Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


IBM met la puissance de l’analyse décisionnelle au service d’une nouvelle génération de collaborateurs


Rédigé par Communiqué de IBM le 26 Octobre 2010

Des outils de collaboration sociale et d’analyse pour accélérer la prise de décision



IBM (Bourse de New York : IBM) lance un nouveau logiciel combinant les fonctionnalités les plus poussées en matière d’analyse et d’optimisation décisionnelles, au service d’entreprises en constante évolution. Pour la première fois, la nouvelle offre associe des fonctions de réseau social et de collaboration pour des effectifs de plus en plus mobiles, qui devraient totaliser plus de 1,19 milliard de personnes d’ici à 2013.

Avec cette annonce, IBM met la puissance de l’analyse décisionnelle à la portée du plus grand nombre, au travers d’une nouvelle interface plus proche de l’utilisation quotidienne de la technologie, notamment grâce à la prise en charge de terminaux mobiles supplémentaires et à l’intégration de fonctions de réseau social favorisant et accélérant les prises de décisions collaboratives.

Le nouveau logiciel rompt avec les outils traditionnels d’analyse que sont les rapports et les graphiques au profit d’une plus grande interactivité et d’un enrichissement des fonctionnalités par l’intégration d’images et de vidéos qui facilitent la tâche des utilisateurs. Ces derniers ont désormais instantanément accès aux informations dont ils ont besoin, en toutes circonstances, via une interface conviviale sur leur terminal mobile. Ces nouvelles fonctionnalités auront un profond impact sur les interactions de l’ensemble des collaborateurs avec les équipes informatiques, partenaires, responsables et clients de l’entreprise à travers le monde.

Avec l’explosion des transactions mobiles dont le nombre devrait être multiplié par 40 d’ici à 2015, la prolifération et l’accélération des flux de données accroissent les possibilités de l’informatique en matière d’analyse et d’optimisation décisionnelles. Si l’on y ajoute l’essor sans précédent du travail mobile, cela représente pour les entreprises une opportunité d’adopter le « bureau sans frontières » et d’extraire les informations nécessaires à de meilleures interactions avec leurs clients. Une récente étude réalisée par IBM au niveau mondial auprès de 1900 directeurs financiers révèle que les entreprises pilotées au moyen d’outils analytiques enregistrent une croissance de leurs revenus et un retour sur le capital investi supérieurs, respectivement, de 33% et 32% par rapport aux autres.

Pour répondre à cette évolution de la dynamique du marché, IBM annonce une série de nouvelles offres dans le domaine de l’analyse décisionnelle et de la gestion de l’information :
· Cognos 10 : un nouveau logiciel qui réunit la puissance de la collaboration sociale et de l’analyse pour permettre aux utilisateurs fonctionnels d’accéder aux informations en temps réel via une interface unifiée et conviviale, en ligne ou sur des terminaux mobiles (iPad, iPhone, Blackberry).
· DB2 10 : un nouveau SGBD qui aide les entreprises à conjuguer leurs données au passé, au présent et au futur afin d’obtenir des gains de performances de 40%.
· IBM InfoSphere Server : un nouveau logiciel serveur qui redéfinit la gestion des données en coulisses par l’entreprise en favorisant l’intégration plus rapide et plus précise de diverses formes d’information et en offrant la possibilité d’observer la qualité des données avant leur utilisation.
· Aperçu technologique d’un logiciel d’analyse intensive de données reposant sur Hadoop, opérant sur site ou dans l’environnement cloud IBM de développement et de test.

Un nouveau logiciel d’analyse apportant de la vitesse grâce à la collaboration sociale et à la mobilité
Aujourd’hui, avec le lancement de Cognos 10, IBM propose l’offre la plus marquante dans le secteur de l’analyse depuis l’acquisition de Cognos, l’une des plus importantes dans l’histoire de la société. Pour la première fois, ce nouveau logiciel associe la puissance de la collaboration sociale (Lotus Connections) et de l’analyse décisionnelle (Cognos) au sein d’un espace de travail unifié, caractérisé par une navigation intuitive et une interface utilisateur simplifiée. Ainsi, l’utilisateur n’est plus interrompu dans le cheminement de sa pensée par l’obligation de basculer entre plusieurs vues afin d’obtenir les informations appropriées. Le logiciel suit plutôt un parcours naturel et transparent de vues conduisant de la consultation et l’investigation à la prise de décision.

Ce nouveau logiciel procure aux utilisateurs fonctionnels une vue intégrée des données historiques, actualisées en temps réel pour offrir une vision complète de l’activité. Dorénavant, ceux-ci auront accès à l’information au travers de simples vues instantanées ou de scénarios conditionnels élaborés pour une analyse prédictive. L’intégration de fonctions de réseau social aux outils d’analyse facilite les interactions au sein de communautés en temps réel (wikis, blogs…). Cette combinaison nourrit les échanges d’idées et de connaissances qui interviennent naturellement dans le cours du processus de prise de décision, mais se perdent généralement dans les notes de réunion, procédures manuelles et courriers électroniques. Les utilisateurs peuvent désormais lancer des actions, partager leurs compétences, publier des messages, des fichiers ou des liens et confronter leurs opinions, le tout en temps réel pour aboutir plus rapidement à des décisions plus fiables.

