Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Applix racheté par Cognos pour 339 millions de dollars


Rédigé par le 5 Septembre 2007



Rob ASHE, CEO de Cognos
Rob ASHE, CEO de Cognos
A peine quelques mois après le rachat de Temtec par Applix, puis surtout les grandes manœuvres du semestre dernier (Business Objects – Cartesis et Oracle – Hyperion), c’est au tour de Cognos de montrer qu’il ne reste pas inactif face à cette concentration du marché.
L’éditeur canadien Cognos vient donc d’annoncer le rachat de Applix, éditeur entre autres du bien connu TM/1.
Cognos annonce être prêt à dépenser 339 millions de dollars de liquidités pour cette acquisition, qui lui permet, dans la sphère financière, de répondre à la consolidation recherchée par Oracle au travers du rachat de Hyperion. Avec 3000 clients « apportés » par Applix, cette acquisition permettra à l’éditeur de presque doubler son parc de clientèle.
Du point de vue technologique, Applix apporte à Cognos une solution de traitement de bases multidimensionnelles en mémoire vive, toujours plébiscitée depuis des années par les analystes et surtout les clients. L’autre éditeur à bénéficier de ce type de technologies est QlikTech, une des plus belles progressions actuelles sur le marché de la BI.




Commentaires

1.Posté par Rocco Carducci le 05/09/2007 23:37
Applix n'est plus, vive TM1...
Cognos va revenir dans la course des moteurs OLAP avec TM1 qui est à mon sens le meilleur moteur disponible sur le marché : real-time OLAP et 64 bits lui donne une sacré longueur d'avance sur la concurrence.
Reste que les produits se chevauchent et qu'il va y avoir du ménage à faire. Quid de Applix Planning Manager et du futur Consolidation ?
D'autre part la vision "out of the box" de Cognos s'oppose à la vision "Taylor made" d'Applix.
Bref, pourvu que TM1 et Executive Viewer ne perdent pas leurs ames et restent des solutions simples à administrer et puissantes dans leurs fonctionnalités et pourvu que Cognos s'en inspire.
Les responsables de Business Objects doivent se mordre les doigts d'avoir laissé passé l'occasion.