Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les migrations vers le cloud parmi les priorités des responsables informatiques


Rédigé par Communiqué de Equinix le 9 Avril 2020

Plus de la moitié (51 %) des responsables informatiques français considèrent le fait de migrer vers le cloud comme une priorité absolue dans le cadre de leur stratégie IT, et 77 % d’entre eux pensent que cette transition se produira dans les 12 prochains mois.



Equinix, Inc. (Nasdaq : EQIX), fournisseur international d’interconnexions et de datacentres, dévoile les résultats d’une enquête internationale qui a permis de récolter les avis de responsables informatiques sur les principales tendances IT façonnant l’économie mondiale. L’étude menée auprès de près de 2 500 participants de 23 pays sur le continuent américain, dans la zone EMEA et dans la région Asie-Pacifique, montre que les entreprises se préparaient déjà à évoluer dans un monde plus connecté avant que l’épidémie du COVID-19 ne vienne déstabiliser l’environnement professionnel.

Les résultats révèlent cependant que malgré les grandes ambitions des organisations vis-à-vis du multicloud, l’adoption de cette approche reste concrètement inférieure à 20 % dans le monde entier. En France, ce pourcentage est encore moins élevé : seuls 15 % des responsables informatiques s’appuieraient actuellement sur plusieurs fournisseurs de services cloud. Cependant, les résultats de l’enquête pointent vers une accélération des transitions sur le territoire. Ainsi, 63 % des responsables informatiques locaux interrogés prévoiraient de migrer davantage de fonctions vers le cloud (77 % d’entre eux s’attendent d’ailleurs à ce que ce soit fait dans les 12 prochains mois).

Dans le monde entier, ce sont cette fois-ci près de trois quarts (71 %) des répondants qui auraient l’intention de migrer plus de fonctions vers le cloud. Deux tiers (66 %) d’entre eux comptent d’ailleurs le faire dans les 12 prochains mois, alors que près de la moitié (49 %) des responsables interrogés considèrent encore les risques de cybersécurité liés à l’adoption du cloud comme une menace pour leur organisation.

Parmi les stratégies cloud envisagées figure l’approche du multicloud « dispersé », où une seule entreprise utilise plusieurs fournisseurs pour différentes fonctions. L’émergence de cette tendance majeure sur le marché se confirme d’ailleurs dans les résultats de l’enquête : 45 % des responsables informatiques affirment ainsi que leur stratégie IT inclut une migration vers une architecture multicloud. La popularité de cette approche est amenée à avoir d’importantes conséquences sur l’industrie à mesure que les entreprises continueront de diversifier leurs portefeuilles de fournisseurs de services cloud. Pourtant, en dépit du changement stratégique évident en cours, ce phénomène est loin d’être généralisé à l’heure actuelle : moins d’un responsable informatique sur cinq (17 %) affirme que son entreprise est en cours de déploiement sur plusieurs clouds. Les déploiements de clouds hybrides (où les entreprises associent un mélange de fournisseurs de services cloud à une plateforme cloud ou une infrastructure privée) sont plus fréquents : 34 % des responsables informatiques mondiaux auraient déjà mis en place de telles stratégies.

Pour répondre à l’adoption rapide de solutions hybrides multicloud, Equinix a récemment annoncé l’acquisition de la plateforme leader d’automatisation du bare metal Packet. En associant cette technologie à sa plateforme phare de connectivité, Equinix Cloud Exchange Fabric™ (ECX Fabric™) – qui favorise la mise en œuvre de stratégies multicloud hybrides en connectant directement, de façon sécurisée et dynamique des infrastructures distribuées et des écosystèmes numériques dans le monde entier – le service permet aux entreprises de contourner l’Internet public et de piloter leurs transitions vers la périphérie numérique. Les organisations bénéficient ainsi d’une solution complète, notamment pour la gestion des risques de cybersécurité.

La mise en place d’une structure interconnectée de hubs de réseaux et de clouds à la périphérie numérique réduit la complexité des environnements hybrides, et offre à l’entreprise numérique le choix, l’évolutivité et l’agilité nécessaires à ses besoins actuels et futurs. En proposant cette infrastructure critique sur 55 marchés dans le monde entier, Equinix fait en sorte que ses clients soient mieux équipés pour profiter de façon sécurisée de la couverture mondiale, de l’interconnexion globale et de l’intégration totale essentielles à leurs activités.

L’enquête a été menée en ligne du 1er au 16 août 2019 auprès de 2 485 responsables informatiques de 23 pays.

63 % des répondants français envisagent de migrer davantage de fonctions vers le cloud à l’avenir – ce qui inclut les outils de productivité, la sécurité et les bases de données.

Plus de trois quarts (77 %) de ces mêmes répondants ont prévu d’effectuer une telle migration dans les 12 mois à venir.

45 % des responsables informatiques français considèrent les risques de cybersécurité liés à l’adoption du cloud comme extrêmement sérieux pour leur entreprise.

45 % des responsables informatiques du monde entier ont prévu d’adopter une stratégie basée sur le multicloud.

En France, 57 % des répondants utiliseraient exclusivement un cloud privé.

