Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Tableau rachète HyPer, les dessous d’une acquisition technologique


Rédigé par le 11 Mars 2016

Annoncée discrètement il y a quelques jours aux partenaires à l’occasion de leur conférence, l’acquisition de la société allemande HyPer par Tableau, devenue officielle hier, est un signal fort envoyé au marché. Cette acquisition d’un outil d’accélération signifie beaucoup de choses. Nous allons tenter de la décrypter ensemble.



Tableau achète une technologie de base de données en mémoire

Tout d’abord les faits. Ils sont simples, Tableau a procédé à la deuxième acquisition de son parcours (après Infoactive l’an dernier), celle d’une technologie allemande, HyPer. HyPer comme le précise Tableau, a un ADN proche de Tableau, tous deux sont issus du monde universitaire. Deux professeurs et un groupe d’étudiants en doctorat de l’Université Technique de Munich (TUM) ont développé la technologie HyPer. Sur leur site web pour l’instant encore accessible, on y parle beaucoup de publications scientifiques, mais pas encore de clients. C’est donc clairement un rachat de technologie.
Le rachat de cette base de données va entraîner la création d’un centre de recherche et développement à Munich, que vont rejoindre quatre des doctorants. Les deux professeurs poursuivront leur collaboration avec HyPer et donc avec ce nouveau centre de recherche et développement Tableau, tout en restant affiliés à l’université.

HyPer est une base de données haute performance, conçue donc autour des travaux de ces universitaires allemands. Intéressant d’ailleurs de voir que HANA (développé pour SAP également dans le monde académique), ou encore Parstream (une base de données spécialisée dans l’Internet des objets rachetée par Cisco), et donc HyPer, nous viennent d’Allemagne. Les développeurs allemands seraient-ils particulièrement forts dans ce domaine des bases de données ?

HyPer est une base de données qui fonctionne essentiellement en mémoire. Elle propose de conjuger les données relationnelles et multidimensionnelles dans une même base en mémoire et ainsi d’accélérer les requêtes lancées depuis Tableau.

Tableau reconnaît implicitement un problème de performances

Les clients semblent presque tous confrontés à ce problème, lorsque les volumes augmentent et nous emmènent vers le Big Data, Tableau commence à faire perdre patience à ses utilisateurs. Les temps de chargement deviennent déraisonnables. Chez l’un on parle de 20 Go de données, chez l’autre de quelques centaines de millions de lignes. Mais le problème est connu et la courbe de mesure de la vitesse de chargement explose manifestement chez la plupart des clients, environ dix-huit mois après leur acquisition de l’outil, en fonction de la montée en charge. D’ailleurs, les éditeurs de solutions d’accélération de Tableau ne manquent pas. Et les stands de la dernière conférence utilisateurs, à Las Vegas, étaient essentiellement occupés par des vendeurs de ces solutions complémentaires.
En faisant l’acquisition de HyPer, Tableau reconnaît implicitement l’existence de ce problème, et tente d’y apporter une solution. Paradoxalement, cette acquisition pourrait faire verser quelques larmes à ceux qui profitaient de la situation pour proposer leur outil, et à toutes les autres sociétés qui espéraient finalement être acquises à prix d’or par Tableau.

Tableau devient un éditeur comme les autres

Alors que le cours de l’action Tableau a perdu les deux tiers de sa valeur depuis l’été dernier, Christian Chabot doit rassurer la bourse et les analystes financiers. Principale inquiétude des analystes en effet, l’avenir de la gamme des outils Tableau. Se développant pour le moment autour de son seul outil de BI en libre-service, Tableau ne donnait pas de perspectives de croissance suffisamment claires. En réalisant cette acquisition, Tableau donne comme signal : nous pouvons aussi nous développer au travers d’opérations de croissance externe, et nous en avons les moyens. Même si le montant non révélé de l’acquisition de HyPer, une technologie encore jeune sortie d’une université, n’est certainement pas très élevé.

A surveiller

Les points de cette acquisition que l’on devra garder à l’esprit :
- Si Tableau propose directement à son catalogue la base de données HyPer comme accélérateur, comment vont réagir les autres éditeurs de produits similaires ? Est-ce que l’on assistera à une guerre des performances ? Ou certains jetteront-ils l’éponge ?
- Les clients accepteront-ils d’investir dans un produit supplémentaire pour compenser la perte de performance de Tableau ? Ou seront-ils tentés de comparer alors avec d’autres solutions ?
- Tableau va-t-il savoir “digérer” cette acquisition intelligemment, intégrer les deux technologies rapidement, et en faire un produit cohérent. Si c’est le cas, c’est un signal que d’autres acquisitions permettraient de déboucher l’horizon, et d’ouvrir des perspectives de croissance externe à Tableau.




Commentaires

1.Posté par Bruno Saint-Cast le 12/03/2016 08:24
Hyper-db ne résout que partiellement le problème de temps de réponse de Tableau puisqu'il n'adresse que les mauvaises performances in-memory, soit les data-set de moins de 600 Millions de lignes. N'oublions pas qu'un des arguments majeurs de Tableau face à ses concurrents est de permettre également de traiter des masses de données beaucoup plus importantes directement sur des supports extérieurs.
Là, aucune solution n'est encore apportée par Tableau aux problèmes de performances. Or c'est là que sont les vrais enjeux d'une stratégie Big Data.
Si les technologies Allemandes en terme de bases de données sont à la pointe, KoDe Software, issue de la dynamique de l'école Française de Mathématiques, propose justement une solution très simple à la manipulation des données sur supports externes dont les performances se comparent au in-memory.
Bruno Saint-Cast
ex Premier VP Europe Tableau Software
CEO KoDe Software

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.