Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’avenir est dans les nuages…


Rédigé par Jean-Yves PRONIER, Directeur Marketing EMC France le 21 Décembre 2011

Cela pourrait s’écrire comme un conte de Noël… « Il était une fois… »



L’avenir est dans les nuages…
« Donc, il était une fois un DSI qui ressentit soudain une terrible inquiétude. Distinguant un bout de ciel par la fenêtre de son bureau, il aperçut en effet, grossis par les vents mauvais soufflant sur le monde, de vilains nuages noirs qui s’amoncelaient au dessus de son entreprise. En regardant plus attentivement, il vit que chacun de ces nuages était composé d’une myriade de petites gouttes, présentant les deux mêmes caractéristiques mathématiques, zéro et un. C’était, il le comprit aussitôt, les milliards de données, nécessaires à la bonne marche de l’entreprise, mais qui échappaient inéluctablement à son contrôle, si difficile à stocker, à protéger et à sauvegarder, si vite croissait leur nombre. Leurs nuages assombrissaient déjà l’horizon. Il sut alors que s’ils venaient à crever sous la charge, lui-même serait englouti par la tempête numérique. Et l’entreprise avec lui.

C’était quelques jours avant Noël. Il eut alors une inspiration.
- Père Noël, supplia-t-il en levant les yeux vers le ciel tout noir, si tu existes, viens à mon secours !
-
Et le Père Noël, qui existe en effet, l’entendit et donna aussitôt un coup de frein rageur pour stopper son traineau et lui répondit :

- Rassure-toi, je suis là pour t’aider, dit la voix venue du ciel. Mais d’abord, as-tu bien géré ton budget cette année ? Est-ce que tes utilisateurs sont contents de toi ? Et ta gouvernance ??
- … Bon d’accord je vais t’aider, je vais te donner les moyens de mieux stocker toutes tes données, de mettre de l’ordre dans le chaos de tes Petaoctets. Et puis après, je balaierai le firmament, où il ne restera plus qu’un seul nuage, mais celui-là clair et transparent, où tu pourras retrouver sans effort toutes les informations que tu y auras placées virtuellement. On l’appelle « Cloud » et il sera à toi. Et en plus tu verras les économies qu’il te permettra de réaliser. Tu pourras investir pour mieux servir ta Direction Générale et tes utilisateurs.
- Attends ce n’est pas tout, peux tu me dire ce que tu as prévu pour les « Big Data » ? Devinant le rictus de stupeur s’installer sur le visage de notre DSI, le Père Noël reprit, OK je vois que la aussi tu as besoin de mon aide…
-
Le Père Noël fit ce qu’il dit et plus encore.

…Ici s’arrête notre petite histoire. Mais, ce que nous présente ce conte de Noël correspond bien à ce que vivent souvent bien des confrères du héros de notre conte de Noël, en France comme ailleurs. La fiction ne trahit pas la réalité.

Cette réalité, c’est d’abord l’extrême difficulté que connaissent les DSI pour maîtriser le volume sans cesse croissant d’informations en circulation, de toutes sortes et de toutes natures ; pour déterminer celles qui les intéressent directement, puis les stocker, les sauvegarder, au besoin les restaurer. Les chiffres sont en eux-mêmes impressionnants : quelque 1800 milliards de giga-octets créés en 2011 à la surface de notre bonne vieille planète ! Les plus récentes études indiquent que les entreprises auront besoin d’ici à 2020 de 100 fois plus de serveurs pour exploiter ces données, et, simplement, rester compétitives. Car il leur faut comprendre et intégrer sans tarder, si elles ne veulent pas prendre du retard : l’année 2012 sera celle du « Cloud » et du « Big Data », c'est-à-dire d’une véritable explosion du nombre des données. Et ce malgré la crise, qui touche beaucoup d’entre elles, et les contraint souvent à réduire les dépenses en matière d’IT.

D’autant plus qu’il y a désormais le « Cloud » sous toutes ses formes. Public, Privé, Hybride, les informaticiens, comme les mathématiciens, sont aussi des poètes…Mais l’image du nuage traduit bien ce concept, rendre les ressources transparentes pour les utilisateurs, une IT plus agile, moins coûteuse. Un ou plusieurs « Cloud » permettant de procurer plus d’agilité et de réduire le budget de CAPEX et de fonctionnement au profit d’investissement pour servir l’innovation et la stratégie de l’entreprise.

Dès à présent, la plupart des entreprises ont entrepris la virtualisation de leur environnement informatique. Selon une enquête menée par IDC en France, une entreprise sur quatre a déjà virtualisé une partie de ses postes clients, et 17% prévoient de le faire d’ici à 18 mois. Plus de 70% des grandes sociétés sont en phase de virtualisation de leurs applications critiques. Une tendance qui place naturellement les entreprises sur la rampe de lancement du « Cloud ». Toutes ont compris qu’il était urgent et important d’investir dans le « Cloud », afin de concilier efficacité et économies.

Fort heureusement, la réalité, ce sont aussi des solutions. Celles-là même que notre Père Noël de tout à l’heure évoquait. De nouveaux outils de capture, de recherche, de découverte et d’analyse offrent aux entreprises la possibilité de mieux appréhender leurs données. De ne pas succomber sous la déferlante des serveurs, d’être submergées par l’avalanche de fichiers et de conteneurs destinés à stocker les informations, au point de ne plus être capables de retrouver celles dont elles ont un besoin immédiat. Ces outils peuvent créer des données sur les données, afin de rendre leur utilisation plus simple et plus rapide, en temps réel.

Le «phénomène « Big Data » ce n’est pas uniquement plus de données, c’est surtout :
· des moyens de stockage plus performants et nettement plus évolutifs,
· des solutions d’analyse de données de nouvelle génération pour analyser des volumes toujours plus importants, permettant d’analyser des données structurées et non structurées et favoriser une prise de décision encore plus fine.
· De favoriser l’irrigation des décideurs et des métiers avec de l’information construite grâce à l’analyse des « Big Data »

Le phénomène des « Big Data » impose «des transformations dans la façon dont les entreprises gèrent et tirent profit de l’information ». Ces transformations conduisent naturellement à recourir de façon croissante à de nouveaux processus et de nouvelles méthodes, des solutions meilleures et plus économiques.

EMC, leader mondial pour l’approche « IT as a service », accompagne les départements informatiques des entreprises dans leur transition vers le « Cloud » et le « Big Data ». Elle leur propose des solutions flexibles, fiables et économes pour le stockage, la protection et l’analyse en temps-réel et le partage de leur actif le plus précieux pour 2012 : l’information.

- « Au fait, avait aussi demandé le DSI de notre conte au Père Noël informatique, quel est ton vrai nom ? »
- «Tu peux m’appeler EMC ».
-
Et son traineau disparut aussitôt dans un épais nuage de poussière stellaire.

Monsieur, Monsieur… Notre DSI sentit qu’on le tirait par la manche. Il tourna son regard vers l’intrus et pensait apercevoir un lutin. Monsieur, je suis désolé de vous réveiller mais il est plus de 23h00 et nous allons fermer les locaux, chuchotait l’agent de sécurité.

Il réalisa brusquement que cet échange avec le Père Noël n’avait été qu’un rêve… Un rêve mais tellement riche d’enseignements qu’il s’empressa de mettre ses idées en ordre tout en ramassant ses affaires sur son bureau ….




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.