Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo


 
Glossaire / Lexique
Rechercher :
Direction des données (Data Office) :
En résumé, la direction des données (ou Data Office), est une structure organisationnelle, orchestrée par le directeur des données (Chief Data Officer), dont l’objectif est de gérer et exploiter la donnée de l’entreprise, pour en faire un levier de croissance économique, diffuser une culture des données auprès des collaborateurs, et faire le lien avec les autres directions (DG, DSI, Directions métiers…).

Il existe presqu’autant de formes organisationnelles que d’entreprises. Mais depuis le début des années 2010, ont été nommés dans beaucoup d’entreprises des « Chief Data Officer » (voir ce terme). Leur périmètre fonctionnel est à géométrie variable, tout comme leur position dans l’organigramme de l’entreprise.
Comment nommer leur équipe, et où la positionner dans l’organigramme ? Depuis que les CDOs ont pris position, ils se sont constitués une équipe. Ils étaient un peu seuls au départ; la donnée a pris de l’importance; leur équipe aussi. Il semble donc logique de l’appeler « direction données » ou « bureau des données », ou « data office » en anglais. C’est une des terminologies qui revient le plus souvent.
De quels profils est-elle composée ? Bien évidemment des scientifiques des données, les « Data Scientists » (voir ce terme). Mais également d’analystes de données, et parfois de profils plus informatiques.
Dans certaines entreprises, il y a clairement un recouvrement partiel entre les métiers de la direction données, et d’une part les directions fonctionnelles, et d’autre part la direction informatique.
Comme cela va-t-il évoluer dans les prochaines années ? Trois scénarios sont possibles :
- la direction données trouve sa place, recouvre partiellement d’autres directions, mais se rend indispensable car la donnée est au coeur de la transformation digitale. Néanmoins, elle ne remplace pas la direction informatique. C’est le scénario le plus probable.
- la direction données disparait au bout de quelques années. Les lignes d’affaires assument un transfert de compétences, demandent à avoir leurs propres analystes de données, et scientifiques des données. Du côté de l’informatique, on rattrape le retard, on s’ouvre un peu plus au monde extérieur (les lignes d’affaires), et la partie informatique de la direction données rejoint la direction informatique.
- la direction données remplace la direction informatique. Dans certaines organisations, le Chief Data Officer est placé en embuscade. Parfois il est jeune, formé aux dernières technologies, et même s’il ne dispose pas de l’expérience du DSI, il se sent capable de le remplacer. Le DSI, parfois de la « vieille école », a du mal à intégrer ces nouvelles méthodes de travail, plus collaboratives avec les métiers. Dans certains cas, lors du départ en retraite du DSI, le CDO pourrait alors prendre ses fonctions et fusionner les deux directions.
Voir aussi : Chief Data Officer (CDO)