Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’intelligence artificielle pourrait rapporter jusqu’à 15,7 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici 2030


Rédigé par Communiqué de PwC le 20 Février 2019

85% des chefs d’entreprise au niveau mondial pensent que l’intelligence artificielle (IA) va changer la manière de faire des affaires dans les cinq ans à venir. Près des deux tiers estiment même que son impact sera plus grand encore que celui d’Internet[1]. Selon la nouvelle étude IA Predictions 2019, l’IA pourrait rapporter jusqu'à 15,7 milliards de dollars à l'économie mondiale d'ici 2030. Reste à la déployer dans l’ensemble de l’entreprise. Comment identifier les opportunités à saisir pour ne pas rater ce virage crucial ? PwC a ainsi recensé les principales tendances à suivre en 2019 en matière d’intelligence artificielle et a défini six domaines clés dans lesquels les entreprises devraient concentrer leurs efforts.



2019, l’année charnière pour les entreprises

L’intelligence artificielle n’est plus au stade de projet lointain, et n’est pas réservée à certaines entreprises spécialisées dans la technologie. L’IA vogue déjà vers de nouveaux secteurs et infrastructures : usines, hôpitaux, chantiers, quotidien des consommateurs. Les experts PwC appellent les entreprises, tous secteurs confondus, à réfléchir aux priorités de l’IA en 2019.

En effet, les enjeux liés à l’IA doivent être pris en compte et faire l’objet de réflexion par les dirigeants des entreprises : cybersécurité, valorisation de la donnée, formation des équipes, confiance et transparence… Si les implémentations varient d’une entreprise à l’autre, les experts annoncent une réelle accélération de l’IA dans notre environnement en 2019.

Cette tendance est notamment prégnante aux Etats-Unis où 20% des dirigeants américains ont déclaré que leur organisation envisageait de mettre en œuvre l'IA en 2019. Et à plus long terme ? Selon la 22ème édition du Baromètre annuel sur l’opinion des dirigeants, 35 % des dirigeants mondiaux contre 28% des dirigeants européens ont des « projets en perspective » au cours des trois prochaines années. Un tiers des dirigeants mondiaux (33 %) dit avoir adopté une « approche très limitée » contre 27% en Europe. A noter que 23% des dirigeants mondiaux n’ont pour l’heure aucun projet IA pour l’instant contre 41% au niveau européen.

S’agissant de l’impact de l’IA sur l’emploi, 88 % des dirigeants chinois estiment qu’elle remplacera plus de postes qu’elle n’en créera. Leurs homologues du reste de la zone Asie-Pacifique partagent cette vision à 60 %, contre 49 % au niveau mondial. Les dirigeants d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord sont les moins pessimistes (38 % et 41 % respectivement).

« Bien que le taux d’adoption de l’IA par les entreprises soit comparable entre les zones Asie-Pacifique, Amérique du Nord et Europe occidentale, on voit l’écart se creuser. Il tient des visions divergentes de l’impact potentiel de l’IA sur la société et du rôle qui revient aux États dans son développement», précise Jean-David Benassouli, Associé Data Analytics et Intelligence Artificielle chez PwC.

Comment devenir une entreprise IA-augmentée ?

Les experts PwC ont identifié six priorités, afin de ne pas rater le virage de la transformation que promet l’IA dans l’économie de demain.

Structurer afin de développer le retour sur investissement En 2019, l’IA devra favoriser la prise de décision et apporter une intelligence prospective pour chaque collaborateur de différents départements d’une entreprise.

Collaborer : apprendre aux spécialistes de l’IA et aux collaborateurs existants à travailler ensemble
Malgré la démocratisation de l’intelligence artificielle, elle reste encore souvent complexe à implémenter. Développer l’équilibre entre les spécialistes de données, les utilisateurs, les développeurs et leur donner les bons outils, la formation et les inciter à travailler ensemble sont tant de défis que les entreprises doivent relever en 2019.

Rendre l’IA responsable dans toutes ses dimensions
Tous les acteurs (clients, employés, conseils d’administration, partenaires…) se posent la question de la confiance en l’IA. La confiance doit constituer une priorité pour l’organisation, où la transparence, la sécurité et la gouvernance seraient au cœur du fonctionnement.

Une gouvernance des données orientée IA
L’IA aide les entreprises à gérer les risques, à prendre des décisions, à améliorer la classification des documents, à automatiser les opérations clients etc. Cependant, les entreprises doivent en premier lieu intégrer et analyser les données. Alors seulement, l’IA sera apte à trouver des modèles puissants pour l’avenir.

Monétiser l’IA
L’IA peut aider les entreprises à créer et à commercialiser des produits de qualité, personnalisés et basés sur des données. Les entreprises peuvent utiliser l’IA dans leur stratégie, mais aussi pour inventer de nouveaux modèles commerciaux innovants.

Combiner l’IA et d’autres technologies innovantes
La force de l’IA augmente quand elle est intégrée à d’autres technologies comme la blockchain ou les objets connectés. 36% des répondants désignent l’association de l’IA avec d’autres technologies comme un défi majeur en 2019. Reste à assurer la convergence des ressources humaines afin d’aboutir au projet

Jean-David Benassouli conclut : « Il est temps pour les entreprises de s’engager et d’établir leur stratégie IA, avec une gouvernance propre, des talents, des algorithmes fiables basés sur des données sûres. Les entreprises qui fixeront rapidement leurs priorités et objectifs se distingueront. Trois éléments sont indispensables: une bonne compréhension des neurosciences, de la data, et des puissantes machines capables de tout calculer. Mais l’urgence consiste à préparer les Hommes au monde de demain. Le système éducatif doit se moderniser dans ce sens afin de former les plus jeunes aux métiers de l’avenir. La responsabilité des entreprises est également de faire évoluer les compétences des travailleurs en poste. »

[1] 22ème édition du Baromètre annuel sur l’opinion des dirigeants, CEO Survey 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.