44 % des infrastructures informatiques mondiales sont actuellement hébergées dans le cloud. Sur le continent américain, ce pourcentage s’élève à 49 %, contre seulement 40 % en EMEA. La région Asie-Pacifique se situe dans la moyenne mondiale avec un taux de 44 %.

En France, 48 % des responsables informatiques hébergent plus de 40 % de leur infrastructure informatique dans le cloud.

Plus d’un tiers (36 %) d’entre eux affirment que la 5G les obligera à reconcevoir leur infrastructure afin de s’assurer qu’elle prenne en charge cette technologie, et 35 % d’entre eux estiment que cette nouveauté leur permettra de tirer parti de nouvelles technologies. En outre, plus de trois quarts (76 %) des répondants s’accordent à dire qu’ils associeront la 5G à des datacentres, et 6 personnes sur 10 (61 %) pensent que la 5G renforcera la sécurité de leurs réseaux et leur permettra de prévenir des cyberattaques.

Près d’un tiers (31 %) des responsables français considèrent l’impact carbone de leur infrastructure informatique comme un élément central de leur stratégie informatique.

Selon la troisième édition du rapport Global Interconnection Index (GXI) annuel, la connectivité privée en périphérie de réseau devrait faire l’objet d’un taux de croissance annuelle composée (TCAC) de 51 %, et dépasser les 13 3000 tbps de bande passante d’ici 2022.

En associant les services Network Edge d’Equinix à ECX Fabric™, les entreprises ont la possibilité de déployer des équipements virtuels de périphérie et de les interconnecter à des clouds et fournisseurs de services réseau présents sur des marchés jusqu’ici inaccessibles. Ils pourront alors accéder potentiellement à des milliers de nouveaux partenaires professionnels dans le monde.

Réactions
Régis Castagné, directeur général d’Equinix pour la France :
« Les entreprises ayant investi dans leur agilité technologique sont celles qui se sont le mieux adaptées au contexte international actuel. Notre enquête met en lumière une forte accélération des migrations vers le cloud. Elle révèle également la confiance des responsables informatiques vis-à-vis du passage à la 5G, qui offrira des avantages clés aux entreprises françaises et renforcera le rôle des datacentres dans la création d’un environnement interconnecté. Les organisations pourront ainsi rester compétitives pour affronter la crise mondiale qui s’annonce. »

Tim Hinchley, responsable de la division Cloud & Infrastructure Architecture pour l’agence de normalisation britannique DVSA :
, que ce soit en proposant des services de meilleure qualité et plus étendus à ses 40 millions de clients annuels, ou en veillant de façon plus ciblée au respect des normes à l’aide de données. Notre partenariat avec Equinix nous a permis de migrer un grand nombre de nos applications métiers critiques vers le cloud public. Grâce à ECX Fabric, nous sommes en mesure de monter en charge et de faire preuve d’extensibilité comme et quand nous le voulons, ce qui s’avère essentiel pour une agence répartie sur 400 sites, des Shetland aux îles Scily. En matière de connectivité, la possibilité de passer librement d’un fournisseur de services cloud à un autre nous offre une réelle flexibilité (que ce soit au niveau de notre infrastructure informatique ou de nos stratégies globales), ce qui nous permet de proposer des services numériques de classe mondiale. »

Richard Villars, vice-président chargé de la recherche sur les datacentres et le cloud chez IDC :
« Confrontées aux problématiques du COVID-19, les entreprises se focalisent sur la maintenance et l’amélioration de leurs produits et services en proposant de meilleures expériences numériques, et en tirant plus rapidement profit de leurs données en temps réel. Tout ceci nécessite une utilisation plus efficace de différents environnements cloud, ainsi que l’extension des ressources informatiques vers des sites en périphérie de réseau, à proximité des endroits où les utilisateurs travaillent et vivent. Pour la plupart des organisations, cependant, remplir ces objectifs reste un défi, leurs équipes informatiques peinant à accéder aux environnements cloud et edge adéquats. Les entreprises telles qu’Equinix – qui propose un vaste portefeuille de centres et d’options de connectivité, ainsi qu’un accès simplifié à une grande variété de fournisseurs de services hybrides et multicloud – sont donc idéalement placées pour aider les organisations à faire face à ces nouveaux besoins, que ce soit au cœur ou en périphérie de leurs réseaux. »



Claire Macland, vice-président sénior du marketing mondial chez Equinix :

« La tendance mondiale aux déploiements multicloud hybrides était manifeste bien avant l’épidémie du COVID-19. Les entreprises cherchaient en effet déjà à prendre l’ascendant sur la concurrence grâce à des solutions évolutives accessibles depuis des sites dispersés géographiquement. Cependant, les résultats de cette enquête montrent qu’il subsiste un fossé entre les ambitions des entreprises et l’adoption concrète du cloud. Il sera intéressant de découvrir à quel point ce phénomène va s’accélérer compte tenu des exigences actuelles en matière de services numériques. Le remodelage des infrastructures informatiques (y compris l’adoption du cloud) est une des principales raisons pour lesquelles les entreprises s’orientent vers Equinix. Elles sont ainsi en mesure de déployer des architectures multicloud hybrides afin de transmettre des données de façon sécurisée sur des réseaux privés et dédiés, ce qui leur permet d’optimiser leurs infrastructures tout en réduisant leur exposition aux attaques. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.