Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Classement des intégrateurs de solutions décisionnelles - baromètre 2007


Rédigé par le 14 Février 2007



Classement des intégrateurs de solutions décisionnelles - baromètre 2007
L'édition 2007 du baromètre Decideo, dont les premiers résultats avaient été publiés en avant-première lors du Forum Stratégie & Décisions le 7 décembre 2006, nous permet de vous proposer maintenant quelques classements un peu plus détaillés.

Nous avons choisi de commencer par le sujet ô combien sensible des intégrateurs. Sensible car l'écosystème des intégrateurs et de leur communication est parfois plus proche du bluff d'une partie de poker que de la transparence des lois Sarbanes-Oxley !

Il est donc intéressant de comprendre et d'analyser la perception que les entreprises utilisatrices ont de chacun de ces intégrateurs.

Bien entendu notre classement n'est pas exhaustif et il est certainement critiquable, ce que certains n'hésiteront pas à faire ci-dessous. Il a juste l'ambition et la vocation d'exister, de proposer une grille de lecture parmi d'autres, permettant de comprendre comment sont perçus les principaux intégrateurs de solutions décisionnelles.

Notoriété des intégrateurs

Sans grande suprise, les cinq intégrateurs de solutions décisionnelles les plus connus sont :
1) Business & Décision
2) Capgemini
3) Unilog
4) Keyrus
5) Micropole-Univers

Peu de changement par rapport à l'édition 2006, l'ordre des trois premiers était alors : Business & Décision, Unilog, Capgemini.

De nombreux intégrateurs se situent en bas de classement (il en faut bien...) mais cela ne représente aucun jugement de valeur de la part des personnes interrogées. Il s'agit juste de la mesure d'un état de fait, la notoriété d'une société.

Potentiel de croissance

La mesure du potentiel de croissance est déjà plus délicate à communiquer et à expliquer.

Le mode de calcul est le suivant. On demande aux sondés de nous indiquer pour chaque intégrateur, s'il le perçoit comme : en perte de vitesse, stable, en croissance modérée ou en forte croissance. Cette répartition des perceptions est pondérée et permet d'obtenir un différentiel positif ou négatif.

Un différentiel positif signifie qu'un plus grand nombre de sondés perçoivent la société comme recélant un potentiel de croissance, alors qu'un différentiel négatif montre que l'intégrateur est en majorité perçu comme en perte de vitesse.

Cette mesure n'a aucune relation avec la notoriété. Certains intégrateurs sont d'ailleurs très connus, mais jugés comme arrivés au sommet de leur potentiel, ou même déjà en phase descendante. Inversement, certains "petits" intégrateurs, moins connus, tirent leur épingle du jeu par une perception de potentiel important.

Le classement des dix premiers est donc le suivant :
Business & Décision 74%
Keyrus 66%
Unilog 50%
Ineum Consulting 50%
Homsys 47%
Capgemini 43%
Micropole-Univers 36%
Atosorigin 33%
Accenture 33%
Soft Computing 31%

La matrice de tous les dangers...

Pour compléter cette analyse, nous publierons dans les prochains jours une matrice complémentaire visant à croiser les données de notoriété et de potentiel, et à regrouper les principaux intégrateurs par catégorie. Les principaux intégrateurs seront alors rangés dans quatre catégories : les leaders, les gazelles, les parvenus et les poussifs...

En attendant cette matrice, le classement complet est disponible dans le fichier PDF ci-dessous.




Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

4.Posté par Stefan le 14/02/2007 16:03
Bonjour ,

En connaissant les petits intégrateurs , ils sont tributaires pour la plupart aux grands. Autrement dit , ils se font soustraiter. C'est aucunement étonnant donc , si l'on fait un sondage parmi les utilisateurs , que vos prestations resurgissent peut être pour le profit...d'un autre nom :-)

La communication n'est pas chose facile , mais il faut trouver le temps de communiquer et se faire connaître sinon vous méritez bien votre place au classement qui ne réflete aucunement les prestations et leur qualité ( en connaissant EDIS , je n'ai strictement rien à leur reprocher , bien au contraire ) mais l'opinion des utilisateurs , et surtout le NOM qui a été mis en avant.

Comme vous pouvez constater , je ne fais aucune pub à ma structure. Tout simplement parce que nous privilégions la qualité à la quantité , et le fait de ne pas apparaître dans un classement n'est pas un problème...les faits peuvent très bien parler d'eux mêmes dans certains milieux.

Bon courage :-)

3.Posté par Philippe Nieuwbourg le 14/02/2007 15:26
Merci pour votre message. Vous imaginez bien que nous nous attendions à avoir ce type de commentaires, surtout de la part de sociétés qui ne sont pas ou sont mal classées. Cela fait partie des règles du jeu, et nous sommes prêts à recevoir toutes les critiques.

