Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


IBM rachète SPSS pour 1,2 milliards de dollars


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 28 Juillet 2009



IBM rachète SPSS pour 1,2 milliards de dollars
C’est une prime de 42% sur le dernier cours de l’action que IBM est prêt à dépenser, en investissant 1,2 milliards de dollars, soit 50 dollars par action, pour racheter SPSS, un des principaux fournisseurs de solutions de data mining, d’analyse prédictive et statistique.

IBM a annoncé aujourd’hui avoir signé un accord d’acquisition définitif avec SPSS, moyennant le paiement en cash de 1,2 milliards de dollars aux actionnaires de SPSS. Cet accord est bien entendu soumis au vote des actionnaires de la société acquise. Cette acquisition viendrait alors rejoindre la ligne de logiciels et de services « business analytics » de IBM.

IBM annonce également le rachat d’une petite société privée, Ounce Labs, basée dans le Massachusetts et spécialisée dans l’optimisation des risques et des coûts liés au respect de la règlementation.




Commentaires

1.Posté par Didier Guyomarc’h, Directeur Général Europe du Sud d’Informa le 31/07/2009 18:41
Le rachat de SPSS par IBM démontre une nouvelle fois deux choses: tout d’abord l’importance des projets BI au sein des entreprises. Il est en effet essentiel qu’elles accèdent, intègrent et aient confiance dans leur capital d’informations notamment dans le contexte économique actuel. Le décisionnel est devenu une priorité pour toute organisation souhaitant améliorer ou consolider son avantage concurrentiel dans l'économie mondiale de l'information. Ceci confirme que ce domaine est en excellente santé comme l’indiquait le dernier rapport du Gartner sur le marché des outils de BI.

Cependant, ce rachat démontre encore la concentration à laquelle nous assistons sur ce secteur. Il est essentiel de souligner qu’Informatica est et restera un acteur indépendant. Nous proposons à nos clients une plate-forme d intégration de données connue et reconnue pour sa neutralité et sa qualité (selon le dernier Magic Quadrant de Gartner). Elle a l’avantage de ne pas interférer sur les choix technologiques de ses clients, ce qui n’est pas le cas de grands éditeurs, tels qu’IBM aujourd’hui ou encore SAP, Oracle et Microsoft qui affichent une vocation de plus en plus hégémonique sur les choix impactant le système d’information des entreprises.

2.Posté par Patrick le 02/09/2009 09:39
Dans l'article relatif à cette annonce publié dans le n°2004 de 01 Informatique, j'ai personnellement été surpris d'apprendre qu'IBM (via son porte-parole responsable avant-vente Infosphere Europe du Sud) avait abandonné depuis quelque temps déjà la solution Intelligent Miner, fruit d'un développement interne (français si ma mémoire ne me trompe pas) il y a... au moins quinze ans. Clementine de SPSS vient donc "officiellement" enterrer cette offre qui était pourtant présentée par IBM dans les années 90 comme un concurrent sérieux à SAS. "Il n'y a qu'un pas du Capitole..."

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.