft unissent leurs forces dans le cadre de l’initiative « Missing Maps »


Rédigé par Communiqué de TIBCO le 20 Novembre 2019

Les deux éditeurs unissent leurs ressources technologiques et humaines pour aider les organisations humanitaires à mieux cartographier les zones reculées sinistrées.



TIBCO Software Inc., leader international de l’intégration, de l’analyse de données, et de l’API management, annonce une collaboration avec Microsoft visant à compléter la cartographie en ligne des zones vulnérables. Fondé par des organisations telles que la Croix-Rouge américaine, et connu sous le nom d’initiative « Missing Maps », ce projet ouvert et collaboratif aide à combler les lacunes au niveau des données nécessaires pour identifier des régions littéralement absentes des cartes. Il permet ainsi aux organisations humanitaires et aux premiers secours d’atteindre ces zones en temps de crise. Les deux éditeurs ont travaillé avec OpenStreetMap, une plate-forme de cartographie basée sur des données ouvertes et alimentée par des bénévoles.

« Chaque année, des crises humanitaires touchent ou provoquent la migration de millions de personnes. Beaucoup des régions concernées sont presque impossibles d’accès, car tout simplement absentes des cartes », déclare Jean-Francois Roy, Vice-président chargé des partenariats technologiques et des opérations stratégiques chez TIBCO. « Dans le cadre de notre collaboration avec Microsoft, nous avons offert de notre temps et de nos ressources afin que les organismes humanitaires puissent aider les populations subissant les effets de catastrophes naturelles ou de crises. C’est la toute première fois que TIBCO et Microsoft unissent leurs forces pour un projet d’une telle ampleur. En mettant nos forces et ressources en commun, nous saisissons une très belle opportunité de venir en aide aux populations démunies. »

Selon la Croix-Rouge américaine, les catastrophes naturelles sont chaque année à l’origine des décès de près de 100 000 personnes, et affectent ou provoquent la migration de plus de 200 millions d’individus. Ces chiffres sont souvent exacerbés du fait que les régions touchées sont souvent si reculées qu’elles ne figurent sur aucune carte. Il est alors presque impossible pour les organisations d’apporter rapidement l’aide nécessaire pour contribuer à sauver des vies et à apporter du soutien aux populations vulnérables.

Cette alliance et sa mission sa portée sociale puisent dans l’ADN même des deux entreprises. La réussite de leur collaboration incite aujourd’hui les éditeurs à identifier d’autres projets qui leur permettront d’avoir un impact positif sur les populations du monde entier.

« Nous avons été très heureux d’unir nos forces avec TIBCO pour répondre à l’appel de populations souvent ignorées », déclare Gretchen O’Hara, Vice-présidente de la stratégie de commercialisation du groupe One Commercial Partner chez Microsoft. « Nos employés ont travaillé main dans la main afin de cartographier différentes zones reculées au Congo et en Indonésie. Ces efforts permettront d’assurer la livraison de vaccins essentiels, et aideront les premiers secours à se déplacer dans les régions concernées en cas de catastrophe naturelle. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.