Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Un nouveau logiciel blockchain de SAP permet d’éliminer les contrefaçons de médicaments


Rédigé par Communiqué de SAP le 21 Janvier 2019

SAP SE (NYSE : SAP) annonce la disponibilité de SAP® Information Collaboration Hub for Life Sciences. Cette option destiné à la chaîne d’approvisionnement américaine est un hub qui s’appuie sur la technologie blockchain qui permet d’éliminer les produits de contrefaçon sur la chaîne logistique pharmaceutique.



Un nouveau logiciel blockchain de SAP permet d’éliminer les contrefaçons de médicaments
Le hub est conçu pour authentifier les emballages pharmaceutiques retournés des centres hospitaliers et les pharmacies aux grossistes avant que les produits ne soient revendus. Les grossistes aux États-Unis traitent près de 60 millions de retours par an, pour un momtant estimé à 7 milliards de dollars US.

Cette solution blockchain permet aux clients de se conformer à la règlementation américaine Drug Supply Chain Security Act (DSCSA), qui exige qu’à compter de novembre 2019, les grossistes vérifient les médicaments sur ordonnance qui sont retournés et destinés à la revente. Le mandat vise à protéger les consommateurs contre les médicaments de contrefaçon, contaminés et volés.

« La blockchain est à l’origine d’un nouveau genre d’applications d’entreprise, susceptible d’améliorer nettement la collaboration dans le cadre de la distribution en gros », explique Jeffery Denton, directeur sénior, Global Secure Supply Chain, AmerisourceBergen Corporation. « La solution basée sur la blockchain de SAP constitue le meilleur outil pour répondre pleinement à notre besoin d’interopérabilité avec nos partenaires commerciaux et leurs solutions, mais aussi pour nous conformer à la règlementation américaine DSCSA. »

Le nouveau logiciel permet aux clients de vérifier le code produit, le lot, la date d’expiration et un numéro de série unique intégré au code à barres par rapport aux données du fabricant qui sont stockées dans la blockchain. Le logiciel a été développé dans une démarche commune d’innovation avec AmerisourceBergen, Boehringer Ingelheim AG & Co. KG, GlaxoSmithKline plc et Merck Sharp & Dohme, entre autres.

« Ce produit blockchain fait écho à un besoin du secteur vis-à-vis d’un registre immuable partagé, évitant les nombreuses intégrations complexes, » commente le Dr Oliver Nuernberg, responsable de produit au sein de la gamme de solutions Life Sciences, SAP SE. « Avec ce produit, nous proposons une solution évolutive et sûre aux sociétés pharmaceutiques et aux grossistes du marché américain pour se mettre en conformité avec la règlementation à venir en matière de vérification. »

SAP poursuit son souten aux entreprises dans de nombreux secteurs d’activités en explorant les avantages de la technologie des registres distribués. À l’automne 2018, deux nouveaux consortiums au sein du programme SAP Blockchain Consortium ont été annoncés,, preuve des efforts continus de SAP pour fournir la plate-forme, l’organisation et le cadre parfaits aux clients envisageant d’adopter et d’intégrer la technologie blockchain dans les applications d’entreprise.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.