Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Dans son analyse des médias sociaux, IBM prédit la baisse de la hauteur des talons


Rédigé par Communiqué de IBM le 18 Novembre 2011

Les femmes portent habituellement des talons hauts en période de crise, peut être pas cette fois ci



Dans son analyse des médias sociaux, IBM prédit la baisse de la hauteur des talons
L’analyse informatique d’IBM sur des milliards de conversations se déroulant sur les médias sociaux prédit un renversement de la tendance de la mode des chaussures féminines, avec une hauteur de talon – très importante aujourd’hui– qui tend à se réduire.

« Habituellement, en période de crise économique, la hauteur des talons augmente et reste élevée – les consommateurs se tournent vers une mode plus flamboyante et recherchent ainsi fantaisie et évasion, » déclare Trevor Davis, expert en développement de produits chez IBM Global Business Services. « Cette fois c’est différent, peut être qu’une morosité économique à long terme pousse les consommateurs à atténuer le côté ostentatoire des objets du quotidien. »

Un regard sur les cents dernières années des tendances de la mode en matière de chaussures révèle que les hauteurs de talon ont grimpées en flèche au cours des principales récessions économiques de l’histoire des Etats-Unis. Les chaussures style garçonne à talons plats des années 20 ont été remplacées par des chaussures à talons hauts et semelles compensées pendant la Grande Dépression. C’est dans les années 70, lors de la crise pétrolière, que réapparaissent les semelles compensées, contrastant avec la mode des sandales à talons plats de la fin des années 60.

De même, les talons épais de la période « grunge » des années 90 ont fait place aux talons aiguilles inspirés de la série « Sex and the City » apparus au tournant de ce siècle après l’effondrement de la bulle internet.

« Parallèlement à la tendance générale, poursuit Trevor Davis, une analyse des médias sociaux portant sur les quatre dernières années a montré que les discussions sur l'augmentation de la hauteur du talon ont culminé vers la fin 2009 pour ensuite diminuer. Par exemple, entre 2008 et 2009, les discussions des blogueurs ont constamment tourné autour de hauteurs de talons de cinq à huit centimètres. En revanche, mi 2011, les blogueurs ont écrit sur le retour du talon bobine et du talon plat idéal vu par Jimmy Choo et Louboutin. Cela ne veut pas dire que les talons très hauts ne sont plus d'actualité, mais avec le ralentissement économique qui se prolonge, ils sont plutôt considérés comme un accessoire glamour et non comme un accessoire pour travailler ou faire du shopping, » déclare Trevor Davis.

Bien que les talons soient encore très hauts - une visite dans n'importe quel magasin le confirmera- les analyses d'IBM mettent en évidence un changement de tendance. Ces données pourraient être utilisées par les fabricants et les détaillants pour connaître à l'avance les nouveaux modèles à fabriquer et à commercialiser lors des prochaines saisons.



IBM a déterminé la hauteur médiane de talon à partir des discussions en ligne de personnes identifiées comme experts sur le sujet. La hauteur médiane évoquée dans les discussions fut a son plus haut en 2009 avec 18 cm pour redescendre à 5 cm cette année.


La solution de social analytics d’IBM permet d’analyser les discussions sur les réseaux sociaux

Le projet IBM souligne les capacités prédictives de l’analyse des médias sociaux en tant que source de prévisions fiables qui peuvent contribuer à élaborer des stratégies d’entreprise et obtenir des résultats.

En effet, selon une étude mondiale d’IBM, les directeurs marketing reconnaissent le besoin de se pencher sur les médias sociaux - mais seule une minorité prend en compte les informations issues des blogs ou des réseaux sociaux dans leurs décisions stratégiques.

Voici comment l’analyse fut menée.
En premier lieu, IBM a utilisé une solution analytique pour rechercher les milliards de commentaires sur les médias sociaux et identifier les conversations individuelles sur les chaussures.

Cette première catégorie contenait des dizaines de milliers de commentaires. Ensuite, la solution a permis de réduire la liste aux seuls commentaires des influenceurs clés dans le domaine des chaussures – blogueurs par exemple. La solution s’appuie sur des algorithmes spéciaux qui évaluent la popularité des influenceurs en se concentrant sur ceux dont les blogs sont les plus relayés sur d’autres médias sociaux en ligne. Ces blogueurs ne sont pas des experts au sens traditionnel du terme – ils ne travaillent pas dans l’industrie de la chaussure par exemple, mais sont néanmoins passionnés de chaussures et sont très écoutés.

En dernier lieu, la solution analyse le contenu des sites de réseaux sociaux à la recherche des discussions sur la hauteur des chaussures.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.