Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Enquête mondiale : les enseignements sur l'Analyse des données (l'analytique) restent prisonniers de la complexité et des goulets d'étranglement


Rédigé par Communiqué de Teradata le 17 Octobre 2018

81 % des répondants prônent un recours accru à l'analyse de données (L'Analytique) au sein de leur entreprise pour une démocratisation intelligente et omniprésente des données (Pervasive Data Intelligence)



Enquête mondiale : les enseignements sur l'Analyse des données (l'analytique) restent prisonniers de la complexité et des goulets d'étranglement
Alors que les entreprises misent franchement sur un avenir basé sur la « data intelligence » - plutôt que sur le seul développement de solutions Analytiques - les décideurs des stratégies et des métiers et informatiques sont de plus en plus confrontés à des problèmes de complexité, d'engorgement et d'incertitude des moyens analytiques actuels. C'est ce que révèle une enquête menée auprès de dirigeants dans des entreprises du monde entier.

Menée par l'institut de recherche indépendant spécialisé sur le marché technologique Vanson Bourne pour le compte de Teradata (NYSE : TDC), l'unique entreprise du secteur permettant la démocratisation intelligente et omniprésente des données (« Pervasive Data Intelligence »), cette enquête a mis en évidence des obstacles considérables pour les entreprises désireuses d'exploiter la « data intelligence » à l'échelle de leur organisation. De nombreux dirigeants se sont accordés pour dire que leurs investissements dans des solutions analytiques ne leur apportaient pas nécessairement les réponses espérées. Voici les trois défis fondamentaux qu'ils rencontrent pour développer le recours aux moyens analytiques au sein de leur entreprise :

1) La technologie analytique est trop complexe : Un peu moins de trois quarts (74 %) des dirigeants interrogés ont estimé que les technologies analytiques de leur entreprise étaient complexes et 42 % d'entre eux ont même indiqué qu'elles n'étaient pas faciles à comprendre et à utiliser pour leurs employés.

2) Les utilisateurs n'ont pas accès à toutes les données dont ils ont besoin : 79 % des répondants ont affirmé avoir besoin d'accéder à davantage de données d'entreprise pour faire leur travail efficacement.

3) La rareté des experts en données représente un goulet d'étranglement : Seulement 25 % ont affirmé qu'au sein de leur entreprise mondiale, les décideurs des stratégies et des métiers disposaient des compétences requises pour accéder aux renseignements issus de l'analyse de données et les exploiter sans avoir besoin d'un expert en données.

« Toutes ensemble, les entreprises les plus grandes et les plus renommées au monde ont investi plusieurs milliards de dollars dans des solutions d'Analyses de données (Analytiques). Cela fait beaucoup de temps et d'argent dépensé pour finalement obtenir de piètres résultats », a déclaré Martyn Etherington, le directeur marketing de Teradata. « Les entreprises veulent une approche démocratique et omniprésente de l'intelligence des données, englobant toutes les données, à tout moment, afin de relever les défis les plus complexes. Incapables d'atteindre cet objectif actuellement, elles ont développé une réelle frustration à l'égard des solutions analytiques ».

Technologies analytiques trop complexes

La récente explosion des technologies permettant de collecter, stocker et analyser des données s'est traduite par un regain de complexité qui entraîne fréquemment un blocage. La raison principale citée dans l'enquête est que les fournisseurs de ces technologies ne consacrent pas assez de temps à la simplification de leurs produits afin de les rendre compréhensibles et utilisables par tous les employés ; ce problème est encore amplifié par la récente vague d'adoption d'outils open source.

Environ trois quarts (74 %) des répondants dont l'entreprise investit actuellement dans l'analyse ont déclaré que les technologies analytiques étaient complexes ;
Quasiment un sondé sur trois (31 %) affirme que le fait de ne pas être en mesure d'utiliser les moyens analytiques dans tous les aspects de leur activité est une conséquence négative de cette complexité ;
Près de la moitié (46 %) estiment que les analyses ne permettent pas réellement de développer l'activité parce qu'il reste trop de questions et pas assez de réponses ;
Plus de la moitié (53 %) s'accordent pour dire que leur entreprise est réellement accablée par la complexité des moyens analytiques ;
L'un des principaux facteurs de cette complexité est que la technologie n'est pas facile à utiliser/comprendre par tous les employés (42 %).

Accès limité aux données

L'enquête a également révélé que les utilisateurs avaient besoin d'accéder à davantage de données pour faire leur travail efficacement. Les décideurs comme les utilisateurs ont compris que disposer de plus de données permet souvent de prendre de meilleures décisions, mais trop souvent le manque d'accès à toutes les données requises limite l'efficacité des analyses. D'après l'étude, les décideurs sont privés en moyenne de près d'un tiers des informations nécessaires pour prendre des décisions avisées - une lacune inacceptable qui peut faire la différence entre une réussite et un échec commercial.

79 % des dirigeants ont affirmé avoir besoin d'accéder à davantage de données d'entreprise pour faire leur travail efficacement.
En moyenne, les répondants indiquent qu'il leur manque près d'un tiers (28 %) des données requises pour faire leur travail efficacement.
81 % des répondants apprécieraient un recours accru à l'analyse de données pour être plus efficace au sein de leur entreprise
Plus de la moitié des sondés (54 %) ont affirmé que le service informatique de leur entreprise employait des moyens analytiques, tandis qu'un peu moins d'un quart (23 %) ont dit que les cadres et dirigeants en faisaient autant.

Pénurie de Data Scientists et experts en données

Enfin, le manque d'experts en données reste un goulet d'étranglement empêchant l'exploitation de la « data intelligence » dans l'ensemble de l'entreprise. Les répondants considèrent que ce problème est directement dû à la complexité des technologies utilisées. Pour y remédier, une grande majorité d'entre eux dit investir, ou projeter d'investir, dans des technologies plus faciles à utiliser, ainsi que dans la formation afin de développer les compétences des utilisateurs.

Seulement 25 % des entreprises ont affirmé que leurs décideurs stratégiques disposaient des compétences requises pour accéder aux renseignements issus de l'analyse et les exploiter sans avoir besoin d'un expert en données.
Près de deux tiers (63 %) des sondés issus d'entreprises ayant des investissements en cours se sont accordés pour dire qu'il était difficile pour les non-spécialistes de l'analyse d'avoir recours aux moyens analytiques au sein de leur entreprise.
Pour 75 % des répondants, leur entreprise a besoin d'experts en données pour aider les décideurs stratégiques et métiers à extraire des renseignements des moyens analytiques.
Afin de réduire cette dépendance excessive vis-à-vis des experts en données, 94 % des entreprises interrogées et ayant besoin de spécialistes des données ont investi - ou projettent d'investir - dans la formation afin de développer les compétences des utilisateurs, tandis que 91 % d'entre elles ont investi dans des technologies plus simples d'utilisation ou projettent de le faire.

À propos de l'enquête :

Cette enquête d'envergure mondiale a été menée aux mois d'août et septembre 2018 auprès de 260 décideurs seniors des secteurs commercial et informatique en Amérique, en Europe et dans la zone Asie-Pacifique. Les entreprises répondantes comptaient 1000 employés ou plus, étaient issues du secteur public ou privé et affichaient des recettes mondiales de 250 millions de dollars par an ou plus (avec 69 % de répondants issus d'entreprises réalisant au moins 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires mondial annuel).

Les entretiens ont été menés en ligne ou par téléphone en employant un rigoureux processus de sélection multi-niveaux afin de s'assurer que seuls des candidats appropriés étaient invités à participer.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.