Par exemple, un directeur commercial régional pourra noter en temps réel un pic des ventes d’un modèle très prisé de chaussures avec le responsable du magasin et le service marketing afin d’en identifier la cause et de résoudre conjointement les problèmes de gestion de l’offre et de la demande. De même, des médecins pourront repérer des tendances dans le traitement de patients atteints de certaines affections, consulter des confrères et convenir d’une action préventive avec l’équipe médicale, le tout sans avoir à changer de vue pour accéder à ces informations approfondies. Autre exemple : le responsable d’une marque voit reculer les ventes de ses produits et doit aborder la question simultanément avec le directeur du magasin, le service production et l’équipe marketing. Il peut alors instantanément créer un réseau de décision mettant en relation les bonnes personnes avec les bonnes informations afin de connaître leur avis et de recueillir leurs observations.

Un nouveau SGBD qui simplifie l’analyse des données passées, présentes et futures
En provenance directe de son laboratoire de développement à Silicon Valley, IBM lance son nouveau logiciel de bases de données DB2 pour System z, qui simplifie l’analyse des données passées, présentes et futures afin d’accélérer la prise de décisions plus précises. Alors que la corrélation, l’accès et l’intégration des informations issues de diverses sources représentent généralement un processus long et coûteux pour les administrateurs de bases de données, la nouvelle fonction DB2 Time Travel Query assure un accès transparent à l’ensemble des données en vue d’une analyse plus rapide.

Face à l’explosion des données, il est plus indispensable que jamais pour les entreprises de disposer de systèmes de gestion de données à la fois économiques et très performants. Le nouveau SGBD DB2 10 apporte des gains de performance pouvant aller jusqu’à 40%, tout en décuplant la capacité de montée en charge pour faire face à la croissance future. Cela se traduit par une utilisation plus efficace des ressources systèmes et par des économies sur les serveurs System z, en particulier le modèle zEnterprise System lancé récemment.

Le groupe BMW, l’un des constructeurs automobiles mondiaux les plus prospères, est à la pointe de l’innovation. DB2 pour z/OS joue un rôle clé dans la gestion de sa chaîne logistique internationale, qu’il s’agisse de la fabrication, des relations avec les équipementiers ou de la production de pièces sur mesure. Après une période d’évaluation de DB2 10 sur System z, BMW constate d’ores et déjà des gains de performances significatifs dans bon nombre de ces aspects critiques de sa production. Les mesures effectuées par le groupe font état d’une réduction de près de 40% de la puissance de traitement nécessaire pour les tâches à insertion intensive de données, ce qui aboutit directement à une diminution du coût des services informatiques. En outre, les gains de temps dans le traitement des données critiques pour la chaîne logistique aident BMW à livrer ses pièces détachées avec encore plus d’efficacité à ses clients.

Alimenter le moteur d’analyse avec des données fiables
La nouvelle version 8.5 d’InfoSphere Information Server fait office de bus de données pour l’entreprise, intégrant toutes les ressources pertinentes et assurant la qualité et l’exhaustivité des informations. A titre d’exemple, de nouveaux menus déroulants incorporent les indications de qualité et de traçabilité directement dans les applications métier pour permettre aux utilisateurs de vérifier la fiabilité de leurs données avant de les exploiter. En outre, de nouvelles fonctions qualitatives améliorent la normalisation et la combinaison des données, facilitant ainsi l’intégration de diverses sources d’information au sein d’un vue unifiée. Par exemple, une entreprise possédant des filiales dans de nombreux pays pourra désormais facilement intégrer les données clients entre les différents systèmes, dans plusieurs langues, en veillant au respect des normes en matière de présentation des noms et adresses.

Dans le cadre de la présente annonce, IBM propose un aperçu technologique de son offre InfoSphere BigInsights fonctionnant sur son environnement cloud commercial de développement et de test. La société lance en parallèle son programme bêta pour les déploiements sur site de ce même logiciel. Technologie Open Source inventée par les chercheurs et développeurs d’IBM, reposant sur Apache Hadoop et conçue pour l’analyse de grands volumes de données, IBM BigInsights aide les entreprises à analyser et visualiser des pétaoctets d’informations structurées ou non. L’aperçu présenté met en avant les atouts d’un modèle cloud de développement et de test, à savoir la facilité de configuration, la simplicité de la structure de coûts et l’absence de modifications de l’infrastructure. L’installation de ce logiciel dans l’environnement cloud d’IBM permet à une entreprise d’aborder plus facilement l’analyse intensive de données et de déterminer comment exploiter au mieux des volumes importants d’informations avant de procéder au déploiement réel en interne pour des activités portant sur des données sensibles. En ajoutant simplement ses propres données de test dans l’environnement cloud, l’entreprise peut effectuer ses premiers pas dans ce domaine et éprouver les avantages sur le long terme d’un déploiement Hadoop en son sein.

IBM poursuit ses investissements, qui se chiffrent en milliards de dollars, sur le marché de l’analyse et de l’optimisation décisionnelle. Au cours des cinq dernières années, la société a investi plus de 14 milliards dans 24 acquisitions liées aux outils d’analyse. Aujourd’hui, plus de 7000 consultants IBM sont spécialisés dans l’analyse.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.