Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Seule la moitié des Chief Data Officer (CDO) gèrent l'inventaire de leurs données


Rédigé par Communiqué de ASG Technologies le 13 Juin 2018

Une récente étude réalisée par ASG Technologies et Wipro Limited en partenariat avec FIMA révèle de nombreux axes d'amélioration en matière de conformité.



ASG Technologies, fournisseur international de solutions d'accès, de contrôle et de gestion de l'information et Wipro Limited (NYSE: WIT, BSE: 507685, NSE: WIPRO), entreprise internationale majeure spécialisée dans les technologies de l'information, le conseil et les processus métier, publient aujourd'hui une étude réalisée en collaboration avec Financial Information Management (FIMA) auprès de professionnels de la gestion et l'administration des données. Ce rapport, intitulé Uncovering the Progress of the CDO 2.0, s'appuie sur les témoignages de plus de 100 décideurs membres de la communauté FIMA. Parmi ces décideurs figurent une trentaine de Chief Data Officer (CDO) des secteurs de la banque, des services financiers et de l'assurance.

Les résultats de l'enquête sont surprenants. 50 % des personnes interrogées ne disposent pas de solutions d'inventaire des données ; 66 % n'utilisent pas de solutions de traçabilité de données ; 53 % n'ont pas mis en place de cadre de gouvernance de données automatisé, ni de solutions de gestion des problèmes.

Ces résultats démontrent qu'une grande majorité des entreprises ne disposent pas des informations et des connaissances nécessaires pour maintenir la conformité et prendre des décisions métier éclairées.

Les CDO interviennent dans un paysage extrêmement changeant. L'essor des nouvelles technologies, et l'évolution du contexte réglementaire nécessitent la mise en œuvre d'un cadre de gouvernance solide, capable de supporter un environnement en constante évolution. Pour créer ce cadre, la traçabilité des données reste un élément déterminant. Elle permet notamment de savoir où se trouvent les éléments de données critiques, comment ces éléments évoluent au cours du temps - de la source à l'utilisation - et enfin quelles transformations ils subissent. Or, 53 % des professionnels de la gestion de données admettent aujourd'hui effectuer manuellement plus de la moitié de leurs efforts de conformité.

« Cette étude démontre que de nombreuses entreprises ne disposent pas encore de capacités réelles de gestion des données critiques », souligne Ian Rowlands, Directeur Marketing Produit chez ASG Technologies. « Pour répondre aux enjeux de la Data Governance 2.0, il est impératif de disposer d'un système automatisé de gouvernance de données et de solutions de gestion des problèmes. Ce type de système repose sur des fonctions de traçabilité et d'inventaire des données. Seuls 50 % des CDO déclarent réaliser des inventaires de données, l'autre moitié ne sait donc pas réellement de quelles données ils disposent. C'est très surprenant. Par ailleurs, nous avons également constaté que 66 % des CDO n'ayant pas mis en place la traçabilité des données ne savent pas comment leurs données évoluent, ni comment elles se transforment ». Ce sont des failles majeures. Comment, dans ce contexte, faire face aux enjeux de la conformité ?

Parmi les autres résultats clés de cette enquête, on peut noter que :
Les deux principales préoccupations des directions informatiques en matière de conformité sont l'agrégation des données de risques (61 %) et l'obligation légale d'archivage des documents sur 3 à 5 ans (également à 61 %)
L'agrégation des données de risque (45 %) et le RGPD (42 %) sont les domaines les plus consommateurs de ressources IT
L'utilisation la plus fréquente du Big Data reste le reporting pour la majorité des personnes interrogées. Tandis que les CDO considèrent que l'utilisation la plus fréquente du BIG data est l'analyse prédictive.
« Compte tenu de l'explosion des volumes de données, les Chief Data Officers, quel que soit leur secteur, se tournent de plus en plus vers la numérisation. Leur objectif est de meilleurs résultats métier et une culture d'entreprise plus axée sur les données. Un cadre solide de gouvernance de données est essentiel pour garantir des données fiables et assurer la conformité réglementaire », constate Pallab Deb, vice-président de Wipro Limited. « Chez Wipro, nous nous efforçons de collaborer avec nos clients dans leur processus de transformation du continuum de données, en tirant parti de notre expertise technologique et de notre solide écosystème de partenaires. »

Méthodologie de l'enquête
FIMA, en partenariat avec ASG Technologies et Wipro Limited, a interrogé plus de 100 décideurs membres de la communauté FIMA, dont un segment exclusif de Chief Data Officer (CDO) composé de 30 responsables intervenant dans les secteurs de la banque, des services financiers et de l'assurance et principalement nord-américains. Les résultats de l'enquête tiennent compte de l'ensemble des réponses avec un focus particulier sur les CDO.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.


Twitter
Rss
LinkedIn
Google+
Facebook
Pinterest