Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Il est temps de faire enfin confiance à l’IA


Rédigé par Benoit Cayla, Blueprism le 27 Juillet 2020

L’IA été très attendue depuis le début de la crise sanitaire et économique du coronavirus. Présentée comme la solution miracle qui va tout résoudre, beaucoup se sont alors interrogés sur son absence. En réalité, l’IA n’a toujours pas réussie à gagner la confiance de nombreuses entreprises qui, face à la crise, ont pris conscience qu’il était grand temps de lui redonner toute la place qu’elle mérite.



Benoit Cayla, Consultant EMEA, Blueprism
Benoit Cayla, Consultant EMEA, Blueprism
Où est passée l’IA ?

Depuis plusieurs années l’IA a fait couler beaucoup d’encre. En 2018, le gouvernement a été clair : ce ne sont pas moins de 1,5 milliards d’euros qui seront investis pour son développement d’ici 2022[1]. Capable de remplacer l’humain dans de nombreuses tâches, l’IA fait gagner du temps, crée des emplois et est une source indéniable de croissance économique. Elle s’installe au sein de nombreuses entreprises dans divers domaines : santé (diagnostics de maladies, mises au point de nouveaux médicaments, etc) , finance (détection d’opérations frauduleuses, agents conversationnels pour répondre aux clients), et même dans le domaine juridique dans le cadre d’analyse de jurisprudence.

L’IA a de nombreux mérites, mais en ce temps de crise beaucoup ont déploré son absence notamment au sein des entreprises. En effet, toutes les tâches telles que la gestion de documents, traitement des demandes au sein des banques et assurances, etc, auraient pu être facilitées par l’IA évitant ainsi aux citoyens d’attendre plusieurs semaines pour leurs démarches administratives souvent urgentes au vu du contexte. Beaucoup se sont alors posés la question légitime de savoir si l’IA n’avait pas été surestimée ces dernières années et si elle était réellement capable d’avoir un véritable impact ? En réalité, bien que la situation actuelle puisse amener à douter des promesses de l’IA, la vérité se trouve ailleurs.

La décision humaine : tout aussi incertaine

L’IA a créé beaucoup de fantasmes mais il faut bien comprendre qu’elle n’a rien de magique. Il s’agit de prédictions basées sur des modèles mathématiques s’appuyant sur l’apprentissage de données. La qualité des algorithmes dépend surtout de la qualité des données qui lui sont fournies. Difficile alors pour l’IA de quantifier la probabilité d’un virus de type Covid.

De la même manière une fois l’épidémie en place, sans bonnes données difficile de modéliser une IA. D’ailleurs au vu de la qualité/fiabilité des données remontées par les divers gouvernements comment une IA pourrait-elle aider correctement si son enseignement est erroné ?

Dans le contexte complexe actuel avec la multiplicité des sources et des formats de données, ces dernières ne permettent pas de tirer pleinement parti de l’IA. Cette situation entraîne par conséquent un manque de confiance en l’IA. De nombreuses entreprises ont du mal à accepter l’approche purement mathématique (algorithmes basés sur les probabilités, statistiques et autres notions complexes difficilement palpables) qui est l’essence même de l’IA. Pourtant, la décision humaine est tout aussi incertaine, voire plus encore. Par exemple, dans le cas de la reconnaissance d’images ou d’informations, le l’apport de l’IA est indéniable, mais les entreprises préfèrent encore laisser faire ce travail par l’humain.

Cette attitude dénote un état d’esprit plus général au sein des entreprises : celui de la méfiance. C’est d’ailleurs ce qui a été observé ces derniers mois à l’égard du télétravail qui peine à se démocratiser en France. Beaucoup de métiers auraient pu le mettre en place depuis longtemps, mais il a fallu attendre une période de crise pour s’y mettre avec contrainte et sans aucune préparation. C’est pareil pour l’IA. Espérons néanmoins qu’il n’y aura pas besoin d’attendre une autre crise pour réaliser que cela doit devenir une priorité dès aujourd’hui.

Dépasser les blocages en interne

La crise n’étant pas terminée, il faut se préparer à la mutation de nos sociétés. La digitalisation, la robotisation et l’implémentation de l’IA doivent évidemment devenir enfin des priorités. Mais comment faire alors que de nombreux blocages existent encore et que beaucoup d’entreprises ont des infrastructures informatiques obsolètes, un manque de compétence des collaborateurs et la pensée que l’IA ou l’automatisation sont insuffisamment matures et trop incertaines pour être déployées à l’échelle ?

La solution : une prise de conscience généralisée et la mise en place d'une véritable stratégie d’entreprise pour permettre à l’IA et à l’automatisation de prendre enfin leurs places et devenir de réels catalyseurs et moteurs du monde de demain. Lancer des projets pilotes (ou POC), c’était le monde d’hier ! Aujourd’hui l’urgence est à notre porte et les entreprises qui veulent rebondir sur la crise qui s’annonce doivent mettre en place les organisations adéquates et utiliser les solutions qui ont déjà fait leurs preuves et qui ne demandent qu’à être exploitées à grande échelle. Reconnaissance d’image et/ou faciale, analyse linguistique ou de sentiments, automatisation de processus sont effet dans les starting-blocks … alors qu’attend-ton ?

L’IA n’est pas absente de la crise actuelle. Elle souffre particulièrement et surtout du manque de confiance général de la société à son égard. Il est grand temps de lui donner toute la place qu’elle mérite tout en accélérant le processus d’automatisation au sein des entreprises. Il est évident que la crise actuelle amènera de grands changements dans la société : ressources humaines, finances, administration, personne ne sera épargné. Devenir efficace et simplifier les processus au sein des entreprises doit devenir une priorité pour éviter la panique et l’improvisation générale de ces derniers mois.

[1] Le Figaro, La France va investir 1,5 milliard d’euros pour l’IA d’ici 2022, 29 mars 2018.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.