Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Toyota Material Handling choisit MongoDB pour l’accompagner dans la création de l’usine intelligente de demain


Rédigé par Communiqué de MongoDB le 27 Mars 2020

L'industrie 4.0 est arrivée et Toyota Material Handling Europe construit à la fois les machines et les plateformes de données qui feront de ce changement historique dans la fabrication un succès. Toyota est célèbre pour la qualité de ses véhicules. Aujourd'hui, cette même norme est appliquée à la manière dont ses équipes de développement créent le logiciel IoT qui permettra de passer aux usines du futur intelligentes, autonomes et plus sûres.



"Chez Toyota, nous avons pour objectif d'être le numéro un de l'industrie 4.0", a expliqué Filip Dadgar, architecte système principal et responsable informatique chez Toyota Material Handling Europe.

Toyota Material Handling Europe a déjà relié plus de 100 000 camions d'entrepôt à la télématique intégrée. Ces camions sont utilisés dans pratiquement toutes les entreprises, de la fabrication au transport en passant par l'entreposage.

Dans un contexte d’avènement croissant de l'industrie 4.0, Toyota Material Handling est passé d'une base de code monolithique à une approche de micro-services, qui a été entreprise pour que les équipes de développement soient plus productives et la plate-forme plus conviviale. Ce changement s'appuie sur MongoDB Atlas, la base de données mondiale de MongoDB, que Toyota Material Handling exploite sur Microsoft Azure.

"La plus belle partie est le modèle de données. Tout est un document JSON naturel. Donc pour les développeurs, c'est vraiment facile de travailler rapidement. Ils passent du temps à créer de la valeur commerciale, plutôt qu'à modéliser les données" explique Filip Dadgar.

Au-delà du modèle de données, Toyota Material Handling avait huit critères d'évaluation qui ont été utilisés pour choisir le partenaire idéal :

Performance - latence, lecture et écriture évolutives afin de respecter les engagements de service (SLA – Service Level Agreements) des clients et de faire face à une croissance importante à l'avenir
Evolutivité, exploitation et maintenance automatiques qui permettent aux développeurs de se concentrer sur les applications plutôt que sur l'administration des bases de données back-end
Sécurité et conformité pour protéger les données sensibles professionnelles et personnelles hautement sensibles
Localisation des données - capable d'héberger en Europe du Nord-Ouest ou en Europe de l'Ouest dans Microsoft Azure, assurant ainsi une proximité géographique avec les usines pour les opérations sensibles à la latence
Sauvegardes et restaurations automatiques pour assurer une protection des données et une reprise après sinistre entièrement gérées
Agnostique au cloud, donnant aux clients la liberté de fonctionner n'importe où, sur n'importe quelle plateforme
Base de données conviviale pour les développeurs, avec un modèle de données flexible permettant aux développeurs d'intégrer en permanence de nouvelles fonctionnalités d'application et de rester en avance sur les demandes du marché
Écosystème pour la productivité des développeurs, en utilisant les meilleures pratiques éprouvées et les compétences largement disponibles




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.