Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Tableau Software débarque enfin sur le vieux continent grâce à Ibua Data


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 6 Juillet 2009



Tableau Software débarque enfin sur le vieux continent grâce à Ibua Data
La concentration des grands fournisseurs de BI en 2007/2008 a créé un véritable appel d’air pour de nouveaux acteurs. Tableau Software fait partie de cette liste de nouveaux éditeurs, dans laquelle on retrouve également Qliktech, Spotfire, Jaspersoft, Pentaho, Palo... et bien d’autres, issus pour les uns du monde des éditeurs traditionnels, pour d’autres de l’open source.

Tableau Software fait partie des sociétés que nous suivions... à distance car l’éditeur n’a pas encore jugé bon de s’établir solidement en Europe continentale. Plusieurs lecteurs nous avaient sollicité, afin de connaître les intentions éventuelles de l’éditeur, mais ce dernier ne nous avait pas communiqué de plan de développement sur le vieux continent.

L’arrivée de Ibua Data, qui vient de lancer ses activités en Belgique et en France, pourrait permettre aux entreprises souhaitant découvrir cette technologie, de travailler avec un interlocuteur local.

A l’origine de cette entreprise, deux anciens de Selligent, François Lamotte et Sylvain Maugard. Ils ont signé avec Tableau Software un accord de partenariat qui leur permet de revendre et d’installer la solution, sans exclusivité particulière cependant.
La solution Tableau porte finalement mal son nom ! Sa force ne réside pas dans la création de rapports, mais plutôt de graphiques, dont le logiciel dispose de centaines de modèles combinables. Des graphiques interactifs qui permettent une navigation dans les données par un utilisateur à la recherche de réponses à ses questions. Une navigation bien plus intuitive d’un graphique à l’autre, qu’en se limitant à des colonnes de chiffres. Tableau Software travaille à partir de données structurées, qui peuvent être extraites de Hyperion Essbase, Microsoft SQL Server Analysis Services, mais également de Vertica, Teradata ou Netezza, pour ne citer que quelques sources possibles.
La fourchette de prix est assez large. Le module « reader » est gratuit. L’outil d’analyse est disponible pour 900 ou 1800 dollars en fonction des versions, une version serveur permet de partager le logiciel pour 200 à 1000 dollars par utilisateur nommé en fonction des versions. Ibua Data pratiquera ces mêmes tarifs convertis en euros au jour de l’achat. Le positionnement tarifaire est donc assez agressif et devrait quelque peu empiéter sur celui de Qliktech. Même si les outils sont différents, ils répondent néanmoins en partie aux mêmes besoins.
La version commercialisée par Ibua Data sera la dernière disponible, la version 5 actuellement, mais elle n’est pas encore localisée. Une traduction est prévue en 2010.

Comme beaucoup de ces « nouveaux » outils, il est difficile de décrire par des phrases les particularités de Tableau Software et même une simple copie d’écran ne peut y suffire. Ibua Data propose sur son site quelques vidéos qui permettent de juger de l’ergonomie de l’outil, mais surtout il est possible de télécharger et de tester le logiciel gratuitement pendant quinze jours. Un logiciel qui met également, et c’est une innovation dans le décisionnel, un pied dans le « 2.0 » en intégrant un système de tags et de commentaires pour faciliter le travail en équipe.

Pour Ibua Data l’objectif est bien entendu de revendre Tableau Software, mais également d’assister les entreprises dans la mise en oeuvre de cette solution (configuration, formation, adaptation, conduite du changement...). « Le mot IBUA vient du Swahili qui veut dire “Amener à la lumière“. IBUA est donc un terme qui correspond parfaitement à l’ambition de notre projet : mettre vos données métiers en lumière pour les rendre actionnables », explique François Lamotte.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.