Concernant la méthode, c'est la même depuis 5 ans, car ce classement n'est pas nouveau. Nous interrogeons plusieurs milliers de personnes, concernées par le décisionnel, et nous leur soumettons un questionnaire. Cette année, 373 réponses ont été retenues (car provenant bien d'entreprises et non de fournisseurs essayant de pousser leur propre entreprise). Merci pour le lien Wikipedia. Il m'a permis de constater que nous étions bien un sondage d'opinion : "le type de sondage le plus contesté dans son utilité et sa représentativité" ;-)

Nous n'avons jamais prétendu classer l'intégralité des prestataires, bien au contraire, nous précisons le contraire ! Et si votre société n'est pas ressortie de notre enquête, c'est tout simplement qu'elle n'est pas connue ! Ou pas suffisament !
D'ailleurs, en regardant votre site, je constate que vous n'avez publié que 5 actualités dans l'année 2006, et que d'ailleurs, vous n'avez jamais pensé à les faire reprendre sur Decideo.fr (ce qui bien sur ne coute rien) ;-)

Concernant les bannières publicitaires, cela n'a bien entendu aucun rapport ! Decideo.fr est un site totalement indépendant et le classement n'a aucun lien avec la présence publicitaire. D'ailleurs, vous auriez bien du mal à trouver le moindre centime de revenu provenant de Capgemini, Business & Décision et bien d'autres, dans ma comptabilité. Les intégrateurs de manière générale ne sont pas de bons annonceurs ! Malheureusement pour moi !
Votre société n'en fait d'ailleurs pas partie, vous apparaissez juste à certains endroits via votre campagne d'achats de mots-clefs Google. Ne confondons pas ;-)

Concernant l'annuaire, votre remarque est tout à fait juste... puisque l'annuaire a été ouvert il y a quelques semaines, et que nous n'avons encore pas beaucoup communiqué dessus. Mais il n'y a là encore aucun rapport avec le baromètre.

Pour être concret et que cela serve à l'ensemble des "petits" intégrateurs qui pourraient avoir le même sentiment que vous, je terminerai par quelques conseils :
- n'attendez pas un baromètre publié pour regretter de ne pas avoir communiqué ! Les colonnes de Decideo vous sont ouvertes toute l'année pour vous faire connaître, publier vos avis d'experts, interviewer vos clients... C'est comme cela que se construit une notoriété.
- critiquer par principe la méthode employée quand elle ne vous convient n'est pas forcément l'attitude la plus constructive. Personne n'est parfait, Decideo non plus, mais ce baromètre existe, il n'a pas la prétention d'être la Vérité, mais de refléter une perception du marché. Decideo.fr, ses 8000 abonnés, ses 500 000 pages vues par mois et ses dizaines de milliers de visiteurs uniques, pourraient se sentir vexés d'être ainsi méprisés dans vos propos, simplement parce qu'ils n'ont pas la même perception que celle que vous souhaiteriez qu'ils aient.
- et pour être encore plus constructif, continuez à nous proposer d'agrandir le baromètre avec de nouvelles sociétés. Plusieurs étaient nouvelles cette année, sans qu'elles aient eu besoin d'être agressives l'an dernier en constatant leur absence.

2.Posté par MONCEL Sébastien le 14/02/2007 14:58
Bonjour,

Je trouve dommageable et peu professionnel que la méthodologie employée ne soit pas détaillée comme toute étude normalement digne de ce nom, surtout quand on imagine les conséquences et les enjeux en présence (je vous invite à cet effet à prendre connaissance des différents paramètres à prendre en compte lors de l'élaboration d'un sondage - cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Sondage)
Par ailleurs, merci de bien vouloir souligner que la liste des intégrateurs présentée ici est loin d'être une liste exhaustive des intégrateurs spécialisés dans le décisionnel présents sur le marché. Cet état de fait est très discriminatoire envers les intégrateurs de taille plus modeste comme celui pour lequel je travaille, EDIS-CONSULTING (qui par ailleurs subventionne votre site par l'intermédiaire de bandeaux publicitaires), et qui mérite à mon avis tout autant d'attention que les intégrateurs que vous mentionnez.
Enfin, on peut remarquer que "bizarrement" presqu'aucun des intégrateurs évoqués ne font partie de votre "Annuaire de fournisseurs"...
Bref, tout cela manque d'objectivité et participe au discrédit de la mission d'information de votre site

1.Posté par Xavier Homé le 14/02/2007 13:59
Bonjour,

Ce classement est trés intéressant, mais je ne comprends que l'on puisse classer des intégrateurs sur l'ensemble des produits du marché de la BI.

1 2